Le Nouvel Automobiliste

Live Francfort 2017 : BMW i3 Restylée

Dévoilée il y a 4 ans, la BMW i3 s’octroie aujourd’hui les services d’un restylage. Elle en profite aussi pour ajouter une version S, un peu plus pêchue. Les deux sont présentées au salon de Francfort.

Il y a quelques jours, BMW se félicitait des niveaux de ventes de ses véhicules « verts ». Au cours du 1er semestre 2017, la firme allemande a ainsi écoulé 42 573 modèles électriques, hybrides et hybrides rechargeables, affichant une envolée de 80% sur un an. Parmi elles, l’électrique BMW i3, au succès relatif dans le monde.

Léger restylage

Aujourd’hui, l’i3 reçoit un restylage. Toujours longue de 3,99 m, pour 1,77 m de large et 1,57 m de haut, la citadine électrique ne modifie que très peu son esthétique. Commençons par le plus remarquable : le bouclier avant, dont le dessin est plus horizontal qu’auparavant. Cela est notamment du aux rampes de diodes horizontales (à la place des antibrouillards ronds). Egalement visibles sur les photos officielles fournies par BMW, deux nouvelles couleurs (un rouge vif et un bleu nuit), ainsi que de nouvelles jantes. Par ailleurs, le montant A et la ligne de pavillon peuvent maintenant être noir mat.

A l’arrière, le dessin du bouclier est un tout petit peu remanié. Pas de folies cette fois-ci donc, en Bavière. Il n’en fallait peut-être pas plus à la BMW i3 qui, malgré ses trois ans et demi d’existence sur le marché, reste toujours aussi originale esthétiquement

Un intérieur semblable à celui de l’actuelle BMW i3

Une originalité que la BMW i3 a toujours aussi cultivée à l’intérieur. L’ambiance se veut toujours zen et dépouillée, et fait la part belle aux matériaux recyclés. Les changements se limitent ici à de nouvelles selleries. Le système multimédia jouit par ailleurs de nouvelles fonctions, comme la connectivité Apple Car Play ou la localisation des places de parking. On notera aussi que la navigation peut être dorénavant mise à jour à distance, ou que la planification des recharges selon le projet programmé fait partie du nouvel arsenal technologique de la BMW i3.

La BMW i3 se dédouble

Nous rappellerons que depuis un an, la BMW i3 profite d’une nouvelle batterie de 300 kWh, qui porte son autonomie à 300 km (410 avec le prolongateur) en cycle NEDC. Ainsi, cette batterie permet à l’i3 de développer 170 ch, et rien ne change avec le restylage.

Par contre, l’i3 se dédouble dorénavant en une version un peu plus pêchue, dénommée i3 S. Le terme de « sportive » serait peut-être excessif : en effet, cette BMW i3 S affiche 184 ch (+ 14 ch, donc), et « abat » le test du 0 à 100 km/h en 6,9 secondes (contre 7,3 secondes pour la i3 « normale »). Le couple gagne quant à lui 20 Nm, pour s’établir à 270 Nm. De plus, l’i3 S a quand même droit à une assiette rabaissée de 10 mm, des voies élargies de 40 mm, ainsi qu’à des suspensions et une direction raffermies. Ah, et la vitesse maxi est fixée à 160 km/h, soit 10 km/h de plus que la BMW i3 « non S » .

A l’extérieur, on relèvera la présence de jantes spécifiques (de 20 pouces, avec des pneus plus larges de 20 mm par rapport à ceux de l’i3 normale), d’élargisseurs d’ailes et de montants noirs (tout comme le pavillon).

Pas de quoi transfigurer la BMW i3, comme vous pourrez le constater. Depuis novembre 2013, elle s’est vendue à plus de 60000 exemplaires dans le monde (chiffre de novembre 2016). Toutefois, il est à noter que depuis quelques mois, les ventes d’i3 augmentent, grâce à l’autonomie prolongée de la batterie. En Europe, au premier trimestre 2017, 5065 BMW i3 ont été vendues, contre, en comparaison, 9127 exemplaires Renault Zoé (moins chère, à vrai dire).

Nous rappellerons que l’objectif du groupe est de réaliser 25% de ses ventes totales avec des modèles électriques et hybrides rechargeables d’ici 2025. Aujourd’hui, ils ne représentent encore que 3,5 % des ventes totales du groupe.

Ci-dessous, les BMW i3 restylée et i3 S en vidéos, et nos photos live du salon de Francfort 2017 :

Crédits photos live : Romain Bresadola pour The Automobilist.