Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Toyota France sera au départ du Dakar 2016 avec un Hilux…

…de dernière génération ainsi qu’un duo pilote/copite rompu à la marque japonaise : Ronan Chabot et Gilles Pillot.

Parmi les symboles de Toyota, il y a la voiture hybride, la voiture à hydrogène, et aussi le tout-terrain. C’est sur cette dernière corde que la filiale française du constructeur japonais a décidé de jouer en soutenant un équipage au prochain rallye « Dakar ». Cet équipage, Toyota le connaît et tous deux connaissent l’ambiance nippone : Ronan Chabot dirige en effet des concessions Toyota, notamment du côté de La Rochelle. Il court avec son copilote Gilles Pillot depuis 2003. L’édition 2016 du Dakar sera leur 14ème édition ensemble, et la 8ème courue au volant d’une Toyota.

Pour concourir au général, Chabot et Pillot embarqueront à bord d’un pick-up Hilux 4×4, dans sa toute dernière version restylée. Celle-ci n’est pas encore disponible sur le marché français mais a déjà été lancée en Afrique du Sud, en Thaïlande ou en Australie. Elle se caractérise par un minois redessiné : Jean-Marc Fortin, président d’Overdrive qui est le support technique de l’équipe, la juge « agressive et aérodynamique, pour gagner en vitesse de pointe ». Moteur et boîte de vitesse sont inédits : il s’agit d’un V8 5,0 l essence de 360 chevaux, dérivé de la Lexus IS-F, et une boîte séquentielle 6 vitesses à crabots. La répartition des masses est meilleure, notamment grâce aux roues de secours installées entre les essieux.

Tant de nouveautés ne risquent-elles pas de nuire à la fiabilité du prototype ? Peut-être, en tout cas l’équipe s’entraîne les week-ends et revient du Rallye du Maroc où ils ont pu prendre connaissance avec la voiture.

A bord, ambiance résolument sportive avec deux profonds baquets, un volant gainé d’alcantara, et de la fibre de carbone affleurant partout. Les deux buses d’aération serviront autant à rafraichir l’intérieur qu’à alimenter le cockpit en oxygène, lorsque celui-ci viendra à manquer à plus de 3000 mètres d’altitude.

D’après les mots de Pascal Ruch, P-DG de Toyota France, et à l’initiative du projet, « il s’agit d’un réel soutien et d’un engagement important pour Toyota France Compétition, on ne le cache pas. C’est un partenariat sur 3 ans, un engagement durable ». Il s’agit en tout cas d’un financement issu de la filiale française, différent donc des programmes Endurance ou WRC de la maison-mère. Toyota France met donc un pied dans une autre épreuve d’ASO, après le Tour de France cycliste où le constructeur fournit des voitures hybrides à l’équipe de Jean-René Bernaudeau (Energie Direct, ex-Europcar).

Ronan Chabot et Gilles Pillot ne font pas de pronostic pour leur résultat final : « ils ne se réalisent jamais ! on ne dit pas ce qu’on vise, mais on sait où on veut se placer à l’arrivée », précise R. Chabot. Quand on sait que Giniel de Villiers a terminé 2ème l’an dernier à bord d’un Hilux similaire… ! Au reste, le duo a déjà remporté l’épreuve en 2005 dans la catégorie Production, puis à plusieurs reprises au volant de buggies.

Des Toyota Hilux, il y en aura au total 8 identiques au départ du prochain Dakar. Le parcours s’annonce exigeant : longues « spéciales de rallye » (de 450 km !) après un prologue de 12 km en première semaine et une étape marathon menée sans assistance technique le soir au bivouac dès le 4ème jour. Puis, dunes et hautes altitudes viendront en deuxième semaine : pour l’occasion, les voitures partiront devant les motos à certains étapes. Au total, le Dakar 2016 fera parcourir 9000 km en 13 jours. Départ le 2 janvier 2016 à Buenos Aires.

Crédit photographique : François M. pour The Automobilist.