Le Nouvel Automobiliste

Live Francfort 2017 : Subaru Impreza

Déjà proposée à la vente au Japon, sur certains marchés d’Asie et aux USA, la nouvelle génération de l’Impreza (GK) s’apprête à arriver en Europe. Présentation officielle au salon de Francfort 2017.

Pour l’évènement allemand, Subaru vient avec la déclinaison 5 portes (hatchback, longue de 4,46 m) de son Impreza. Il n’est d’ailleurs pas certain que la version berline tricorps soit proposée en Europe.

Classique niveau look

Toujours est-il que côté look, la nouvelle Impreza s’avère être, sans surprise, dans la lignée de la précédente génération. Aussi, elle semble être la version « non-baroudeuse » de la XV, dévoilée au salon de Genève en mars dernier.

L’intérieur est du même acabit : très sobre, très classique aussi bien dans son dessin que dans son ergonomie. Le système d’infotainment profite néanmoins des dernières mises à jour et de connexions vers les systèmes Apple ou Android. D’ailleurs, au chapitre technologies, la japonaise en propose pas mal : freinage anti-collision, assistant de maintien dans la file…

Nouvelle plate-forme

Le classicisme de la carrosserie cache pourtant une nouvelle plate-forme modulaire baptisée NGP ou New Global Platform. Cette nouvelle plateforme annonce plus de rigidité, une vraie modularité, un comportement routier optimisé tant dans son agrément de conduite que pour la sécurité active et passive ou le confort des passagers. Ce nouveau chassis a même permis d’abaisser le centre de gravité d’un demi centimètre.

Développée autour des éléments chers à la marque, à savoir les moteurs boxer et la transmission intégrale Symmetrical All Wheel Drive, cette New Global Platform est prévue pour accueillir les motorisations thermiques, hybrides, hybrides rechargeables et électriques.

Mais au lancement, seuls deux blocs essence seront proposées : un 1.6 de 114 ch et un 2.0 de 156 ch, de type flat-four (quatre cylindres à plat). L’arrivée en concession de cette nouvelle Subaru Impreza en Europe est prévue d’ici la fin de l’année.

Photos : Eddy P. pour The Automobilist.