Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Roger Federer et les Mercedes Benz SL pour une pub intemporelle (vidéo)

Mercedes-Benz USA a fait appel à Roger Federer pour un spot de pub traité sous le signe de l’intemporel. Au menu : 3 époques différentes dont le joueur helvète en mime parfaitement les leaders de la discipline, à savoir Rod Laver et André Agassi et John McEnroe, le tout au milieu d’un seul véhicule : la Mercedes SL.

Pour ceux qui ne connaissent pas le monde du tennis, il faut savoir que Roger Federer fait partie à l’heure actuelle du top 5 des meilleurs joueurs de tous les temps grâce à un palmarès extraordinaire. 17 tournois du Grand Chelem, vainqueur de 7 Wimbledon, 5 US Open, 4 Open d’Australie, mais surtout un trophée à Roland-Garros en 2009, peut-être le plus important de tous les sacres de sa carrière. C’est aussi une hégémonie impitoyable observée entre 2004 et 2009, période où il a littéralement écrasé le tennis mondial de sa superbe, avec 287 semaines consécutives à la place de n°1 mondial, un nombre porté à 302 semaines, dépassant ainsi Pete « Pistol Pete » Sampras et ses 300 semaines entre 1993 et 1998.

Mais Roger Federer, au delà de son palmarès, c’est un style de jeu très esthétique et ultra-complet lui permettant de réaliser quelques coups de génies. Une esthétique saluée par le monde entier et par tous les plus grands acteurs d’hier et d’aujourd’hui de sa discipline. Doté d’un service précis, d’un coup droit puissant, d’un revers à une main d’une précision chirurgicale, il possède notamment d’autres armes : amortis, volées, slices, bref, il saut absolument tout faire. C’est cette palette technique qui lui vaudra l’admiration de tous et de tous ages.

Malgré une période très creuse entre 2012 et 2014, la perte de la première place mondiale  et de la sortie du Top 3 (au profit de Rafael Nadal, et Novak Djokovic à tour de rôle), Federer reviendra plus fort, notamment avec l’arrivée de Stefan Edberg, son idole, dans son encadrement qui lui donnera de nouvelles ailes … vers le filet.

Aujourd’hui, Roger Federer traverse une saison noire, avec peu de titres au compteur, une défaite traumatisante en 1/2 finale de Wimbledon face à Milos Raonic, et une blessure récurrente au genou qui l’a contraint à mettre un terme à sa saison alors qu’il avait fixé les JO de Rio comme objectif ultime dans sa carrière. Cette période délicate dans sa (fin de) carrière lui a permis de libérer considérablement son emploi du temps, notamment de réaliser un spot réalisé avec Mercedes sur fond d’hommage, d’histoire et de parti pris sur son égérie.

En effet, ce clip publicitaire tourné par la division américaine de Mercedes met en valeur un Roger Federer imitant le tennis des années 40, 70, et 80 jusqu’à aujourd’hui, le tout, sous les commentaires bienveillants de l’ex-joueur australien Rod Laver,  au tour de bras gauche qui n’aurait rien à envier à celui d’un bûcheron.

On traverse les époques petit à petit : raquette en bois, service-volée, élégante tenue blanche et pull tricôté pour les années 40 (et un match contre Rod Laver) ; raquette en alu, attitude de bad boy et chevelure très fournie pour les années 70 (coucou John McEnroe) ; popularité, décadence absolue et couvertures de magazines dans les années 80, tennis nouvelle génération, tenues flashy et records à la pelle dans les années 90, pour un joli clin d’oeil à André Agassi et sa belle tignasse blonde ; et enfin la rage de vaincre, l’esthétique et les trophées de Roger Federer himself.

Le gros point commun de ce spot est la Mercedes SL. Filmée dans les 4 coins du monde, la SL est considérée depuis plus de 40 ans comme le plus luxueux cabriolet du monde, présenté à chaque fois ici par plusieurs générations comme le symbole ultime de la réussite. De la SL W113 rouge au départ, à la SL63 AMG d’aujourd’hui en passant par une Pagode blanche ou encore une SL R107 rouge, elle incarne une traversée des époques similaire à celle de Roger Federer, qui à 35 ans et quelques mois, continue en dépit de son age de rester parmi les le Top 3 des meilleurs joueurs du monde.

Ce n’est pas la première fois que Roger Federer prête son image à la marque allemande : il est l’une des égéries depuis 2010 avec la division américaine, et même 2008 avec Mercedes Chine.

Il reste un point à nuancer : si les fans du Suisse attendent depuis très longtemps un 18ème titre en Grand Chelem, Roger Federer n’a plus remporté de trophée depuis 2012 et son sacre londonien sur le gazon de Wimbledon. On compte une seule finale l’an dernier à Flushing Meadows pendant l’US Open, les titres revenant régulièrement à Novak Djokovic, très souvent face à Andy Murray. Manifestement, ça ne sera pas pour cette année, où sa blessure au genou l’a contraint à mettre un terme à sa saison. Cette fin prématurée marquera la fin de sa présence dans le Top 10 depuis 2000, et du Top 20 de 1999, où certains bookmakers l’annoncent même de retour à une anonyme 21ème place mondiale. Rendez-vous en 2017 à l’occasion du tournoi de Brisbane pour le revoir sur un court.

En attendant, vous pouvez regarder ce fameux clip ici :

https://www.youtube.com/watch?v=ABbh5iQA5oY

via Mercedes-Benz;, Youtube.