Le Nouvel Automobiliste

Range Rover Evoque mk2 : voici ses lignes

Le Range Rover de deuxième génération est sur le point d’être révélé. Et comme pour toute bonne révélation qui se respecte il faut passer par la case teaser. Land Rover ne fait pas exception et joue sur une originalité… pas si originale que ça.

Un air de déjà-vu

Des sculptures métalliques façon squelettes à l’échelle 1 reproduisant fidèlement les lignes de force du design de ce nouvel Evoque, posées dans les rues de Londres et affublées d’un mot-dièse clair et précis, c’est le concept de ce teaser. C’est très original à première vue mais ça ne vous rappelle rien ? Il suffit pourtant d’un petit retour en arrière de trois ans pour constater que Land Rover avait déjà utilisé exactement le même procédé pour préparer la révélation de son Range Rover Evoque Cabriolet. Le principe est sympa et offre de beaux clichés mais l’absence de renouvellement dans la communication surprend un peu.

Toujours est-il que depuis cette nuit les londoniens et les visiteurs de la capitale britannique peuvent découvrir quatre sculptures de ce type installées dans deux quartiers de la métropole. Pas n’importe lesquels naturellement, ce sont plutôt les quartiers chics qui ont été visés avec Kensington et Chelsea. Mais ça n’a bien entendu rien d’illogique de s’adresser d’abord aux futurs clients potentiels. Et il ne fait guère de doute que les Range Rover Evoque de deuxième génération seront très vite au moins aussi nombreux que ceux de première génération dans ces quartiers là.

Un air de déjà-vu (bis)

La reprise de cette communication à l’identique est peut-être aussi à mettre sur le dos d’une évolution stylistique qui semble particulièrement ténue. En examinant de près ces sculptures on constate effectivement que l’Evoque II sera bien un Evoque (à ne pas confondre avec un Ewok). Le style global est intégralement conservé avec en particulier ce toit flottant, cette ceinture de caisse très haute et, en conséquence, la surface vitrée très réduite. Des éléments stylistiques qui ont beaucoup contribué au succès du premier opus. On retrouve également la forme des optiques qui débordent sur les flancs et l’évocation de grosses jantes venant remplir des passages de roue très démonstratifs.

Ces lignes sont toutefois à nuancer un peu car elles donnent en l’état le sentiment d’un véhicule plus râblé et compact que les photos camouflées ne le laisse supposer. Sans doute retrouve-t-on ici un effet « sketch » qui amplifie les aspects dynamiques en les exagérant et qu’il faut toujours un peu nuancer pour se faire une idée réelle du véhicule final.

A « déjà-voir » le 22 novembre

Quoi qu’il en soit le nouvel Evoque conservera à coup sûr les ingrédients qui ont fait son succès jusqu’ici. Sauf qu’il abandonnera la version coupé pour ne plus être proposé qu’en 5 portes. Stylistiquement il devrait également se rapprocher assez fortement du Range Rover Velar, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur dont il reprendra les combinés digitaux et tactiles. L’actuelle génération s’est écoulée à 750 000 exemplaires et Land Rover espère bien poursuivre le succès remarquable de ce petit 4×4 chic mais pas toc puisqu’il est également tout à fait capable de s’aventurer là où beaucoup d’autres n’oseront pas poser une roue.Ces sculptures seront donc visibles à Londres durant les jours qui viennent, jusqu’à la révélation officielle de l’Evoque mk2 qui interviendra dès le 22 novembre. Une date qui coïncidera par ailleurs avec l’ouverture des commandes de ce Range Rover.

Via Land Rover