Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

SCG 003CS : elle arrive (enfin) pour Pebble Beach

SCG annonce la présentation de la version « Stradale » son prototype de course 003C, nommé 003CS lors du concours d’élégance de Pebble Beach en septembre prochain.

Après les apparitions de la Scuderia Cameron Glickenhaus aux 24 Heures du Nürburgring en 2011 et 2012, via une Ferrari P4/5 Competizione reconditionnée, l’écurie américaine, pilotée par son propriétaire le multimilliardaire Jim Glickenhaus, a décidé de s’inscrire aux 24 Heures du Mans en LMP1 avec un tout nouveau véhicule, le 003C. Imaginé par Paolo Garella, ex-Pininfarina, le prototype de course embarquait un V6 biturbo 3.5 de 545 chevaux d’origine Honda. Bien née, elle finit malheureusement dans les barrières, après quelques heures de course seulement. Mais cela a donné une jolie idée au magnat américain…

…puisqu’il décide d’en faire une version de route à part entière, à la manière de Mercedes, qui avait réalisé le tour de force de présenter en très petite série la CLK-GTR, dérivée de ses mêmes barquettes mancelles. La 003C « Stradale » est née !

Entièrement parée de fibre de carbone, la 003CS dérive directement du modèle de course, les accessoires de route en plus. De manière plus générale, cette barquette s’articule sur une gamme de 3 modèles : la 003S, version exclusivement de route, avec une peinture complète et des équipements de confort ; la 003CS, version de route, parée de fibre de carbone, et éligible aux courses d’endurance sur simple changement de moteur ; et la 003C, modèle exclusivement réservé à la compétition. Si vous souhaitez participer à une course d’endurance officielle, il vous suffit de changer le V8 biturbo pour un V6 3.5 de 545 chevaux éligible aux courses FIA officielles.

« Ce que je recherchais avec la 003CS, c’était le compromis idéal entre la possibilité de piloter son véhicule sur un circuit à volonté, mettre la voiture sur des vérins, monter des pneus slicks et des roues de course, sortir et courir toute la journée sans toucher un seul réglage moteur ou châssis. Et à la fin de la journée, repartir avec son véhicule en remettant les pneus de route. Cette voiture pourrait courir les 24 Heures du Nurburgring telle quelle, il suffit juste d’effectuer un changement de moteur.» s’est exprimé Jim Glickenhaus, le propriétaire de SCG.

Le secret de ce prototype de course « Street Legal », comme diraient nos amis US, réside dans sa fabrication. Son architecture est modulaire de A à Z, ce qui permet d’avoir une voiture interchangeable… en kit !

« Nous pouvons envoyer un mécanicien dans un avion pour vous aider à monter la voiture chez vous. Cela prend en général 3 jours », poursuit Glickenhaus.

La carrosserie entièrement réalisée en fibre de carbone ultra-légère permet un appui aérodynamique colossal pour un véhicule de série : on annonce plus de 1000 kg à 200 km/h. L’intérieur est strictement identique à la version de piste. Sous le capot, la 003 CS embarque un bloc V8 biturbo 4.4 de 800 chevaux et 800 Nm de couple maxi, et est associé à une boite séquentielle Cima à 7 rapports, boîte qui équipe la plupart des Koenigsegg. Rien que ça.

« Le plus dur a été fait, à savoir concevoir quelque chose qui ressemble à une vraie voiture de course, avec les performances qui vont avec, de façon à se retrouver dans une vraie voiture de course capable de lutter avec les GT les plus puissantes du monde tout en restant un « Gentleman Racer ». Si nous arrivons à écouler 10 exemplaires, nous irons sur la course indéfiniment, et si nous vendons 20, nous pourrions être en mesure de nous inscrire pour les 24 Heures du Mans avec une voiture LMP non-hybride, a déclaré J. Glickenhaus. Mon rêve ultime serait de courir Le Mans dans la catégorie supérieure comme un corsaire.».

Forte d’un temps de 8:01 au tour sur le circuit complet du Nürburgring, circuit F1 inclus, la SCG 003C de course, Glickenhaus estime un temps de 6:21 au tour de la seule Boucle Nord. Quant à la version de route ? « Je ne sais pas, ajoutez peut-être 10 secondes… » dit-il en plaisantant. Avant d’ajouter plus sérieusement : « J’aime les voitures de sport. Le genre de voitures où vous pouvez allumer simplement les phares et faire des sorties sur la piste sans aucune difficulté. Mais aujourd’hui, une Ferrari de course n’a rien à voir avec la Ferrari LaFerrari, tout comme une McLaren de course n’a rien à voir avec une P1 : ces véhicules sont monstrueusement grands, larges, imposants, et surtout, ultra-complexes dans leur conception. La différence entre mes modèles et la concurrence, c’est qu’ils peuvent tourner pendant 24 heures sans aucun problème. Je défie une Ferrari LaFerrari de tenir un tel rythme pieds au plancher pendant une heure. » Taquin…

La SCG 003 CS sera présente lors du concours d’élégance de Pebble Beach le 19 août prochain. Le prix d’attaque de ce bestiau est fixé à 1,3 million de Dollars. Une chose est sûre : cette croqueuse de Radical donne vraiment envie d’appuyer sur l’accélérateur et de confirmer les dires de son fascinant propriétaire. Dires savamment collectés par nos confrères américains de The Road and Track, qui a eu l’ultime privilège d’essayer ce fameux bolide.

Essai réalisé par The Road and Track

Via Road and Track.