Site icon Le Nouvel Automobiliste

TransAnatolia 2022 : rallye-raid entre culture et nature

Transanatolia 2022

Comme chaque année, le rallye-raid TransAnatolia 2022 a sillonné une région phare de la Turquie, l’Anatolie. Il propose 5 catégories de véhicules : moto, quad, SSV, voiture et camion. L’aventure a débuté cette année à Hatay avant d’offrir un itinéraire unique au coeur d’une Turquie qui offre une expérience de course hors du commun.

Nous étions présents dès les vérifications administratives qui sont l’occasion de prendre la température entre tous les véhicules et concurrents. Tout est contrôlé pour s’assurer que chaque participant répond aux mêmes règles. les véhicules sont également équipés du système GPS utilisé pour la course.

On en profite pour rencontrer l’un des rares participants français, Xavier de Soultrait, qui participe dans la catégorie moto avec une KTM 690R. Champion de France d’enduro et pilote reconnu du Dakar depuis 2014, il a déjà remporté la TransAnatolia en 2020 et vient reconquérir le titre pour sa deuxième participation cette année. Le rallye permet de compléter le programme sportif de l’année et de se challenger avec certains pilotes du Dakar. Des pilotes aussi bien professionnels qu’amateurs s’affrontent ici sur les terres historiques d’Anatolie.

Durant une semaine, 84 véhicules et 115 concurrents ont traversé un décor unique sur 2800 km. La TransAnatolia présente la spécificité de mêler aventure et culture en parcourant des paysages exceptionnels, entre montagne et désert, mais aussi des sites culturels pleins d’histoire. On y découvre alors une Turquie aussi surprenante que chaleureuse et accueillante, fière d’accueillir une course exceptionnelle et de mettre en avant son patrimoine.

Xavier de Soultrait a survolé les 8 jours de course et a remporté le rallye-raid en 29 heures 28 minutes et 20 secondes. Le deuxième est à près de 3h30 derrière lui. Les niveaux sont très variés et les gagnants des autres catégories se situent environ entre 34 et 71 heures de course.

Crédit photos : Romuald Terranova

Quitter la version mobile