Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Renault Grand Scénic 2016 : le Grand Frère

Renault a présenté comme annoncé les premiers clichés du Grand Scénic 2016 ce 24 mai. Au programme, un design en cohérence avec la version courte qui intègre la contrainte des 7 places et du coffre à effet sac-à-dos.

Le Scénic « court » avait été présenté au Salon de Genève, et nous en avions parlé avec sa chef de produit. En cette fin mai, voici venu le temps des rires et des chants dans l’autre monospace aux enfants : le Grand Scénic. Plus long de 24 cm que le court, le Grand Scénic 2016 est aussi plus long de 7,5 cm que l’ancien Grand Scénic. Il est proposé en 5 et 7 places, comme d’ordinaire, et reprend les intérieurs ainsi que le design extérieur déjà dévoilé en début d’année. A l’arrière cependant, c’est du côté de son grand frère, l’Espace V, qu’il faut chercher son inspiration, avec des feux en L ceinturant la lunette. Rappelons que l’offre 7 places de Renault se limite à ces seuls Espace et Grand Scénic, le Koleos II n’ayant que 5 sièges.

Le Scénic devient grand

Plus haut d’1 cm que son prédécesseur, et plus large de 2 cm, c’est par sa garde au sol, plus importante de 3 cm, que le nouveau Grand Scénic se remarque. Son allure haut-perchée, contrebalancée par un vitrage dynamique avec une cassure centrale et des roues de taille unique 20 pouces (pneus tall & narrow 195/55 R20, à basses consommations), lui donne un aspect unique sur le segment, et tourne le dos aux design de gros break ou de camionnettes redessinées, qui représente un risque du cahier des charges techniques.

Ce cahier des charges reste proche du précédent Grand Scénic : 4 bordées de sièges (2 indépendants en rang 3 + la banquette de rang 2 1/3-2/3) qui se replient depuis le coffre ou la tablette R-Link2 avec les boutons du système « One Touch » (comme dans l’Espace pour former un plancher plat), un coffre en croissance de 40 dm3 par rapport à l’ancien Grand Scénic, qui atteint 718 dm3 (765 litres) en version 5 places, voire 866 dm3 lorsque le rang 1 est avancé au maximum. Par rapport au Scénic court, c’est 222 dm3 de mieux. Le siège passager de rang 1 se replie en tablette, comme sur le précédent modèle, ce qui offre une longueur de chargement de 2,85 mètres au total.

Technologie familiale

A l’image du « Petit Scénic », le Grand embarque le même tableau de bord avec tablette R-Link2 (8,7″ de diagonale), affichage tête-haute couleur, Multi-Sense pour faire varier l’ambiance de conduite, et le freinage actif d’urgence avec détection de piéton (pour la première fois dans la catégorie, actif de 7 à 60 km/h). Egalement à bord, l’assistant de maintien voie (actif de 70 à 160 km/h) avec alerte de franchissement de ligne qui fait vibrer le volant ; alerte de détection de fatigue (à partir de 60 km/h) qui analyse la trajectoire et déclenche un signal sonore et un affichage pour stimuler le pilote ; le frein actif d’urgence classique actif de 7 à 160 km/h si détection de collision ; le régulateur de vitesse adaptatif ; l’alerte de survitesse par reconnaissance des panneaux ; l’alerte de distance de sécurité ; l’avertisseur d’angle mort ; l’allumage automatique des feux. Comme sur de nombreuses autres Renault, le parking mains libres et la caméra de recul sont de la partie, d’autant plus utiles pour un véhicule de cette taille.

Pour la forme, les optiques ont un effet 3D et restent éclairées de jour y compris à l’arrière, comme sur la Talisman. Pour le fond, le Grand Scénic recevra lui aussi bientôt (en 2017 ?) le 1.5 dCi Hybrid Assist, avec un petit moteur électrique (avec une batterie de 48v) venant en appoint lors des accélérations, et se rechargeant lors des décélérations. Pour le fond -sonore cette fois, Bose est de nouveau de la partie comme toujours avec Renault pour la partie HiFi.

On l’appellera James Brown

La couleur de lancement du Grand Scénic est le « brun vision », inédit (ce n’est pas le brun capuccino de la Twingo) et qui lui est réservé ; à bord, il inaugure un intérieur « brun club », avec des plastiques marrons sur la planche de bord et les hauts de portière censés « créer un univers chaleureux et raffiné ». Étrangement, ce sont les mêmes teintes qu’a choisi le Grand C4 Picasso pour se la jouer haut de gamme… Des barres de toit en aluminium mat sont de série dès le niveau 2 de la gamme (« Zen ») : fines, elles devraient réduire autant la trainée aérodynamique que les bruits à haute vitesse.

James Brown chantait qu’il allait bien. Et le Grand Scénic joue une partition similaire sur la « vie facile » : entre conducteur et passager, on retrouve le coffre de rangement coulissant : son volume, 13 litres, renferme 2 prises USB, 1 Jack et 1 prise 12v. Cette console, baptisée « Easy Life », coulisse mais n’est pas amovible. Autre élément « Easy Life » (le marketing Renault adore les anglicismes apparemment), le tiroir de la boîte à gants qui reprend le fonctionnement déjà vu sur les Captur et Espace, même si cette fois comme sur l’Espace son ouverture est électrique et tactile. Taille : 11,5 litres, réfrigérés. Avec les 4 trappes disposés sous le plancher, la capacité globale de rangements grimpe à 63 litres. Dernier élément « Easy Life », les tablettes aviation avec élastique pour tenir les tablettes en position.

Deux essence, trois Diesel

Au rayon GMP (groupes motopropulseurs, et non grande marmaille parentale), les essence TCe 115 et 130 à boîte manuelle uniquement sont proposés en essence ; en Diesel, vous avez le choix entre les 1.5 dCi 110 et 1.6 dCi 130 ou 160 ch. La boîte automatique EDC est disponible en 7 vitesses avec le dCi 110, et en 6 vitesses avec le dCi 160. Point d’hybride essence ni d’hybride rechargeable à court terme. Point d’électrique non plus et c’est normal, sur un tel véhicule les capacités actuelles en autonomie n’auraient que peu d’intérêt, sauf à vendre le produit final au prix d’une Tesla.

Justement, les prix. L’ancien Grand Scénic s’échange à partir de 25.400 € en TCe 130 (il n’y a pas de TCe 115 proposé) et 26.800 € en dCi 110. Les tarifs n’ayant pas encore été communiqués, on peut tabler sur un prix de base équivalent, vers les 26 000 € environ donc. Fabriqué à Douai, le Grand Scénic partagera sa chaîne de montage avec le Scénic court, l’Espace, ainsi que les Talisman berline et Estate. En revanche, n’espérez pas pouvoir partir avec cet été : la commercialisation n’interviendra qu’à la fin de l’année 2016.

On se quitte sur cette vidéo !

Retrouvez nos articles sur le Renault Scénic à ce lien. Pour ceux qui aiment le design, voici deux nouveaux sketches officiels de Yohann Ory, designer du Grand Scénic :

Via Renault et YouTube