Le Nouvel Automobiliste

Ferrari Roma : un nouveau coupé V8 et 2+2 arrive chez le Cheval cabré

La Ferrari Roma vient parachever une année 2019 prolifique en nouveautés à Maranello ! Après la nouvelle berlinetta V8 F8 Tributo, la supercar hybride SF90 Stradale, les décapsulées 812 GTS et F8 Spider, voici que naît une nouvelle famille de voitures avec la Ferrari Roma. Objectif : tangenter les 10 000 ventes annuelles pour Ferrari (9251 unités atteintes en 2018, record à battre), qui poursuit sa croissance avant l’arrivée l’an prochain du SUV Purosangue.

Ferrari Roma : nouvelle famille chez Ferrari

Après les 360 Modena, 550 Maranello et plus près de nous la Portofino, c’est à une nouvelle ville que le cheval cabré rend hommage et non des moindres : Rome, avec la Ferrari Roma. La capitale italienne et son patronyme en palindrome (Roma – Amor) accompagne le premières photos officielles de la nouvelle Ferrari, autant que les caméras de James Bond Spectre accompagnaient l’Aston Martin DB10 dans la Cité Eternelle. Le rapport ? Eh bien, certains lignes extérieures et notamment l’aspect compact malgré un long capot et un arrière râblé. On pourrait dire de même avec une Jaguar F-Type ou une Mercedes-AMG GT et ce qui compte, c’est de voir que les codes de style de Ferrari évoluent vers plus de fluidité et une signature simple, voir simpliste à l’avant : un simple trait de diodes, comme les Monza SP1/SP2 ou la SF90 Stradale. Et à l’arrière, les feux légèrement carré rappellent une nouvelle fois la SF90. Reste que les rappels de clignotants latéraux survivent une nouvelle fois sur les ailes.

Il n’y a pas que le style qui fait parler dans cette Ferrari : le moteur bien sûr est au rendez-vous, avec le désormais quasi universel V8 3,9 l, présent dans les F8 Tributo ou la SF90 Stradale et la Portofino. Il développe dans ce coupé 2+2 620 chevaux (20 de plus que la Portofino), une puissance qui paraissait superbe il y a 15 ans au lancement de la 612 Scaglietti et qui aujourd’hui fait presque office d’entrée de gamme à Maranello… Cette nouvelle famille de Ferrari n’est pas le « simple » pendant à toit en dur de la Portofino mais une vraie gamme, preuve en est de l’habitacle, inédit et particulièrement digital, avec plusieurs écrans dont un spécialement pour le passager.

Les dimensions sont les suivantes : 4,66 m en longueur, 1,97 m en largeur et 1,30 en hauteur pour un empattement de 2,67 m et un poids de 1472 kg.

Un coupé 2+2 qui reste sportif !

Même si elle semble moins radicale que la dernière SF90 Stradale ou que les Monza, la nouvelle Ferrari Roma n’en demeure pas moins puissante : son V8 bi-turbo de 610 ch et 760 Nm expédie le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, le 0 à 200 km/h en 9,3 secondes, et file à 320 km/h. Le V8 bénéficie de la nouvelle boîte double embrayage (DCT) à 8 rapports, dont la cinématique de sélection reprend originalement les anciennes grilles de boîtes manuelles du Cavalino. C’est une concession à la modernité dans une ambiance très numérique, faite d’écrans (TFT face au conducteur, tablette verticale centrale).

Présentée en avant-première aux clients de la marque (remarquez la forme réussie de la clé !), la nouvelle Ferrari Roma sera produite en 2020 et permettra à Ferrari de continuer à se diversifier.

Photos : Ferrari ; Twitter.