Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Volvo Trucks « Iron Knight » : Record battu

Volvo Trucks annonce qu’il remet le couvert pour un nouveau record du monde de vitesse en camion. Défi réussi avec Boije Ovebrink au volant.

Volvo, « Je roule » en suédois. Synonyme de sécurité active et passive au-dessus du lot depuis des années, cette marque possède un certain Zlatan Ibrahimovic comme égérie principale. Mais pas que : si elle a gagné ses galons sur le secteur automobile, la marque est aussi présente dans celui des camions. Historique rival du célèbre griffon « Vabis » de Scania, Volvo Trucks – c’est le nom de sa division – se bat avec Renault, MAN, Mercedes, DAF ou encore Iveco depuis plus de 60 ans.

Le constructeur suédois base dernièrement les dernières pages de sa légende sur le FH. Sorti en 1993 avec les codes cubiques de la gamme automobile, il devient de par sa robustesse et sa fiabilité l’un des tracteurs les plus appréciés du marché grâce notamment à son moteur D13, sans cesse amélioré et même prêté à Renault pour le Premium d’entrée de gamme sous la dénomination DXi.

Actuellement à la quatrième génération depuis 2012, le FH fait figure de nouveau porte-drapeau technologique devant Mercedes et son Actros, grâce à l’apparition d’innovations techniques comme la boîte automatique à double embrayage I-Shift, semblable à une DSG7 de chez Volkswagen, par exemple.

Volvo sait faire parler la puissance quand il le faut, comme lors de la présentation du FH16 750, fort de … 750 chevaux, faisant de lui le semi le plus puissant du marché. De belles opérations de communication ont eu lieu à ce propos, afin de montrer la puissance physique du polyvalent mastodonte suédois, comme le grand écart avec Jean-Claude Van Damme, ou encore le tour de circuit avec une Koenigsegg One:1.

En voici une supplémentaire qui ne manquera pas de faire parler. Notre protagoniste d’aujourd’hui s’appelle Boije Ovebrink. Détenteur du record du monde de vitesse en semi avec 4 records enregistrés en 2007, 2010, 2011 et 2012, et à chaque fois derrière un camion Volvo Trucks, le pilote suédois s’attaque à encore plus fort en termes de puissance brute en battant deux autres records de suite. Le record qu’il veut battre aujourd’hui date de 2010 et avait été réalisé aux mains d’un VNL 780 américain hybride abaissé et allégé, surnommé « Mean Green » et fort de 700 chevaux + 200 chevaux supplémentaires sur un combiné électrique.

Pour cela, il va devoir se mettre au volant d’un véritable monstre de puissance. Appui aérodynamique complètement revu, abaissé et nourri au diesel, voici Iron Knight, le Chevalier d’Acier.

Abaissé et allégé à la manière de ses précédentes montures, Iron Knight est basé sur le FH et motorisé par une ultime évolution du D13. Suralimenté par 4 turbos et associé à la transmission à double embrayage maison I-Shift, il développe 2400 chevaux (!!) et 6000 Nm de couple maxi (!!!) via un embrayage renforcé, le tout, posé sur un châssis passé de 5,5 t à 4,5 t ! De quoi aller massacrer le 0 à 100 en 4.6 secondes pour 276 km/h en vitesse de pointe. Monstrueux.

A titre de comparaison, un camion de course situe sa puissance aux alentours de 1500 chevaux pour 2 à 3000 Nm de couple maxi jusqu’à 160 km/h de vitesse de pointe. Voyez à quel niveau doit-on situer Iron Knight : au rang de dragster du poids lourd.

Les records à battre sont à mesurer sur le 0-500 m et le 1000 départ arrêté sur un aérodrome situé à Fällfors dans le nord de la Suède. Il effectuera ces deux essais à la vitesse de l’éclair, le premier en 13,71 secondes à 131 km/h de moyenne et le second en 21,24 secondes à … 169 km/h de moyenne ! Records battus, il ne reste plus qu’à attendre l’homologation officielle de la FIA.

Par cette opération, Volvo Trucks prouve que sa mécanique est d’une fiabilité éprouvée absolument démentielle, venant d’un bloc dont les origines remontent à 1993, et que les dernières technologies attribuées à son poids lourd restent au sommet en termes d’efficience et de solidité dans le temps.

Via Volvo Trucks, Youtube.