Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury : un concept de SUV berline pour le salon de Pékin

Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury

Attention, gros bébé ! Au Salon de Pékin, Mercedes-Maybach ne fait pas les choses à moitié et dégaine un nouveau concept-car de SUV, modestement présenté comme la version du « Luxe ultime ». Une provocation ouverte vis-à-vis du Bentley Bentayga, propriété du Groupe VW, mais aussi du rival Rolls-Royce, à quelques semaines de la présentation du SUV de la marque britannique propriété du concurrent BMW. 

Le SUV Berline de Maybach

A moins d’une semaine de l’ouverture du Salon automobile de Pékin, les teasers s’accumulent et les fuites commencent. C’est le cas aujourd’hui avec l’étude Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury, qui prend la forme d’un SUV tricorps. Son style s’inscrit dans la lignée des études coupés et cabriolet Vision Mercedes-Maybach 6, tandis que l’habitacle s’adapte aux convenances chinoises.

En effet, l’on sait l’Asie friande de berlines tricorps et, ces dernières années, de SUV alors chez Maybach, on a dû se dire lors du brief projet : pourquoi ne pas faire les deux ? Sous une teinte rouge, l’étude reprend les codes déployés par la division luxe de Mercedes, à savoir l’imposante calandre à fanons chromés (qui singe légèrement Rolls-Royce), les jantes aux innombrables bâtons, les entourages de vitres chromés ainsi que de généreux volumes.

A noter, la partie arrière est dotée de trois feux carrés indépendants, alignés sous une barre de chrome. Cela rappelle à certains l’arrière de la délicieuse Fiat Barchetta, tandis que la lunette arrière, divisée en deux, rappelle elle davantage les carrosseries aérodynamiques des années 30 comme la Bugatti Atlantic.

Un concept-car 100% électrique et 4×4

Sous le capot de cette Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury, quatre moteur électriques pour lui permettre d’être… 4×4, pour une puissance totale de 738 chevaux. Avec une batterie de 80 kWh, l’autonomie est de 500 km, pour une vitesse maxi de 250 km/h limités.

A bord, c’est palace : cuir blanc, coques de sièges cuivrées, reflets bleus et bois précieux, mais aussi la présence sur le tunnel central d’un service à thé. Pour attirer les chinois ou provoquer les britanniques ? L’effet est original et ça change des traditionnels services à champagne.

Reste que pour une hypothétique commercialisation, il faudra se montrer patient. En matière de SUV, Maybach a déjà « frappé » avec sa déclinaison du Classe G (avec le G650 Landaulet), et s’apprête à dégainer sa version revue du GLS (d’ici la fin de l’année, pour un lancement en 2019). Une façon de revenir sur terre même si cette « vision » pourrait, au rythme où le marché chinois évolue et que continue la concurrence dans l’ultra luxe, devenir réalité un jour.

La Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury en vidéo

A retrouver la semaine prochaine du coté de Pékin.

Via Mercedes-Benz, Youtube.