Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Renault Sport et DS Automobiles aiment la Marseillaise

Quelle autre musique que la Marseillaise pour incarner la nation française ? L’hymne, composé pour l’armée du Rhin en 1792 par l’officier du Génie Claude Joseph Rouget de Lisle, connaît en 2018 une nouvelle utilisation : la publicité automobile.

Une Marseillaise en mode mineur chez DS

Avec le lancement du DS 7 Crossback, DS Automobiles a plus que jamais tout misé sur l’image de la France pour communiquer. Véhicule présidentiel, le DS 7 est proposé dans une série « La Première » inspirée de la 1ere classe d’Air France, et baptise quelques de ses degrés de finition « Opéra », « Rivoli » ou « Bastille ». Tout cela ne rattrape pas les nombreux anglicismes du modèle, de Crossback à Performance Line, mais soit.

Côté film publicitaire, depuis ses débuts DS aime à rapprocher ses produits de Paris. Une majorité de ses clips y ont été tournés, de la Citroën DS Numéro 9 à la Concorde à la DS 5LS-R à Montmartre, et bien sûr le DS 7 Crossback pris en photo notamment sur le Pont de Bir Hakeim. Et pour parfaire cette image, la publicité de lancement présente une DS 7 se promenant dans Paris, passant à côté des lieux célèbres tels la rue de Rivoli, la Cour du Louvre, la Tour Eiffel, ou même la plus récente Fondation Louis Vuitton.

La musique choisie par Publicis Maison, à l’origine du clip, est la Marseillaise, dans une version réorchestrée composée par Human, nom derrière lequel se cachent Sloan Alexander & Gareth Williams. Les oreilles attentives remarqueront le passage en mode mineur de l’ensemble de la musique, pour lui donner une profondeur dramatique, ainsi que le choix de nimber de nappes sonores les liaisons entre les phrasés. Nul orchestre ici, le thème étant porté par un synthétiseur accompagné de percussions. Spécialement imaginée pour l’occasion, la musique est disponible sur YouTube ou Spotify.

Quand Citroën jouait avec les hymnes nationaux…

Cela dit, le choix de la Marseillaise par DS Automobiles n’est pas une première. Déjà, en 2006, pour le lancement de la Citroën C6 en Allemagne, les Chevrons jouaient sur la fibre cocardière. Pour inspirer le sentiment de haut-de-gamme à la plus luxueuse des voitures de sa gamme, Citroën décide de singer les clichés germaniques de qualité, de technologie, dans un traitement d’image clinique, neutre, sur fond du Das Deutschlandlied de Joseph Haydn. Ce… jusqu’à ce que la caméra s’arrête sur les Chevrons en calandre ! La musique change, une flûte vient jouer les notes de la Marseillaise, qui conclue le clip !

Une Marseillaise artisanale chez Renault Sport

Côté Renault, le temps fort du mois de juin s’appelle la Grand Prix de France de Formule 1. Et pour ce retour au Castellet, 10 ans après le dernier GP à Magny-Cours, Renault a choisi à nouveau d’incarner son image en la personne de « Monsieur French Touch », Nicolas Carpentier que nous avions rencontré l’hiver dernier. L’idée ? Faire chanter la Marseillaise, ou plutôt faire siffler la « MaRSeillaise » aux initiales de Renault Sport, à tous les fans de course automobile. Et pour cela, comme passer à l’électrique, « c’est simple » !

Une canette suffit, vide, puis on imite le bruit d’un moteur de Formule 1 tout en chantant les couplets de l’hymne. La canette, pliée en son milieu, permet de faire varier le régime moteur ! L’agence MKTG France, à l’origine de cette communication, ajoute au dispositif une surcouche sociale : les fans de Renault Sport sont invités à se filmer chanter l’hymne, et à poster la vidéo avec les mots-dièses #RSSpirit et #MaRSeillaise. Les plus réussis gagneront leur place au Castellet !

Quand les moteurs de Formule 1 chantent la Marseillaise

Sans ouvrir de débat autour de la violence des paroles de ce chant d’origine militaire, ni tenter de séparer le bon grain de l’ivraie entre ceux qui voient les hymnes nationaux comme une forme de nationalisme et ceux qui y voient la forme d’une identification patriotique folklorique, signalons -pour être plus légers- que les moteurs de Formule 1 Renault aiment souvent chanter la Marseillaise. Oui oui, le V10 de la R25 ainsi que le V8 de la R27 ont chacun poussé l’hymne… le régime moteur sur le cœur !

Rappelons que la Marseillaise est l’hymne national de la République depuis le 14 février 1879 et à ce titre (de musique ?) il est inscrit dans l’article 2 de la Constitution de 1946 ainsi que celle de 1958.

Via YouTube, Twitter, Musiques de Pub.tv

Et si vous aimez les analyses de musiques de publicités automobiles, rendez-vous à ce lien pour voir comment Mercedes a réorchestré la Moldau de Smetana pour sa Mercedes-AMG C63S Coupé.