Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé « Beverly Hills » : Smashin’ Pumpkins

Après la Dawn « Bespoke », Rolls-Royce présente un autre cabriolet personnalisé : le Phantom Drophead Coupé « Beverly Hills ». Un nom à rallonge en accord avec la masse du véhicule pour un exemplaire unique destiné à la concession Rolls-Royce de Beverly Hills.

13987475_1163073427046458_5599454788717326713_o

Derrière ce nom aussi long que la voiture en elle-même, la Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé « Beverly Hills » se présente comme un exemplaire unique réalisé par le département de personnalisation Bespoke pour le point de vente de la marque de luxe anglaise à Beverly Hills.

Premier élément qui frappe l’oeil : la nuance orange qui parcourt toute la carrosserie. Choisie pour représenter « le soleil couchant sur la Pacific Coast Highway », cette teinte est alliée à des touches d’argent/acier poli, notamment via des rappels sur les jantes, le couvre-capote ou encore l’interminable et caractéristique capot.

A l’intérieur, la grande anglaise mêle le noir laqué à l’orange de la carrosserie. La sellerie cuir arbore le double R brodé de fil orange, tandis que le volant et le haut de la planche de bord s’habille de la même couleur. Pour le reste, c’est noir laqué à tous les étages. Un habitacle moins tape-à-l’oeil que la carrosserie elle-même, mais elle a le mérite de rester élégante avec tel agencement, ce qui était mal parti au départ.

Sous le capot, aucun changement : la Drophead Coupé « Beverly Hills » peut toujours compter sur l’éternel moteur V12 BMW 6.75 de 460 chevaux, permettant au plus gros cabriolet du monde d’aller de 0 à 100 km/h en 6.5 secondes jusqu’à 240 km/h en vitesse de pointe.

 

Via Rolls-Royce