Le Nouvel Automobiliste

Quand le musée Matra se met à l’heure du Joe Bar Team

C’était l’hiver dernier et cela nous paraît déjà loin : du 6 décembre 2019 au 15 mars 2020, le musée Espace Automobiles Matra de Romorantin proposait à ses visiteurs une exposition où se plonger dans l’ambiance de la BD préférée des motards, Joe Bar Team. Fans d’arsouille, d’aspi’ et limande, de motos comme de voitures populaires, cette rétrospective en images de l’événement vous est destinée !

Les voitures de l’exposition Joe Bar Team

Si le premier tome de la série Joe Bar Team est sorti en 1990, son action est ancrée dans les années 1970, avant que les tomes suivants n’évoquent les années 80 et 90. Dès le tome 1, Bar2, apparaît l’Alpine A310 de la Brigade Rapide d’Intervention de la Gendarmerie. Au total, les forces de la route utilisèrent les A310 de 1974 à 1987 pour leurs missions sur les autoroutes. A la même époque, en bien plus grand nombre et partout dans les campagnes, on pouvait croiser des 2CV fourgonnettes, telle la 2CV AZU de 1962 dans sa teinte AC 311. Celle-ci a été créée spécifiquement au début des années 1960 par Citroën pour les services des Postes qui cherchaient à rendre leurs véhicules identifiables par tous les temps, et l’exemplaire exposé a été restauré à l’identique au début des années 2000.

Côté voitures particulières, on retrouvait en vert une Alfasud de 1980, deux terreurs du bitume (une NSU TT et une Simca 1000 Rallye 2), une Renault 10, une Estafette et un Kombi T2 aménagés.

Les motos de l’exposition Joe Bar Team

Il y en avait pour tous les goûts et surtout pour -presque- toutes les marques ! Côté européennes, nous avions parmi les italiennes la célèbre Moto Guzzi V7 Spécial de Joe e unet Ducati 900 Super Sport ; parmi les allemandes (de RDA) une MZ 125 Trophy de 1972 et (de RFA) la BMW R90 S de Gégé, aux côtés de l’anglaise Norton 850 Commando de 1968.

Deux représentantes françaises aussi, la Mobylette de Motobécane et la franco-italienne Gitane Testi Super Corsa de 1974.

Et côté japonaises, trois Honda (une CB 350 Café Racer, la CB 750 Four d’Edouard Bracame et une 450 K2), une Kawasaki 750 H2 pour Jeannot la case et Suzuki Type T 500 J de 1973.

Une exposition sympathique, mêlant 2 et 4 roues, à l’esprit bon enfant pour animer l’hiver au musée Matra. En attendant la fin du confinement et la réouverture de l’Espace, on se quitte avec d’ultimes photos des miniatures et des planches exposées.

Photos : François M. – Le Nouvel Automobiliste