Le Nouvel Automobiliste

Volkswagen Golf Sportsvan restylée : petit repoudrage estival

Deux jours avant la présentation de son SUV T-Roc, Volkswagen lève le voile sur la Golf Sportsvan restylée. Un facelift très léger, qui fait le lien avec la berline Golf et le Touran.

Il y a quelques mois, la Volkswagen Golf, dans ses déclinaisons 3 et 5 portes, profitait d’un restylage après 4 ans de carrière (voir notre essai ici). Signature lumineuse revue, design des boucliers retravaillé et nouveaux équipements : tel était le lot de la berline restylée. Aujourd’hui, à l’heure de son restylage, le monospace Golf Sportsvan s’octroie les mêmes nouveautés.

Volkswagen_Golf_Sportsvan_2017_1

De légères modifications à l’extérieur pour la Volkswagen Golf Sportsvan

Les boucliers s’inspirent de ceux de la berline Golf, la calandre est légèrement remaniée tandis que les phares tiennent davantage du Touran. Ceux-ci pourront d’ailleurs être 100% LED en option, et remplaceront ainsi les phares au xénon de la Volkswagen Golf Sportsvan actuelle. A l’arrière, outre une signature lumineuse inédite, nous pouvons observer de nouvelles sorties d’échappement carénées.

Ce sont les seuls changements à noter à l’extérieur. La Volkswagen Golf Sportsvan mesure toujours 4,34 m de long, pour 1,80 m de large et 1,57 m de haut, et sera toujours montée sur des jantes de 16 à 18 pouces selon les niveaux de finition (qui devraient toujours être, en France, Trendline, Confortline, R-Line et Carat). Puisque l’on parle des jantes, Volkswagen affirme que cinq nouveaux choix seront proposés, sans qu’on en ait les photos (le modèle photographié ici repose sur des jantes 18 pouces « Marseille », qui existaient déjà auparavant). Un inédit Rouge Cranberry (visible sur les images) s’ajoute au catalogue des teintes.

Un intérieur plus techno

Volkswagen_Golf_Sportsvan_2017_12

Comme à l’extérieur, la Volkswagen Golf Sportsvan restylée se montre très sobre à l’intérieur. Hormis de nouveaux inserts décoratifs, c’est statu quo. En revanche, le monospace allemand pourra recevoir, en série ou en option, le nouveau système de navigation Discover Pro. Avec son écran de 9,2 pouces, ce système, inauguré par la berline Golf restylée, profite de la commande gestuelle… comme une BMW Série 7 ! Étonnamment, la Golf Sportsvan restylée n’hérite cependant pas de l’instrumentation numérique de la Golf restylée, mais possède de classiques compteurs à aiguille.

Le modèle allemand fait en tout cas le plein d’aides à la conduite, en proposant notamment le « Traffic Jam Assist », basé sur le suivi des lignes et le contrôle automatique de la distance. La voiture est donc capable de vous « remettre en place » si vous mordez la ligne jusqu’à 60 km/h. Autres nouveautés, un freinage automatique d’urgence avec détection des piétons, le « Trailer Assit » (pour aider à manœuvrer avec une remorque) ou encore le Park Assist 3.0.

Pour les côtés pratiques (monospace oblige), la Volkswagen Golf Sportsvan offre un volume de coffre de 500 l (contre 360 l pour une Golf berline). Ce volume peut atteindre 590 l grâce à la banquette coulissante, qui coulisse sur 16 cm.

Sous le capot : le nouveau 1.5 TSI à l’honneur

Au rayon des motorisations, la Volkswagen Golf Sportsvan restylée comptera à son lancement deux moteurs diesels (1.6 TDI 115 ch et 2.0 TDI 150 ch) et trois essences, tous disponibles en BVM ou DSG. Parmi eux, le 1.0 TSI 110 ch, le 1.4 TSI 125 ch et en haut-de-gamme, le nouveau 1.5 TSI de 150 ch inauguré par la Golf restylée voici quelques semaines. Ce moteur fait appel à un système de désactivation des cylindres (pour consommer moins), à un turbo à géométrie variable et à un cycle Miller.

La Volkswagen Golf Sportsvan restylée sera disponible à la commande d’ici quelques semaines. Remis au goût du jour, le monospace allemand devrait malheureusement rester dans l’ombre des SUV, comme ses concurrents, si bien qu’il n’est pas impossible qu’il « saute » à la prochaine génération de Golf. La tâche sera d’autant plus difficile pour lui que Volkswagen s’apprête à dévoiler le T-Roc, présenté comme la déclinaison SUV de la Golf, et qui devrait avoir tous les ingrédients d’un futur blockbuster. Rendez-vous le 23 août sur The Automobilist pour s’en convaincre… ou non !