Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Rencontre avec les monteurs Lego de l’Atelier Renault

Depuis 2017 et le lancement du partenariat entre Renault Sport Formule 1 et Lego, les petites briquettes danoises ont envahi l’Atelier Renault des Champs-Elysées à Paris. Une invasion qui fait danser les chiffres : 312 727 pièces pour la F1 R.S.17 en façade très exactement ! Derrière ces jouets, une société, ERC-Briques, et deux visages, ceux de Georg Schmitt et Morgane Leroi, qui nous racontent les coulisses de la venue de Lego auprès de Renault.

The Automobilist : Bonjour Morgane, bonjour Georg. Vous êtes réalisateurs de maquette Lego. De quoi s’agit-il ?

Georg Schmitt : Bonjour ! Eh bien il y a 14 personnes dans le monde qui sont licenciées par Lego, et habilitées pour monter des expositions avec des maquettes hors-normes de la marque Lego à destination de clients comme Renault par exemple. Je suis l’un des 6 licenciés en Europe, et mon périmètre couvre la France, l’Espagne et le Portugal.

Morgane Leroi : Quant à moi je suis cheffe de projet pour ERC-Briques depuis un peu plus de 6 mois.

TA : Comment est venue l’idée de cette exposition ?

GS : Renault est venu nous voir pour faire cette exposition dans le cadre de leur partenariat avec Lego et, comme pour chaque client, ils ont designé ce qu’ils voulaient. Cyril Abiteboul nous a donné des idées pour travailler sur l’idée d’une F1 en Lego qui reproduise les galbes et les courbes d’une vraie Formule 1.

TA : Combien de temps cela représente, une telle création ?

GS : La F1 telle que vous la voyez, on a mis 15 jours à 4 personnes dont Morgane, pour la réaliser. Jour et nuit ! D’ordinaire, on modélise sur ordinateur le projet avant, mais en urgence comme ici on doit directement passer au montage.

TA : C’est votre record ?

GS : Par le passé, on a travaillé sur un tracteur Claas 3,5 tonnes Arion 460 pour en faire une mascotte du Musée de Chartres… Et au final, il est entré au Guinness Book des records ! Mais cette F1 est déjà un sacré morceau : elle fait presque 325.000 pièces et elle pèse 600 kg, c’est impressionnant !

TA : Quel a été le moment le plus critique durant le montage ?

ML : Le montage de l’aileron avant, de l’aileron arrière et aussi de la tringlerie pour la suspension, ça a vraiment été complexe car ce sont des pièces déportées donc on n’a pas le droit de se rater !

GS : Tout le projet a permis de montrer nos savoir-faire, on est allé avec eux plus loin qu’avec bien d’autres clients. Déjà il faut savoir que quand ils nous ont appelés, on leur a expliqué le succès qu’ils pouvaient avoir avec Lego. Ils ne nous ont pas cru. On a donc créé des goodies comme la maquette 1/10e de la F1. On en a fait 100 exemplaires, ils sont partis en 3 heures de temps ! Ils ont explosé leur chiffre d’affaires en boutique. Ensuite avec la F1 taille réelle, ils n’imaginaient pas je crois qu’on arriverait à ce niveau de finition, même Cyril Abiteboul était surpris par le réalisme de l’aérodynamisme de la voiture.

TA : Est-ce que ce sera votre seule maquette pour Renault ?

GS : Pour ça on est sous confidentialité mais on a d’autres projets et je dirais qu’il y a de fortes chances qu’on nous retrouve au Castellet pour le Grand Prix de F1 !

TA : Dernière question : comment êtes-vous venus chacun aux Lego ?

ML :  A l’origine je travaillais comme conseillère juridique dans l’agriculture et puis j’ai vu une annonce sur LeBonCoin, une entreprise qui travaillait avec des Lego… Et depuis, c’est une jolie aventure qui dure depuis 6-8 mois !

GS : J’ai commencé à m’exprimer avec ces petites briques dès mes 4 ans. En décembre 1983 je terminais ma première caserne et je n’ai plus arrêté ! Je passais les Playmobil à mon frangin, il préférait ça ! Ensuite j’ai été policier pendant 15 ans de 2000 à 2015 et un jour, Lego m’a repéré car je faisais de belles maquettes pour l’animation de certains magasins de luxe. Alors je me suis lancé avec ERC-Briques. Et je peux vous dire qu’on prépare un gros projet pour la fin de l’année qui va dépasser tout ce que l’on a fait avant… !

TA : Alors bonne route !

Crédit photos : François M. – The Automobilist
A découvrir : ERC-Briques