Le Nouvel Automobiliste

Salon automobile de Bruxelles 2020 : le bilan

Le salon de Bruxelles s’est terminé dimanche 19 janvier. Un salon riche avec pas moins de 18 premières mondiales et 10 premières européennes. Ça peut vous paraître peu, mais c’est beaucoup pour un petit salon. Un salon plus si petit que ça.

Salon auto de Bruxelles 2020 : un succès

Au delà de ces chiffres, il est intéressant de comprendre le salon de Bruxelles. Premier constat, tous les constructeurs y sont présents. C’est aussi le salon automobile qui donne la tendance du marché belge. Le salon se passe bien, l’année se passera bien. A l’inverse, s’il se passe mal, l’année ne sera pas bonne pour les constructeurs automobiles.

C’est pourquoi, au-delà de leur présence, les constructeurs proposent également la plus large représentation de leur gamme. Et ce n’est pas tout, des offres particulièrement alléchantes sont légions sur les stands. Des prix ou des équipements offerts par quasiment tous les constructeurs. Il n’est pas rare également de voir des équipements spécifiques présentés sur les modèles d’exposition : galerie de toit, coffre, packs carrosserie. Bref, l’idée est d’en montrer le maximum, pour en vendre plus.

Pourquoi l’année 2020 est-elle particulière ? C’est la première année que le salon n’a pas lieu en même temps que celui de Détroit. Vous nous direz, Renault, Opel… ne sont pas sur le marché américain. Et vous aurez raison. Mais être désormais le seul salon qui ouvre l’année, permettra sûrement à Bruxelles d’avoir une meilleure attention de la part des constructeurs, et une meilleure attention de la part des médias.

C’est dans les vieux pots…

Et côté « souvenirs », le salon de Bruxelles 2020 ne déroge pas à la règle. D’un côté, les documentations papiers sont toujours présentes. De l’autre, quelques constructeurs proposent des boutiques avec quelques promotions sur leurs produits. Ce sont des lointains souvenirs pour les visiteurs du Mondial de Paris !

Et si la recette pour faire venir les visiteurs était tout simplement de leur permettre de repartir avec un peu de « souvenirs matériels » chez eux ?

Bruxelles 2020 : le futur des salons ?

A l’heure où les salons se posent des questions pour ne pas se faire déserter par les constructeurs, le salon de Bruxelles 2020 pourrait servir de base de réflexion. La proximité avec le client y est exacerbée. Par exemple, c’est la troisième année que la salon expose les moyens de transports dit de micro-mobilités que l’on peut tester en intérieur.

L’exposition Dream Cars attirent aussi une autre type de clientèle. Pour quelques euros de plus 20% des visiteurs ont choisi de visiter ce hall. Paris s’était d’ailleurs déjà inspiré de cette exposition pour l’édition 2018. Nous verrons si l’édition 2020 renouvelle l’expérience.

Bruxelles 2020 en chiffres

Pour en revenir à notre sujet, le salon automobile de Bruxelles 2020 aura séduit plus de 500 000 visiteurs. C’est loin de son record de l’an 2000 avec 750 000 visiteurs. Loin des scores du salon de Paris avec son million de visiteurs ; mais le salon de Bruxelles 2020 n’est néanmoins pas loin des 560 000 visiteurs du salon de Francfort 2019. C’est finalement ce dernier qui semble le plus en danger des salons européens désormais.

Retrouvez nos articles

Nos découvertes su salon de Bruxelles 2020

Nos galeries photo du salon de Bruxelles 2020

Nos lives du salon de bruxelles 2020

Vivement 2021

Réservez déjà les dates de la prochaine édition du salon de Bruxelles. En 2021, la salon ouvrira ses portes du 15 au 24 janvier pour la 99e édition. En plus, les constructeurs viendront présenter leur gamme utilitaire, voire poids lourds, comme tous les 2 ans.

En attendant, rendez-vous à Genève !

Articles, photos et vidéos : Guillaume AGEZ pour Le Nouvel Automobiliste