Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Prise en main de la Renault Talisman Estate : le retour gagnant ?

Face à une Laguna III qui n’a guère réussi à séduire, un constat s’imposait pour Renault : il était préférable de reculer, de repartir de zéro, pour mieux sauter. La Talisman, qui étrenne un nouveau nom pour oublier celui de Laguna et ne pas porter son hérédité chargée, est née des crayons et des cerveaux en ébullition des équipes de Laurens van den Acker, le Directeur du Design, ainsi que sur une nouvelle plateforme commune avec Nissan et partagée avec l’Espace, le Kadjar, ou encore la dernier Mégane. Voici donc un produit de segment D tout nouveau pour Renault, qui l’a repensé de A à Z. Nous partons donc découvrir la Talisman dans sa version break, la Talisman Estate.

Alors que la berline est d’ores et déjà disponible en concession, la version Estate (que l’on trouve sur certains marchés sous le nom de Grand Tour) s’apprête à lui emboîter le pas – enfin le train arrière, d’ici peu, pour un supplément de 1200 euros à 1400 euros, en fonction des finitions. Dérivé carrosserie peu envié il y a quelques années, le break est devenu, du moins en Europe, la première carrosserie vendue, devant les berlines et crossover. Une Passat de Volkswagen se vend ainsi plus en SW qu’en berline en Allemagne notamment ! Le lancement de cette Talisman « à hayon » est donc tous sauf anodin dans la stratégie Renault de retour dans les berlines routières.

Essai-Renault-Talisman-Estate-exterieur-bleu-cosmos

A l’occasion de ce lancement imminent, Renault nous a cordialement invités à venir essayer ce break élégant et doté d’une ligne statutaire. Il reprend les codes de la berline lancée en fin d’année dernière, et dont les ventes dépassent (en France) déjà celles de la Peugeot 508 (n°1 en 2015) mais également de la Mercedes Classe C -la Volkswagen Passat n’arrivant qu’après, sur le premier trimestre 2016.

C’est donc avec plaisir, autant qu’avec intérêt pour ce qui pourrait être un nouveau coup gagnant de Renault dans son renouvellement de gamme, que nous avons pris place à bord de deux versions distinctes le temps d’un après-midi : l’essence TCe 150 EDC 7 en finition Intens ainsi que la dCi 130 EDC 6 également en finition Intens mais dotée des 4 roues directrices « 4 Control ». Voici nos impressions.

1- On oublie tout et on recommence, 2ème !
2- Miroir, miroir, suis-je la plus belle ?
3- Voulez-vous roulez avec moi, ce soir ?
4- La Totale (équipement, option et tarifs)
5- Conclusion et galerie