Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Rencontre avec l’équipe Ford avant les 24 Heures du Mans 2018

24 Heures du Mans 2018 : Bienvenue chez Ford

Les 24 Heures du mans approche à grand pas. Nous vous avons déjà évoqué la première journée d’essais libres mercredi. Mais ce jour-là, nous n’avons pas seulement profité de la piste : Ford nous a permis de découvrir son installation et d’en savoir plus sur l’édition 2018 de son team. Et comme on aime partager, on vous raconte tout ça !

Rencontre avec Olivier Pla

Olivier Pla, avec lequel nous avions déjà échangé il y a deux ans, entame samedi ses troisièmes 24 Heures du Mans au volant de la Ford GT. Il connaît la terre mancelle depuis 10 ans et sa première participation aux 24 Heures en 2008. Sa séance d’essais s’est déroulée sereinement à bord de la Ford GT n°66. Il faut dire que sa récente victoire aux 6 Heures de Spa-Francorchamps début mai doivent sûrement l’aider à appréhender le double tour d’horloge du Mans. 

Lors de notre rencontre, Olivier Pla n’avait pu faire que 2 tours, ses partenaires de la Ford GT n°66, Stefan Mücke et Billy Johnson ayant à leur tour pris le volant. Les chronos étaient plutôt bons au moment de l’interview, même si les Porsche 911 RSR ont trusté les 2 premières places du podium à la fin de la journée. Mais au-delà des temps, car Olivier Pla « ne recherche pas le chrono », les 4 Ford GT sont testées avec des réglages différents. Chez Ford, il est clairement assumé une période d’apprentissage pour que les 24 Heures se passent le mieux possible.

Une équipe confiante en sa Ford GT

Olivier Pla nous le confirme, « les sensations à bord de la Ford GT sont bonnes pour le moment », il est donc confiant envers sa monture. Même si cela semble contradictoire, Olivier Pla « espère que la concurrence sera au niveau ». Pourquoi donc ? Pour avoir un certain niveau de bataille en piste. Mais pas question de s’attarder sur ce que fait la-dite concurrence, Ford se concentre sur le développement de ses voitures. Olivier Pla précise que « les concurrents ont de nouvelles voitures, on ne sait pas encore à quoi s’attendre, mais on se concentre sur nous-mêmes ».

A la question de sa portion préférée de la piste de 13 km, Olivier Pla n’hésite pas pour répondre et tant pis si ce n’est pas ‘corporate’ : ce sont « les virages Porsche », grâce à ses enchaînements rapides. Comment se prépare-t-il à une épreuve aussi dure que les 24 Heures ? Adopte-t-il un programme propre à l’épreuve du Mans ? Eh bien non, pour Olivier Pla, il n’y a « pas de préparation spécifique, ça devient une routine. Les 24 Heures du Mans, ce n’est pas la course la plus physique ».

Le calme avant la Tempête

Nous avons pu passer par les boxes de stands pour vivre quelques instants les essais depuis l’intérieur. Et ce qui est marquant, c’est le contraste entre le bruit et l’excitation des bruits de moteur, comparé au calme des équipes. Il nous est demandé de ne pas gêner l’organisation, car les stands du Mans ne sont pas si grands, mais la proximité accentue cette impression de calme apparent.

Les pièces sont bien rangées, organisées et cela nous permet de voir de plus près certains détails de la Ford GT. Car malheureusement, nous ne verrons pas la Ford GT de course sous nos yeux. La seule occasion, ce sera l’arrivée de la Ford GT n°66 pour le changement de pneus et de pilote. Mais depuis les garages, la visibilité n’est pas la meilleure pour l’apprécier. Cependant, ce qui marque une nouvelle fois, c’est le calme qui règne à ce moment-là : pas de précipitation, des gestes millimétrés. Impressionnant.

La Ford GT en qualification

Malgré les efforts et la confiance des pilotes, la Ford GT n°66 n’arrive donc qu’en 3ème position de la catégorie GTE Pro, derrière 2 Porsche 911 RSR. Olivier Pla souhaitait que la concurrence soit au niveau, elle l’est !

Mais Le Mans, ce n’est pas que des chronos. Ça compte, bien sûr, mais la fiabilité et l’endurance tant de la mécanique que de l’équipage seront aussi de la partie. Alors, encore un peu de patience avant d’anticiper le résultat de dimanche…

Bonus, une nouvelle Ford (scoop !) :

La nouvelle GT 40?

 Crédits photo : Guillaume Agez pour The Automobilist