Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Salon de Francfort 2017 : Les neuf constructeurs absents

Le 14 septembre prochain, le plus grand salon automobile, celui de Francfort, ouvrira ses portes au public. Durant dix jours, les passionnés, les futurs acheteurs, les amateurs ou les simples badauds vont pouvoir venir apprécier le meilleur de la production automobile mondiale mais aussi les nouveautés technologiques, électroniques et électriques dont on nous dit qu’elles sont l’avenir.
Toutefois et comme cela semble être une tendance qui semble s’installer,
certaines marques automobiles seront absentes de la Grand’ messe automobile allemande. Pour cette édition 2017 du salon de Francfort, elles sont au nombre de neuf.

Si les marques allemandes viennent une fois encore avec leurs « cathédrales », il n’en est pas de même pour les autres marques qui se partagent les différents halls d’exposition. Aux cotés des stands des groupes Volkswagen, Mercedes Benz et BMW, les autres marques se sentent mises à l’écart, parfois dévalorisées, ce qui est dommage vous en conviendrez.

On pensait depuis le déclenchement du Diesel gate, il y aura exactement 2 ans le 15 septembre, que les choses avaient changé. On se disait que les firmes automobiles allemandes auraient fait preuve de retenue, d’un peu de discrétion voire même de profil bas, notamment au regard des derniers développements du scandale, il semble qu’il n’en soit rien.
En effet les puissantes entreprises allemandes s’afficheront encore en 2017 sur des stands grands comme des halls. Et si le diesel est mis au rebut cette année, les firmes d’
outre Rhin ont trouvé deux nouvelles marottes, les Véhicules Electriques et les SUV. Il va y en avoir de partout, dans tous les sens , de toutes les tailles, à tous les prix et de toutes les couleurs. On sent une fois encore que l’industrie allemande veut montrer ses muscles.
Par ailleurs, elle profitera d’un contexte politique national presque favorable puisque le salon francfortois ouvrira ses portes à 10 jours des élections fédérales qui doivent mener la CDU et la chancelière Merkel vers un quatrième mandat. Cette situation devrait éviter aux hommes politiques allemands de se lancer dans des annonces mal venues ou déstabilisantes. La proximité des marques et de la CDU étant bien connue, on imagine bien que les équipes de la chancelière auront à coeur de ne pas agacer le feutré, pour ne pas dire secret, monde de l’industrie automobile allemande.

Toujours est il que la domination des marques locales ne plait pas à tous. Ainsi le groupe PSA ne sera que partiellement présent puisque les marques Peugeot et DS Automobiles seront absentes, le groupe industriel français se contentant d’être représenté par Citroën et Opel. Une décision difficile à comprendre notamment pour la fameuse marque premium du groupe, DS, qui s’effondre sur l’ensemble des marchés (même en Chine) et qui ne doit son salut qu’à la vieillissante DS 3 qui tire la marque depuis 2009. Un peu de visibilité à quelques semaines du lancement du DS 7 Crossback aurait été une sorte de bonne idée ! 

L’ Alliance Renault-Nissan sera elle aussi en partie absente puisque les firmes Nissan, Mitsubishi et Infiniti ne viendront pas à l’IAA 2017. Seules les marques Renault et Dacia seront de la fête. On ne sait rien pour Lada qui est pourtant distribuée en Allemagne.
FCA fera aussi une quasi impasse sur le salon puisque les marques Alfa Romeo, Fiat et Jeep ne seront pas présentes à Francfort. Maserati aura donc la lourde tache de représenter Fiat-Chrysler Automobile à moins que, lorsque FCA parle d’Alfa Romeo, ce soit l’ensemble de l’entité Alfa-Maserati qui soit concernée. A voir.

Cela devient une marque de fabrique sino-suédoise, Volvo ne viendra pas au salon. La direction de la firme automobile ayant fait savoir qu’en Europe, seul le salon de Genève, en terrain neutre, avait grâce à ses yeux.

Au final, ce sont neuf marques automobiles qui vont délaisser le salon de Francfort 2017. Bien sur chacune a ses raisons objectives ou non mais on constate quand même que ce sont des marques qui ne sont pas au mieux sur les marchés qui refusent de se donner un peu de visibilité.
Bien sur les services de com’ des marques savent nous dire que si les marques ne sont pas présentes c’est à cause du prix (et c’est parfois vrai), parce que les gens viennent désormais les voir sur le net, que les évents mis en place en dehors sont plus profitables, que les salons c’est « has been » et qu’il y a mieux à faire pour la communication comme des roadtrips avec des influenceurs, des réceptions trop hype des tendanceurs
qu’on vient chercher en jet et on en passe… 

Enfin bref, si vous voulez découvrir les nouveautés, les presque nouveautés et l’actualité des neuf marques absentes, venez faire un tour sur le web automobile et même sur The Automobilist où nous parlerons d’eux avec intérêt et passion.

Via AutomotiveNews.