Le Nouvel Automobiliste
Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 (PHEV 225 ch) : du cran et des crocs

Essai nouvelle Peugeot 308 2021

Sa signature lumineuse en forme de crocs atteste à elle-seule de ses ambitions. La Peugeot 308 2021 opère une démonstration de force qui passe certes par son design, mais également par des mécaniques hybrides rechargeables dernier cri et un intérieur ultra-quali. Pas de doute : la compacte française lorgne du côté des premiums allemands. La nouvelle Peugeot 308 aurait-elle une dent contre les Audi A3 et Mercedes Classe A ? Peut-être. En tout cas, c’est certain, elle a les dents qui rayent le parquet. Espérons de fait que sa proposition sera à la hauteur de ses prétentions.

Pour nous en convaincre, nous avons essayé la Peugeot 308 berline Hybride Rechargeable 225 ch GT.

Vous préférez écouter ce sujet ? C’est par ici !

Retrouvez ICI notre essai de la Peugeot 308 SW (break)

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT Pack

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : cri du cœur

La Peugeot 308 a eu plusieurs vies. Sa troisième, qui va bientôt commencer avec l’arrivée en concession de ce nouveau modèle, sera sans doute celle de la maturité. Née en 2008, la 308 première du nom conservait l’allure « monospacisante » de la 307 qu’elle remplaçait. Changement de registre en 2013, lors de son renouvellement : elle a adopté les lignes d’une compacte discrète, presque bourgeoise, mais surtout, basse.

Présentée en mars (nous avions d’ailleurs interviewé Agnès Tesson-Faget, sa cheffe de projet, en direct sur Twitch), la nouvelle Peugeot 308 reprend la formule, en y apportant des touches d’agressivité. Beaucoup, de touches d’agressivité. Les phares sont plus fins, alors que la calandre s’agrandit et laisse surgir un nouveau lion. Le capot se creuse comme, globalement, l’ensemble de la carrosserie. L’arrière, avec ses feux aux griffes réinterprétées, fait dans le même registre.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : notez le nouveau logo Peugeot sur les ailes, sur les versions haut-de-gamme… Comme sur les Ferrari !

C’est comme si la Peugeot 308 s’assumait… et s’affirmait. En conditions réelles, de surcroît dans “notre” finition haut-de-gamme GT, la voiture se remarque et en deviendrait presque tape-à-l’œil. Sa couleur Bleu Vertigo n’y est sans doute pas pour rien ! Longue de 4,36 m (+ 11 cm par rapport à sa devancière) pour 1,86 m de large et 1,44 m de haut, la Peugeot 308 2021 dispose de jantes de 18 pouces dans ses livrées hautes. Une monte respectable, qui paraît pourtant presque faible tant le design général de la voiture est musclé.

D’ailleurs, « notre » 308 a attiré les regards sur son passage. Est-ce à cause de sa couleur ? Du fait que ça soit une nouveauté ? Sans doute un peu des deux ! Quoi qu’il en soit, la compacte Peugeot offre le choix entre 7 teintes de carrosserie (dont le Vert Olivine, gratuit) et 5 niveaux de finition : Active Pack, Allure, Allure Pack, GT, GT Pack (que nous aurons l’occasion de détailler plus tard).   

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : intérieur dernier cri

Clivante à l’extérieur, la nouvelle Peugeot 308 l’est aussi à l’intérieur. La planche de bord impressionne tant elle paraît haute, a contrario du pare-brise qui lui, semble riquiqui. Dans notre finition GT, l’ambiance se veut sportive : les sièges sont mi-TEP, mi-tissu, mi-alcantara et offrent un excellent maintien. Un coup d’œil rapide sur l’ensemble permet d’entrevoir des touches de vert kryptonite, comme dans une Peugeot 508 PSE. Cela vient (légèrement) égayer cet intérieur, qui demeure très sombre (aucune variante claire ne sera proposée. Pour ne pas avoir de noir, il faudra choisir l’option cuir… bleu !).

Malgré cela, le travail esthétique réalisé par les designers est bien visible : les galbes, les creux de la planche de bord apportent de la profondeur mais surtout, de l’originalité, bien que cette planche de bord ressemble finalement à celle de la 508 (une bonne référence, cela dit). Les matières utilisées, tout comme la qualité de la finition, sont également très flatteuses. De ce côté-là, la Peugeot 308 2021 confirme le chemin accompli par la marque avec, notamment, les 3008, 208, 2008 et 508.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT Pack

Côté équipement, la nouvelle 308 intègre deux écrans : un derrière le volant et un autre, tactile, au centre de la planche de bord. Les deux ont un diamètre de 10 pouces et ce, dès le premier niveau de finition. Notre version GT ajoute une mise en scène “3D” de l’instrumentation derrière le volant, afin de mettre en exergue les informations les plus importantes. Une bonne idée qui néanmoins, parfois, selon le mode choisi, peut se révélée un brin décevante (tant il y a d’informations à voir / à lire).

Toujours dans notre finition haut-de-gamme, la 308 profite d’une commande vocale efficace (très rapide pour détecter votre voix ; un chouïa moins, parfois là encore, pour vous répondre) et des “i-Toggles”, sous l’écran central, qui viennent remplacer les touches physiques. A l’usage, celles-ci nous ont paru réactives, bien que par manque d’habitude, on a tendance à appuyer assez fort dessus ! Elles ont surtout le gros avantage d’être personnalisable.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : l’intérieur présente bien. Dommage qu’il soit relativement sombre !

Un dernier mot sur les aspects pratiques : la nouvelle Peugeot 308 2021, grâce à des mensurations en hausse, augmente l’espace aux genoux réservé aux passagers arrière (+ 3 cm) et à la tête (+ 5 cm). Attention toutefois si vous choisissez l’option toit panoramique : la hauteur sous pavillon sera réduite. La place pour les occupants est donc satisfaisante, bien que les surfaces vitrées réduites puissent altérer cette sensation (praticité ou style, il faut choisir !). Enfin, le volume du coffre… diminue légèrement (de 8 l, pour atteindre les 412 l, voire 361 l sur les versions hybrides rechargeables – ce qui est notre cas).

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : un cran au-dessus sur la route

Nous l’évoquions plus haut, les sièges, au bon maintien, sont une invitation à la conduite. Notre version hybride rechargeable de 225 ch dispose ainsi d’un moteur essence couplé à un bloc électrique et une batterie d’une capacité de 12,4 kWh, rechargeable en 3,7 kW (3h50 avec chargeur embarqué / prise renforcée), 7,4 kW (1h55 avec chargeur monophasé optionnel type wallbox) ou 1,8 kW sur une prise domestique classique. Elle est d’office jointe à une boîte de vitesse automatique, disposant de 8 rapports. Son sélecteur, qui peut faire penser au “DNA” d’Alfa Romeo (relisez, à ce sujet, notre essai de l’Alfa Romeo 4C) se révèle agréable à l’usage, même si nous l’aurions aimé légèrement plus proche de nous.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT Pack

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : si nous l’avons essayée en version hybride rechargeable de 225 ch, la 308 existe aussi en 180 ch.

Les premiers mètres permettent, d’ores et déjà, de se rendre compte que la nouvelle Peugeot 308 2021 améliore encore la copie de sa devancière. Le – toujours – petit volant, sympathique à manier, laisse paraître une direction d’une précision remarquable. Il est intéressant de constater que, selon le mode choisi (Hybride, Electrique ou Sport), celle-ci peut être très légère (Hybride, Electrique), ce qui est agréable en ville, ou relativement ferme (Sport). Ferme, comme… les suspensions. Là-dessus, le tempérament, disons, dynamique de “notre” Peugeot 308 PHEV 225 se fait sentir.

“Dynamique” est sans doute le terme approprié car nous ne pouvons pas véritablement parler de sport. Cela étant, la puissance cumulée (225 ch, donc) et le couple (360 Nm, tout de même) assurent sans souci des relances vives et de belles accélérations. Le 0 à 100 km/h est d’ailleurs abattu en à peine plus de 7 secondes. Ainsi, la Peugeot 308 hybride rechargeable camoufle plutôt bien son poids (près de 1600 kg). Il conviendra néanmoins de voir ce que cela donne avec la batterie intégralement déchargée (celle-ci autorise, en conduite – très – coulée, jusqu’à 60 km d’autonomie).

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : la compacte est très agréable à conduire.

Fidèle à la réputation de la marque, cette nouvelle génération de 308 offre une tenue de route exceptionnelle, supprimant presque toute trace de sous-virage en conduite “sportive”. Mais comme, justement, nous ne conduisons pas toujours de manière sportive, nous aurions apprécié, en mode Hybride et / ou Electrique, une fonction”Brake” (récupération d’énergie au freinage, sollicitant le frein moteur) plus marquée avec, donc, un frein moteur plus présent.

En parlant de freinage, d’ailleurs, la préhension de la pédale de frein demande un petit temps d’adaptation, comme souvent dans les voitures hybrides (la course de la pédale est très longue, pour là aussi permettre de récupérer de l’énergie). Malgré tout, conduire la nouvelle Peugeot 308 n’a rien d’une punition, bien au contraire, d’autant que l’insonorisation est aussi très bonne.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT Pack


Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : la gamme et les prix

Déjà disponible à la commande depuis quelques semaines, la Peugeot 308 (berline) se décline en cinq niveaux de finition : Active Pack, Allure, Allure Pack, GT, GT Pack. Le premier niveau offre déjà l’affichage numérique 10 pouces derrière le volant (en lieu et place des compteurs analogiques) ainsi qu’un écran tactile de la même taille, le démarrage mains libres, des projecteurs LED avec feux de jour LED ou encore deux prises USB C avant.

La finition au-dessus, Allure, en ajoute deux à l’arrière ! Elle met également en avant des jantes en alliage de 17 pouces, l’éclairage d’ambiance (8 teintes) ou des diffuseurs d’air aux places arrière, là où l’Allure Pack complète avec l’accès mains libres et la recharge pour smartphone par induction notamment. Au sommet, les modèles GT et GT Pack misent sur le style et la technologie : projecteurs Matrix LED, pédalier sport, compteurs numériques 3D, Driver Sport Pack… voire Pack Drive Assist Plus (conduite semi-autonome), réservé à la GT Pack.

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 hybride rechargeable 225 GT Pack

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : vue de dos, la nouvelle Peugeot 308 2021 fait très basse et “assise sur la route”.

Et les prix ? Ils débutent à partir de 24 800 euros (Peugeot 308 1.2 PureTech essence 110 ch Active Pack) et culminent à 44 900 euros (Peugeot 308 Hybride Rechargeable 225 ch GT Pack). En comparaison, à moteur / finition équivalente, une Volkswagen Golf 8 démarre plus haut (27 395 euros pour une Golf 1.2 TSi 112 ch Life) et termine… légèrement plus haut. En effet, une Volkswagen Golf GTE (hybride rechargeable) réclame 45 820 euros… Mais elle dispose de 245 ch, versus 225 pour la française.

Les tarifs de la Peugeot 308 ne sont d’ailleurs pas si éloignés, sur les finitions haut-de-gamme en tout cas, de ceux d’une Mercedes Classe A par exemple (de 28 900 à 46 650 euros… si l’on met de côté les versions sport AMG), qui conserve l’avantage d’avoir une gamme de motorisations bien plus fournie. En revanche, par rapport à ces deux allemandes, la 308 apparaît mieux équipée.

prix Peugeot 308 1

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : Tous les prix de la nouvelle Peugeot 308 (berline – ajoutez 1 400 euros pour le break SW).

La concurrence se trouve également, pour la Peugeot, en interne, puisqu’elle affiche finalement les mêmes velléités premium que la DS 4, censée être le haut-de-gamme du groupe Stellantis sur le segment des compactes. Cette dernière reste néanmoins plus chère (29 200 – 47 500 euros) et légèrement mieux équipée. En somme, la Peugeot 308 2021 vise le haut du panier, laissant a priori le soin à la nouvelle Astra de rivaliser avec les compactes « purement généralistes ».

Essai nouvelle Peugeot 308 2021 : conclusion

En définitive, cette nouvelle Peugeot 308 2021 est très réussie. Sommes-nous surpris ? Pas vraiment, car nous n’en attendions pas moins d’une voiture aussi importante pour la marque, qui vient remplacer un modèle fabriqué, entre 2013 et 2021, à près d’1,4 million d’exemplaires. Le style (démonstratif, du moins en version haut-de-gamme), la qualité de la finition et le touché de route font de la compacte française un véhicule très appréciable… Plus, en tout cas, que ces tarifs, qui la mettent d’office au niveau de la Volkswagen Golf. La suite ? Une version break (SW) qui va arriver en concession très prochainement, ainsi qu’une version 100 % électrique, courant 2023.

Crédits photos : Adrien A

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021