Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Volkswagen Polo GTI 2018 : Elle change rien, mais ça change tout

Autre modèle d’envergure à se préparer pour sa sortie officielle programmée pour 2018, la Volkswagen Polo a été aperçue sur les routes, les roues remplies de bonnes intentions et d’informations cruciales dans son développement. Surprise, il s’agit de la Polo la plus turbulente de la gamme : la Polo GTI.

Volkswagen Polo GTI spyshot 1

L’ex fourmi sillonne les routes européennes depuis 1974, aux côtés d’une certaine Golf, positionnée un cran au-dessus d’elle. Si elle pâtit d’un manque chronique de visibilité face à son aînée, la Polo a su gagner ses lettres de noblesse en se présentant au fur et à mesure comme une alternative crédible à ses concurrents. Tantôt luxueuse, tantôt sportive, avec une pointe de Golf en elle à chaque génération traversée, la Polo est aujourd’hui une des plus grosses ventes de Volkswagen, et accessoirement une belle croqueuse de Peugeot 208, Renault Clio IV ou encore Citroên C3. Aujourd’hui, il semblerait que la sixième génération soit en route, avec plusieurs certitudes à son actif.

Tout d’abord, et c’est une bonne nouvelle pour les amateurs de GTI, la Polo éponyme sera reconduite … mais uniquement en 5 portes. Elle embarquerait sous le capot le fameux 4 cylindres TSI 1.8 vu sur la Polo GTI restylée actuelle, avec une mise au point favorisant l’efficience et la consommation, ce qui ne l’empêchera sûrement pas de dépasser la barre symbolique des 200 chevaux, à l’instar des Ford Fiesta ST, Renault Clio IV R.S., Peugeot 208 GTi ou encore Opel Corsa OPC, fortes de respectivement 200, 208 et 207 chevaux. Deux transmissions seraient proposées : une boite manuelle à six rapports ou une boite automatique DSG7 à sept rapports. Les possesseurs de Polo GTI 1.4 TSI DSG7 sauront de suite vers où se tourner…

Niveau style extérieur, à en croire les spyshots pris par nos confrères anglais d’Autocar, la Polo deviendrait plus grande et plus trapue que l’actuelle, comme en témoigne la garde au sol, relativement basse et les larges hanches du véhicule, encore à l’état de prototype. Prototype à ne pas tout à fait prendre en compte pour la version classique, puisque ce véhicule servirait exclusivement de développement pour la version GTI. On se rapproche d’un véhicule plus affirmé, au plus proche de la route, un poil insolente, plutôt que d’une citadine juste « bien finie et bien présentée », tel le parfait petit ami devant la belle famille, comme l’incarne la génération actuelle. A noter la présence de jantes alliage spécifiques et d’une double sortie d’échappement.

Autre point, elle serait sujette à une cure d’amaigrissement venant de son châssis, notamment. Châssis partagé avec les futures Audi A1, Seat Ibiza et Skoda Fabia, à la manière d’une plateforme modulable. Côté trains roulants, la Polo GTI adopterait des amortisseurs réglables, un système de blocage de différentiel électronique XDS déjà vu sur l’actuelle Polo GTI, ou encore de plus gros freins.

Si l’Ibiza Cupra, sa cousine ibère, incarne explicitement la position de citadine sportive, notre Fourmi de course s’orienterait vers un ton moins tranchant, plus docile, en se rapprochant d’une mini-Golf GTI en termes de présentation. Comme l’actuelle, en fait.

Via Autocar.co.uk