Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Saleen : plus qu’un préparateur, un constructeur. Visite à Corona, California.

Dans ce monde, il y a plusieurs catégories de préparateurs : ceux qui ne savent que faire un flashage du calculateur, ceux qui modifient un nombre conséquent de pièces afin d’améliorer la totalité du véhicule et pas juste la performance en ligne droite, et il y a Saleen. Visite au cœur d’un des constructeurs les plus atypiques qui soit, à Corona, Californie, USA.

1 – La petite différence
2 – Le Campus Saleen
3 – La gamme Saleen
4 – Les relations avec le cinéma & les constructeurs

Le nom de Saleen est très souvent associé à la S7, voiture mythique sortie en 2004 et ayant pulvérisé un nombre conséquent de records. Mais Saleen Automotive, c’est surtout l’histoire d’un homme, Steve Saleen, pilote américain de renom dans les années 70 jusque dans les années 2000, qui créa sa société en 1984 : Saleen Automotive. Création née de l’envie d’avoir des voitures toujours plus performantes car celles utilisées en compétition à l’époque ne convenaient pas à Steve Saleen, qui voyaient, et voit encore toujours plus loin.

La première voiture résultant de ces réflexions fut une Ford Mustang de 1984. Première voiture sortie d’un atelier d’assemblage avec 4 freins à disques aux Etats-Unis. On peut en rire à l’heure actuelle, mais Ford a adopté les 4 freins à disques par la suite grâce à la première Saleen, et cette innovation s’est répandue comme une trainée de poudre à travers tous les constructeurs du monde entier.

Mais au juste, qu’est-ce qui fait de Saleen un constructeur et non un « simple » préparateur ?

Là où un préparateur ajoute et retire des pièces, ne modifiant généralement nullement la structure du châssis et des normes de sécurité associées (au sens large, car modifier la puissance d’un moteur ne modifie pas forcément la distance de freinage, mais vous aurez possiblement tendance à rouler plus vite si la sonorité s’y prête), Saleen modifie en profondeur la structure du véhicule, au point de modifier complètement le châssis en passant par la case soudure. Par la suite, chaque véhicule obtient un nouveau VIN (Vehicle Identitification Number) et devient une Saleen et non plus une Ford, Dodge, Chevrolet, ou Tesla. Pensez à RUF pour Porsche (ou Alpina pour BMW), vous noterez qu’on ne voit plus du tout le nom Porsche, ni 911 : c’est la même ici.

Autant vous dire que pour en arriver à là, ce n’est pas très différent de la France, c’est le parcours du guerrier car il faut passer par l’équivalent américain des mines, faire des crash-tests, des tests d’émissions et j’en passe : programme coûteux au possible.
Vous vous êtes parfois demandé pourquoi la Saleen S7 n’est plus sur le marché depuis 2007 alors qu’elle n’a probablement pas grand-chose à envier aux supercars de 2015 avec ses 1014 chevaux ? La réponse tient dans une loi américaine sur les airbags a fait que le coût de ré-homologation était bien trop élevé (à hauteur de $25 millions…) pour une voiture produite en petite série. Autant réinvestir là où c’est utile et vers l’avenir !

Cela n’a pas empêché la S7R (version course) de continuer son palmarès avec une victoire aux 24h du Mans 2010 en catégorie GT1.

Qui dit petit constructeur dit fonctionnement différent d’un géant implanté dans le monde entier…

Et c’est là où les développements sont en général bien plus rapide. Communication plus rapide, modifications effectués avec un court délai, flexibilité… Bref, c’est un point de vue généraliste plus que proprement lié à l’automobile (ceux bossant dans une société avec une hiérarchie aussi longue qu’un arbre généalogique sur 10 générations savent de quoi je parle).

Le grand problème par contre, est que le réseau de distribution est extrêmement limité à petite échelle : commande par internet/e-mail/téléphone, mais soyons franc : quand on est prêt à acheter un véhicule exclusif, on fait en général le déplacement jusqu’aux bureaux ou les ateliers du constructeur (notons que les vols intérieurs ne sont pas forcément tarifairement excessifs outre-Atlantique).

1 – La petite différence
2 – Le Campus Saleen
3 – La gamme Saleen
4 – Les relations avec le cinéma & les constructeurs