Le Nouvel Automobiliste

Renault City : quand le Losange se fait plus proche de vous

Ah le week-end, l’occasion d’aller faire le plein de courses à l’hypermarché. Eau, pâtes, fromage… et voiture ? Les modes d’achats évoluent, alors les constructeurs automobiles font évoluer leurs points de ventes. C’est l’une des raisons qui a poussé Renault à ouvrir son premier « Renault City » au centre commercial Val d’Europe, à deux pas de Marne-la-Vallée.

Renault City : un pas vers vous

Voir une voiture dans l’allée commerciale d’un hypermarché, ce n’est pas nouveau. Il n’est plus rare d’y voir, régulièrement, quelques modèles qu’un concessionnaire expose pour améliorer sa visibilité. Ou parfois, c’est le lot n°1 d’une loterie qui y est exposé.

Certaines marques ont ainsi testé des points de vente éphémères par le passé :

  • Kia au centre commercial O-Parinor (au nord de… Paris),
  • Mitsubishi a testé des pop-up stores,
  • et même Renault s’est laissé tenté par l’aventure.

Certaines chaînes d’hypermarché ont même tenté de mettre un pied dans la vente automobile, comme au milieu des années 2000, Michel Leclerc, le frère de Michel-Edouard du groupe E.Leclerc) avec ses espaces Automobil’Eclerc. Les modes évoluent et pas seulement au rayon vêtement : les façons de consommer changent et à l’heure d’internet, c’est paradoxalement la proximité qui revient en force.

Quel avenir pour la vente automobile?

C’est alors que les constructeurs ont réfléchi à vendre autrement. Alors que les Champs-Elysées se sont vidés de (presque) tous leurs showrooms, les constructeurs ont migré ailleurs. Et quoi de mieux qu’un centre commercial ? Tesla, en manque de visibilité, a commencé à s’installer au centre Parly 2, près du Chesnay (Yvelines) à proximité de Versailles, ce dès 2016. Il sera rejoint quelques mois plus tard par un autre showroom à Velizy 2, dans le même département.

D’autres constructeurs ont suivi le mouvement. Mercedes-Benz a rejoint le centre commercial Parly 2 en début d’année, avec un showroom. Mitsubishi a choisi un format plus ouvert, sous forme de corner éphémère.

Et c’est au tour du plus populaire Renault, pourtant fort de la couverture nationale la plus forte, de rejoindre le mouvement ! De l’autre côté de Paris, le premier Renault City a ouvert ses portes à deux minutes de l’autoroute A4 dans le Val de Marne, à quelques encablures du parc Disneyland Paris.

Découverte de Renault City

S’implanter en sortie de caisse d’hypermarché n’a pas le même objectif qu’une concession. L’idée est bien sûr de vendre des voitures, mais avec une autre démarche. Ce n’est en effet pas toutes les semaines que le client foule les pieds d’une concession, au contraire d’un hypermarché où les clients peuvent se rendre de façon hebdomadaire. C’est donc un autre lien, plus passif, de découverte de la marque.

En cette période de fêtes, ce sont deux nouveautés majeures qui y sont présentées : les dernières Clio et Zoé. Pour vous accueillir, deux vendeurs sont présents sur le site, et si vous êtes plus intéressés par un modèle en particulier, il y a aussi un bureau fermé pour discuter à l’abri des regards. Les deux citadines sont bien sûr accessibles et c’est aussi l’occasion de découvrir la Clio R.S. Line en Orange Valencia plutôt qu’en Bleu Iron.

Comme en concession, un mur de personnalisation permet de voir les différentes teintes de carrosserie de la gamme et autres garnitures intérieures. De même, les nouveautés se succèdent et la Clio a, quelques semaines après l’ouverture, été remplacée par le dernier Captur.

Quels services pour Renault City?

L’espace Renault City propose sur place l’organisation d’essais, la vente et le financement, les contrats de service et d’extension de garantie, mais aussi la
location de véhicules Renault (service Renault Mobility). Et enfin, une vente d’accessoires et notamment de voitures miniatures, parfaite comme idée cadeau de fin d’année !

Mais chaque Renault City n’est pas indépendant. Celui du centre commercial Val d’Europe dépend de la concession Renault Brie des Nations, située à quelques minutes de là. La concession ne propose pas qu’une zone d’exposition plus grande et donc un nombre de véhicules exposés plus important. L’atelier regroupe les services carrosserie, mécanique et vente de pièces de rechange. Renault Rent y est aussi accessible ainsi que le réseau Pro + réservé aux professionnels.

Pionnier d’un nouveau genre ?

Les résultats de ce premier Renault City seront suivis avec attention par le constructeur. Quel impact aura ce point de vente sur les ventes, alors que ce sont 19 millions de visiteurs qui franchissent chaque année l’entrée du centre Val d’Europe ? Renault ne communiquera peut-être pas directement sur le sujet, mais ne serait-ce que le maintien ou la fermeture du Renault City sera un bon indicateur du succès. Le bail signé a une durée de 3 ans : rendez-vous fin 2022 ?

Il faut cependant imaginer que ce n’est qu’une nouvelle brique apportée à la réorganisation du réseau RRG, Renault Retail Group. Ce dernier est déjà engagé, depuis maintenant quatre ans, dans le renouvellement de son identité visuelle avec des concessions réagencées et baptisées « Renault Store ». La stratégie de RRG est simple : rendre ses espaces plus attirants et capter plus de clients. Alors, verrons-nous d’autres Renault City ? Certainement. L’objectif pour Renault est de trouver des centres commerciaux à fort taux de visites pour attirer le maximum de clients. Mais la marque au Losange ne communique pas sur l’ouverture potentielle d’un de ses Renault City… en ville !

Article : Guillaume Agez pour Le Nouvel Automobilsite