Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Prise en main Mercedes-Benz Classe E All-Terrain : baroudeuse de luxe ?

Décidément, le constructeur à l’étoile veut absolument pointer le bout de son nez dans tous les segments. Jusque-là, celui des breaks baroudeurs largement dominé par Audi (Allroad) et Volvo (Cross Country) a complètement échappé à Mercedes-Benz. Mais voilà, c’est chose réparée avec cette Mercedes-Benz Classe E All-Terrain. Nous sommes allés dans les Alpes Autrichiennes pour essayer cette baroudeuse entre portions d’autoroutes, routes sinueuses, chemins en forêt et pistes enneigées. Besoin d’un bol d’air ? Enfilez vos bottes et embarquez avec nous !Mercedes-Benz Classe E All-Terrain

SOMMAIRE

Page 1: Un design épuré et un intérieur soigné

Page 2: Sur route, c’est la crème de la crème

Un design épuré et un intérieur soigné

La Classe E All-Terrain qu’est-ce que c’est ? Esthétiquement, vous prenez la Mercedes-Benz Classe E break, vous la surélevez de 29 mm et vous lui rajoutez les détails stylistiques propres à un SUV. A l’avant comme à l’arrière, la Mercedes-Benz Classe E All-Terrain bénéficie de nouveaux boucliers en plastique ainsi que quelques inserts aluminium. On notera également l’apparition d’habillage au niveau des passages de roues, de jantes en 19 et 20 pouces ainsi que d’une nouvelle calandre à deux lames. Cette nouvelle Mercedes-Benz Classe E All-Terrain dégage une impression de robustesse, de puissance tout en veillant à préserver le côté luxe cher à la marque. Mercedes-Benz parle même de « couteau Suisse » ; les acquéreurs apprécieront son design très élégant et élancé mais aussi et surtout, sa polyvalence et ses qualités intrinsèques.

Nous avons pu essayer deux versions différentes de la Classe E All-Terrain:

  • E350d All-Terrain (rouge) dotée du V6 diesel développant 258 chevaux (tarifs annoncés en janvier)
  • E220d All-Terrain (blanche) équipée du 4 cylindres en ligne de 194 chevaux proposée à 65 000 € (8 600 € plus cher que la Classe E220 break Executive)

On retrouve la ligne fluide du break Classe E, inspirée de sa petite sœur la Classe C. Oui, désormais, la E n’a plus vraiment d’identité propre mais subit les influences des Classes S et C. Quoi qu’il en soit, les attributs baroudeurs énoncés au-dessus permettent de la distinguer plus aisément des autres breaks de la gamme.

Au delà du design de la version All-Terrain, pénétrons à l’intérieur de ce vaisseau amiral.

Un intérieur soigné

Mercedes-Benz Classe E All-TerrainPremière impression, c’est chic, bien aéré et l’écran trônant sur la console centrale et le tableau de bord font leur effet. Bref, c’est grandiose et raffiné sans tomber dans l’exubérance et le luxe à outrance comme sur une Classe S… mais avec une pincée de distinction, comme une « mini Classe S ». L’ensemble est ici rehaussé par les sièges en cuir Nappa mêlant le beige et le brun. cette teinte est reprise par le simili de la planche tandis que l’environnement beige est raffiné. Côté décors, le bandeau strié est original mais peut être remplacé par du bois. Mercedes a très bien réussi l’intérieur avec un style et des harmonies de bon goût avec un grand choix de personnalisations. La seule limite sera la taille de votre portefeuille. C’est loin d’être donné !

Les sièges sont confortables et proposent toute la panoplie nécessaire pour ne sentir aucune fatigue (électriques, chauffants, ventilés, etc.). Nous avons surtout apprécié les maintiens latéraux qui se gonflent et se dégonflent dans les virages afin de maintenir les passagers en place. Par rapport à une Classe E classique, la All-Terrain bénéficie d’un pédalier en aluminium ainsi que de tapis de sol spécifiques. Pour le reste, l’environnement intérieur est quasi-similaire à celui des berlines Classe E, comme celle que nous avions présentée en décembre dernier et que vous pouvez retrouver ici dans notre essai.

L’ergonomie est bonne mais il faut tout de même passer un peu de temps afin de s’accommoder avec le véhicule car la All-Terrain est bardée de capteurs et propose une multitude de fonctions et d’informations. Inutile de vous dire que la finition est parfaite et que les matériaux sont de bonnes factures. Quoique la partie laqué noir au niveau de la console centrale sonne un peu « cheap » au toucher. Mais bon, je fais cette remarque si l’on veut vraiment chipoter un peu car pour le reste je ne peux faire aucune critique. L’insonorisation est très bonne, le confort à bord est excellent et l’habitabilité bonne jusqu’à que l’on décide de monter à l’arrière.

En effet, malgré son gabarit et sa taille très imposante, les places arrière de la Classe E All-Terrain sont en deçà de ce que l’on aurait imaginé. La place du milieu est rikiki voire inexistante et l’espace aux jambes franchement pas dans le haut du panier. Heureusement que cette dernière propose un ÉNORME coffre de 640 litres très pratique lorsqu’il s’agit de partir en week-end avec les enfants. Ce coffre propose toutes les solutions de rangement de la version break comme la position « Cargo » du dossier de la banquette arrière permettant de dégager un volume supplémentaire de 30 litres. Enfin, grâce aux boutons implantés de chaque côté du dossier, la banquette arrière peut être déverrouillée automatiquement et être rabattue dans un rapport de 40/20/40.

Mercedes-Benz Classe E All-Terrain

La Mercedes-Benz Classe E All-Terrain excelle de par son comportement routier, il est donc temps d’en prendre le volant en cliquant ici.