Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Toyota Rav4 Hybride : enfin !

Enfin oui car pour être très franc voila bien un hybride qui s’est fait attendre dans le groupe Toyota et c’est un peu regrettable. Mais mieux vaut tard que jamais finalement et après une présentation de cette nouveauté en avril dernier au salon de New York, en même temps qu’un restylage assez prononcé de toute la gamme, le Rav4 en version Hybride HSD déjà disponible en précommande depuis décembre débarque sur nos routes.

018 Toyota Rav 4 Hybride

Cette 4e génération de Rav4 lancée en 2013 et que j’avais eu l’occasion de tester pour vous sur Blogautomobile arrive donc à mi-parcours (assez précocement d’ailleurs) et en profite pour se refaire une beauté et ainsi mieux coller à la nouvelle identité de la marque japonaise. On pourrait aussi attribuer cette mue rapide à des résultats en demi teinte mais il n’en est a priori rien puisque le Rav4 a continué depuis sa commercialisation à augmenter ses ventes et, d’après Toyota, il a pour la première fois en 2014 dépassé la barre symbolique des 100 000 unités vendues en Europe. Mais les chiffres de 2015, non évoqués, sont semble-t-il nettement moins flatteurs. Il est vrai que le segment est de plus en plus concurrentiel (Honda CR-V Mazda Cx-5, Renault Kadjar, Nissan Qashqai, Ford Kuga ou encore Hyundai Tucson pour n’en citer vraiment que quelques-uns) et devrait le devenir encore plus dans les mois qui viennent (Peugeot 4008, VW Tiguan II, Citroën Cactus ??? euh… désolé).

Et pour mieux faire face quoi de mieux qu’une nouvelle face ? Nouvelles optiques avant et arrière enfin modernes et à LED, boucliers entièrement redessinés de même que les bas de caisse latéraux, nouvelles couleurs de carrosserie, nouvelles jantes, nouvelles selleries intérieures, nouvelles contre-portes, nouveau dessin de l’instrumentation, pas de doute il s’agit d’un replâtrage conséquent. Et le résultat est assez réussi car le SUV de Toyota retrouve un style plus agréable et plus dynamique, nettement moins passe-partout et indéniablement plus séduisant. Tout n’est pas parfait mais force est de constater que le véhicule apparaît bien plus dans son temps et devrait probablement séduire plus aisément la clientèle. Une bonne chose de faite.

Mais la vraie nouveauté se passe sous le capot puisqu’enfin, alors qu’on évoquait fort logiquement cette solution technique dès la présentation de la voiture, le Rav4 s’équipe de la chaine de traction hybride maison (HSD) qui contribue grandement à la réputation du premier constructeur mondial et que ce dernier a déjà positionné dans de très nombreux véhicules de ses marques. Identique au système que l’on retrouve sur le cousin bourgeois Lexus NX le véhicule s’équipe d’un moteur thermique de 2,5 l à cycle Atkinson développant 152 ch couplé à un moteur électrique synchrone à aimants permanents revendiquant pour sa part 143 ch.

L’alliance des deux ne donne pas une simple addition des puissances (dommage car 295 ch ça aurait de la gueule !) mais un total non négligeable toutefois de 197 ch permettant au Rav4 d’afficher des prestations plus que convaincantes avec un 0 à 100 annoncé en 8,3 s et surtout une consommation moyenne de 4,9 l/100 permettant de contenir les rejets de CO² à 115 g/km (en version 2RM, avec les roues de 17 pouces seulement, et en respectant à la lettre le cycle d’homologation, sinon forcément c’est un peu plus…). Bon point également, grâce à un système baptisé E-Four le Rav4 hybride conserve son caractère tout-terrain en offrant toujours quatre roues motrices, non par le biais d’un classique système de transmission intégrale mais grâce à l’action du moteur électrique agissant directement sur les roues arrières au-dessus desquelles il est justement placé. A noter que ce choix vous coutera tout de même la coquette somme de 2 300 € et qu’il ne s’impose donc pas forcément…

La gamme de motorisation est revue de manière globale et assez largement simplifiée ce qui fait que le nouveau Rav4 est désormais disponible uniquement avec une motorisation essence (2.0 l Valvematic 4 cylindres de 151 ch et 195 Nm) et une motorisation diesel (2.0 l D-4D 4 cylindres de 143 ch et 320 Nm). Seule la motorisation essence vous propose la transmission intégrale et le choix entre la boîte automatique ou la boîte manuelle alors que la motorisation diesel se contenter de la boîte manuelle et des deux roues motrices. L’ensemble de la gamme accueille des équipements plus modernes (feux à LED, système de vision à 360°, Toyota Safety Sense…) et s’affiche à des tarifs compris entre 28 000 € (RAV4 143 D-4D Active) et 42 000 € (RAV4 Hybride AWD Lounge) hors options. Le véhicule est disponible dès à présent dans toutes les bonnes crèmeries et vous pouvez le configurer par ici

Via Toyota