Le Nouvel Automobiliste

Renault Mégane Estate 2016 : elle sort de l’ombre

On commence à connaître le topo : d’abord un teaser, puis des photos officielles qui suivent quelques jours après. La nouvelle Renault Mégane Estate n’échappe pas à la règle.

Le 17 février, Frédéric évoquait déjà la Mégane IV Estate, et vous montrait une photo d’elle de profil, dans la pénombre. Une image volontairement « assombrie » par Renault pour cacher les lignes de son nouveau modèle, tout en faisant parler de lui. Aujourd’hui, le constructeur au losange consent à être plus bavard. Mais pas trop non plus : il officialise la Mégane IV Estate, mais ne diffuse pour l’instant que deux photos, et de maigres informations.

Pour plus d’éléments, il faudra vraisemblablement attendre la semaine prochaine et l’ouverture du salon de Genève. Toujours est-il que cette version Estate semble avoir un design agréable, à l’image de celui de la berline essayée fin 2015 par Eric. L’effet « sac à dos », dont souffrent certains breaks, ne se fait pas sentir ici, malgré l’allongement du porte-à-faux et une longueur qui devrait s’établir aux alentours des 4,60 m (soit 25 cm de plus que la berline). Les feux sont différents de ceux du modèle 5 portes (bien que proches esthétiquement), mais la Mégane break existera elle aussi en finition GT. D’ailleurs, nous n’avons pour le moment des images que de cette version. Aux boucliers spécifiques et à la canule d’échappement chromée (mais ovalisée) à la façon de la berline GT, l’Estate ajoute des barres de toit couleur « dark metal » .

Esthétiquement toujours, on notera également la présence d’un montant C noir laqué, qui « relie » la troisième vitre latérale au hayon, à l’image de ce que propose une Clio IV Estate. Clairement, cette Mégane Estate semble faire le lien entre la Clio Estate et la Talisman Estate !

Aucune information n’a été donnée par Renault quant à la modularité de cette nouvelle Mégane Estate. Tout juste peut-on lire dans le communiqué que ce break « offre une modularité intuitive avec un coffre facilement configurable et une longueur de chargement leader sur le segment » …

De même, les motorisations ne sont pas évoquées. Mais de ce côté-là, nul doute que la version break reprendra les blocs de la berline, qui s’échelonnent de 100 à 205 ch en essence et de 90 à 165 ch en diesel. La finition GT profitera du système à 4 roues directrices 4Control.

Les commandes seront ouvertes dès le mois de juillet, et l’arrivée en concession est prévue pour septembre.

Pour mémoire, les trois précédentes générations de la Mégane break ou Estate.

Source : Renault.