Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Voitures autonomes : Ford entre dans la « fête » (vidéo)

Ford se lance à son tour dans l’aventure de la voiture autonome. On parle de la commercialisation d’un véhicule badgé de l’Ovale bleu pour 2021.

Après PSA, et surtout BMW cette semaine, c’est autour de Ford de s’investir dans le développement du véhicule 100% autonome. Et selon les ingénieurs américains, cela ne va pas traîner puisqu’ils ont pour objectif de fabriquer en masse des véhicules entièrement autonomes dès 2021. Attention toutefois, dès 2021, Ford espère pouvoir des voitures autonomes à des sociétés et non des particuliers car pour ces derniers il faudra encore patienter quelques années supplémentaires.

« Ford produira en série des véhicules capables de circuler de manière totalement autonome d’ici cinq ans. Pas de volant. Pas de pédale d’accélération. Pas de pédale de frein. Un conducteur ne sera pas requis. […] Les voitures autonomes auront un impact aussi fort sur la société que lorsque Ford a révolutionné le processus de production il y a plus de 100 ans » s’est exprimé Mark Fields, le patron de la marque à l’ovale bleu.

Pour cela, Ford va tripler sa flotte de véhicules de tests. On passe en effet de 30 à 90 véhicules expérimentaux, dont 30 Ford Fusion – la Mondeo américaine – hybrides.

Autre décision majeure, l’investissement dans 4 start-ups spécialisées dans la cartographie 3D, le développement de capteurs, radars, caméras et autres sondes. On peut notamment citer l’entreprise Velodyne, spécialisée dans l’élaboration de capteurs dits « Lidar » (pour « LIght, Detection And Ranging »). L’entreprise annonce pouvoir fournir du matériel assez développé pour recueillir des données exactes au centimètre près sur un rayon de 200m.

Autres entreprises à noter, la société israélienne SAIPS et l’entité américaine Niremberg Neuroscience, tous deux spécialisés dans le développement de l’intelligence artificielle, avec toutefois un accord exclusif avec Ford afin de fournoir du matériel capable d’« apporter une intelligence similaire à celle des humains aux modules d’apprentissage informatique du conducteur virtuel de ses véhicules autonomes ».

Enfin, Ford a annoncé vouloir agrandir son centre de développement basé dans la célèbre Silicon Valley, fief de nombreuses entreprises high-tech, dont Google.

« Notre investissement est un signe clair de notre engagement à rendre des véhicules autonomes accessibles pour les consommateurs autour du monde » s’exprimé un responsable Ford. Autant dire que Ford veut s’armer pour arriver le premier sur ce secteur clé pour le futur de l’automobile.

Petit retour vidéo sur le travail de Ford.

Les professionnels et autres flottes de transport (taxis, VTC, Uber, etc) seront les premiers concernés à être pourvus de véhicules autonomes. Pour les particuliers, il faudra patienter encore quelques années. Rendez-vous en 2021 pour voir le premier véhicule fiabilisé sans conducteur estampillé Ford.

Via AFP, Ford, Lefigaro, Youtube.