Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

VW Passat GTE : elle arrive, en break et berline. (édit avec les prix)

Après sa petite soeur la Volkswagen Golf GTE (essayée ici), c’est au tour de la Passat de se doter d’une motorisation hybride. Si la présentation date du dernier salon de Paris, voila les photos et caractéristiques officielles de la voiture de l’année 2015 dans sa version verte.

Vu que la plateforme est partagée, l’évolution est logique. Avec toutefois quelques spécificités pour la « grande », qui voit notamment son niveau de puissance augmenter. Le moteur thermique qui sert de base, le fameux 1.4l  TSI a désaccouplement de cylindres (ACT), voit en effet sa puissance portée à 156 ch (115 kW), l’unité électrique la sienne à 115 ch (85 kW), pour une puissance cumulée de 218 ch (soit 160 kW) quand les deux groupes fonctionnent de concert (mode GTE). Le tout avec un couple cumulé de 400 Nm, ce qui laisse envisager des dépassements sereins.

Les performances annoncées sont en rapport : 225 km/h en mode GTE et 130 en mode tout électrique (via la touche E-mode). Les accélérations sont d’un très bon niveau, bien aidées par la boite DSG 6 développée spécifiquement pour cette motorisation hybride et livrée en série, avec 7,4s dans l’exercice du 0 à 100 km/h (7,6s pour le break).

Les autonomies annoncées sont plus qu’intéressantes, avec 50 km en E-Mode et 1.100 km avec tous les pleins, c’est a dire 50l de super, ce qui nous donne une consommation moyenne sur longue distance de 4,5l/100 km. La consommation NEDC s’élève à 1,6 l/100 km pour des rejets de CO2 à 37 g/km, ce qui la positionne dans la classe d’efficacité A+.

Mais ces chiffres ne veulent rien dire, tant ils vont dépendre de votre utilisation, là encore plus qu’avec une voiture thermique. Imaginez une personne qui se déplace majoritairement en ville et ne qui ferait pas plus de 30 à 40 km par jour (ce qui sera l’autonomie effective de la voiture en mode sera émissions). Pas de consommation d’essence dans ce cas-là.

Mais ce ne sera pas le cas de la Passat, grande voyageuse devant l’éternel. Si sa capacité à avaler les kilomètres (révélée lors de cet essai) est avérée, son gabarit l’éloigne en effet des centres villes. Alors quel intérêt de la proposer en hybride ? Pour avoir le meilleur des deux mondes ! Une voiture apte à avaler les kilomètres tout en se montrant vertueuse au quotidien. Autant dire qu’elle ne sera pas l’alliée du commercial qui passe sa vie sur l’autoroute, mais bien le compagnon idéal de votre famille, pour déposer vos enfants à l’école le matin sans rejet polluant et partir en weekend ou en vacances sans arrière-pensée.

Mais comment reconnaît-on une Passat GTE ? Comme les autres modèles vertueux du constructeur, à ses détails de couleur bleue, comme le liseré de la calandre, ses petits logos GTE disséminés sur les ailes, la calandre et l’ouvrant arrière, et ses feux de jour en forme de croissant, là aussi une signature des modèles à motorisation électrique issu de Wolfsburg.

S’il faut un oeil exercé pour faire la différence à l’extérieur, il en sera de même à l’intérieur pour relever les surpiqûres bleues sur le volant et le levier de vitesse. Plus visible sera l’éclairage d’ambiance bleu, tout comme les fameux boutons GTE et E-Mode pour valider directement les modes de fonctionnement les plus extrêmes, les autres modes permettant de jongler entre charge des batteries et utilisation du moteur électrique serons accessibles via l’écran tactile.

L’équipement de cette version, comme sa présentation, est lui aussi spécifique. Phares Full led, régulateur adaptatif ACC, assistant de conduite en embouteillages, Front Assist avec freinage d’urgence en ville, l’Active Info Display (l’équivalent du Virtual Cockpit chez Audi et qui remplace les compteurs analogiques par un écran HD paramétrable), et j’en passe. Mais c’est surtout du côté de la connectivité qu’il faut chercher les nouveautés, ou vous pouvez connecter votre Smartphone via l' »App-Connect » (classique), mais aussi contrôler des tablettes présentes dans la véhicule via une nouvelle fonctionnalité baptisée « Media Control ». Le tout diffusé sur un système appelé « Composition Media » qui gère toutes les fonctions multimédias ou techniques du véhicule.

Edit : la Passat GTE inaugure aussi en option un système d’affichage tête haute.

Si VAG investit autant dans les Véhicules Hybride Rechargeable (VHR), et je dis VAG, car Audi vend ses e-tron et Porsche ses E-Hybrid, c’est qu’il pense, à juste titre à mon goût, que c’est un marché d’avenir. Les volumes de vente mondiales pour ce type de véhicules sont estimées à 893 000 unités pour 2018 et 3,3 millions d’exemplaires à l’horizon 2022. Et les volumes les plus importants seront sur le secteur des berlines, celui de la Golf et de la Passat. CQFD

Edit : les commandes seront ouvertes en septembre aux prix de 47.360 € pour la berline et 48.680 € en SW, auquels il faut déduire 4.000 € de bonus écologique.

https://www.youtube.com/watch?v=oxCCNmdzAuA

Via VOLKSWAGEN