Le Nouvel Automobiliste

Pleins Phares : S01E11, l’attaque des clones !

Vous aimez Le Nouvel Automobiliste ? Mais vous ne connaissez pas encore Pleins Phares, notre émission Hebdomadaire sur Twitch? Alors en attendant la prochaine édition mardi à 19h, nous vous faisons un résumé de nos échanges avec nos spectateurs, Adrien en maître de cérémonie accompagné de François et Guillaume, ainsi que Serge à la régie. Pourquoi Serge? Eh bien, nous vous proposons de le découvrir dans notre résumé !

Les Actualités de la semaine

La semaine dernière a été riche en actualité, mais peu de détails a circulé à leurs sujets.

Hyundai Staria

Et si Hyundai était en passe de révolutionner le monde des utilitaires moyens? Avec son look de vaisseau spatial, le Hyundai Staria apporte un peu de fraicheur spatiale dans le monde des utilitaires. Présenté en version transport de personne, classique ou Premium, il en impose, n’est-ce pas? Remarquez l’intérieur pouvant accueillir jusqu’à 11 personnes ainsi que ce qui nous semble être la première application du i-cockpit ailleurs que chez Peugeot !

BMW I4

En plus des précisions sur le BMW iX, la marque à l’hélice a présenté le modèle de série de la i4 Concept. Sans surprise, elle se nomme BMW i4, reprend une ligne Gran Coupé qui devrait se retrouver sur la BMW Série 4 Gran Coupé. La calandre est toujours aussi imposante, mais semble mieux passer sur cette première berline électrique de BMW. En attendant de connaître plus d’information d’ici à sa commercialisation, nous savons juste que son autonomie pourra aller chercher 590 km, et que la puissance la plus élevée sera de 530 ch. Prometteur !

Jeep Wrangler Magneto (Serge)

Et voici la raison du nouveau surnom du membre caché de l’équipe Pleins Phares. A défaut de le mettre en lumière, le concept Jeep Wrangler Magneto annonce l’arrivée d’un modèle 100% électrique chez Jeep. Il embarque boite de vitesse manuelle à 6 rapports et boite de transfert pour faire passer les 285 ch et 370 Nm aux roues !

Jeep en profite pour présenter lors de son “Safari de Paques”, des showcars :

  • Jeep Red Bare équipé d’un EcoDiesel et d’une boite avec un rapport de boite de 91:1 !
  • Jeep Orange Peels dédié au balade en pleine nature
  • Jeep Jeepster Commando Beach Concept : hommage à la Jeep CJ

MG 5 et MG Marvel R

Quel lien entre la news précédentes et celle ci : Magneto est un personnage de l’univers Marvel. Ce sera désormais aussi une voiture de la gamme du chinois MG. Un SUV compact, avec une personnalité plus marquée que celle des autres produits du groupe, 100% électrique. Il sera secondé cette année par un break compact : le MG5. Deux véhicules que nous avions croisés dans la rue de Paris il y a quelques mois.

Toyota Aygo X

Pas de catégorie classé X chez Toyota. La marque ose rester sur le segment A, et présente le concept Aygo X. Il annonce la 3ème génération de la Toyota Aygo, qui sera basée sur l’actuelle Toyota Yaris. Elle ne devrait être commercialisée qu’en motorisation essence.

Velis Electro

On n’évoque pas que l’automobile au Nouvel Automobiliste ! Cette semaine, Opel a annoncé un partenariat avec la FFA (Fédération Française d’Aéronautique). Il a centré sa communication autour de Velis Electro : premier avion certifié électrique. Le Velis Electro possède deux batteries Lithium ion de 60kg, délivre une puissance 57,6 kW pour 50 minutes d’autonomie. Il est léger : 428 kg avec batteries et surtout silencieux (60,1 dB). L’occasion aussi pour Opel de communiquer sur le nouveau Mokka-E

Bugatti passe chez Porsche

Alors qu’on pressentait Bugatti vendu à Rimac, c’est en fait Porsche qui prend 24 % de Rimac et Volkswagen qui cède (en interne) Bugatti à Porsche pour faire des 3 marques les futurs leaders de la supercar électrique.

L’attaque des clones

Indien vaut mieux que…

Chaque semaine, nous développons un thème central. Suite à la présentation du Škoda Kushaq, nous avons fouillé dans nos archives les traces de ces clonages entre marques dans l’histoire automobile. Et elle sont nombreuses. Nous avons fait une sélection, car nous aurions pu faire une émission d’une semaine au lieu de deux heures, tant les cas sont nombreux ! Dans le déroulé de l’émission, certaines images ont été soumises à nos spectateurs pour leur faire deviner l’origine du modèle : c’est toujours mieux quand c’est interactif !

Regardez bien la ligne du Škoda Kushaq, sa ligne vous rappelle quelques chose? Bingo : c’est un clone du Volkswagen T-Cross.

Japonaiserie

Chez Suzuki, la gamme s’est étoffé de deux modèles. Le premier, le break Suzuki Swace. Vous aurez reconnu le Toyota Corolla Touring !

Le second n’est pas si évident que ça : le Suzuki Across. Vous avez sa base? C’est bon? Et bien, la vérité n’est pas si simple.

Le Suzuki Accross reprend la base du Toyota Wildlander, proposé en Chine. Il est bien sûr basé sur le Toyota RAV4, à la face avant er arrière près. A noter que l’arrière est repris du Toyota RAV4 et non du Wildlander.

Mais Toyota ne fait pas que prêter à Suzuki, l’inversèrent est vrai aussi. Reconnaissez vous la voiture suivante?

Et oui, il s’agit de la Suzuki Baleno, devenue Starlet chez Toyota sur le marché Sud-Africain. Remarquez les leds ajoutées dans les phares, elles font un peu bricolage !

Chinoiserie

Passons en Chine, la Citroën C2 n’était pas basée sur la version Européenne, mais sur la Peugeot 206. Mais il a fallu 8 ans pour y mettre des chevrons. Notez l’intérieur clair et sa variante Cross.

Européennerie

Chez PSA, il n’y a pas que des clones en Chine, il y en a aussi en Europe. Et si c’est une habitude avec Fiat dans le monde des utilitaires, c’était une première pour arriver sur le segment des monospaces en 1994 avec les Citroën Evasion, Peugeot 806, Fiat Ulysse et Lancia Z. Restylés en 1999, l’aventure s’est poursuivi en 2002 pour les Citroën C8, Peugeot 807, Fiat Ulysse 2 et Lancia Phedra. Notez que les investissements pour les différencier ont été plus importants :

Restons en Italie. Connaissez vous cette Alfa Romeo?

Il s’agit de l’Alfa Romeo Arna, née d’un mariage avec Nissan pour proposer la Pulsar au marché Européen ! Tentative ratée…

Mais au contraire de Nissan, il y a aussi des japonaises qui sont des clônes d’Européenne. Telle la Mazda 121 basée sur le Ford Fiesta en 1995.

Mondialité

Vous vous rappelez certainement du duo Skoda Rapid et Seat Toledo? Voiture familiale à hayon proposée à bas prix sous deux marques populaires du groupe Volkswagen en Europe?

Elle a été transformée pour aller en Chine en tant que Volkswagen Santana (bleu grisé) ! Puis en Russie pour devenir Volkswagen Polo (couleur taupe) ! Nous avions bien connu certaines Polo sur base de Seat Cordoba, alors pourquoi pas Toledo ! Et pour finir, alors que la Skoda Rapid a été remplacée en Europe de l’Ouest, en Russie elle a connu un restylage façon Fabia !

Made in Japan

C’est un des premiers 4×4 populaire : l’Opel Frontera. Disponible en version courte (2 portes hard top ou cabriolet) et en version longue, il a initié le 4×4 populaire en Europe dès 1991. Fabriqué à l’usine Ellesmere Port, en Angleterre, il était proposé aussi sous la marque Vauxhall et Holden.

Mais ses origines sont un peu plus ancienne et plus lointaine. C’est en 1989 que Isuzu présente le MU au Japon. Il se nomme aussi Isuzu Amigo, MU Wiazard, Cameo, Rodeo et Vega, en fonction des marchés sur lequel il est proposé. Il est lui même dérivé du pick-up Isuzu Fatser qu’on connaîtra sous le nom d’Opel Campo ou Bedford Brava. Mais Isuzu ne s’est pas limité à vendre son concept à General Motors Europe, il est aussi proposé chez Chevrolet (sous le nom Frontera ou Rodeo). Plus étonnant, il a aussi été proposé par Honda, sous le nom Passport. Il finira sa carrière en 2005 chez Landwind en tant que X9 (courte) ou X6 (longue), qui avait fait une tentative de vente en Europe. Mais les tests EuroNCAP ont eu raison de lui !

Isuzu avait aussi à la même époque une plus gros 4×4 : le Trooper ou Bighorn selon ses marchés. La première génération avait déjà été proposé sous les marques Holden (Jackaroo), Chevrolet (Trooper), Ssangyoung (Korando Family) et Subaru Bighorn. Pour la génération 2 de 1991, il a en plus été proposé par Opel / Vauxhall en Europe sous le nom de Monterey. Ailleurs, Honda a aussi proposé le modèle sous le nom de Honda Horizon, mais aussi Acura SLX en Amérique du Nord. Une version préparé par Lotus a même été proposé sur la version du Subaru Bighorn. Il a aussi été proposé en Chine en tant que Sanjiu 3-Nine Trooper.

Si le remplaçant de l’Opel Frontera a changé de philosophie en devenant Opel Antara, il n’en a pas été moins international. Isuzu ayant arrêté son MU, Général Motors l’a développé seul. Et le Captiva sera proposé sous les emblèmes Vauxhall, Holden et Chevrolet. Il deviendra Captiva sous la marque Holden (oui, le nom qu’utilisait pour son dérivé 7 places proposé par Chevrolet en Europe), Vue chez Saturn, Terrain chez GMC et Winstorm chez Daewoo.

Seat, spécialiste du clonage ?

Seat a longtemps été composé d’une gamme dérivée de Fiat. Dans les années 2000, on change d’univers et la Seat Exeo reprend la carrosserie de l’Audi A4 qui a connu une trop brève carrière pour ne pas être plus rentabilisée.

Mais retour dans la passé, savez-vous quelle est la base de cette Seat 1430 de 1969?

Il s’agit bien sûr de la Fiat 124. Elle a connu une carrière internationale. En tant que Fiat, mais aussi sous d’autres marques. Et celle qui est la plus connu chez nous : la Lada 2107 (et beaucoup de dérivé) qui s’est éteinte au début des années 2010. Lada avait même tenté une 2107M modernisée (la bleu ciel). La Fiat 124 a aussi été fabriqué sous licence par Kia (Corée du Sud), Tofas (Turquie) et en Inde, c’est la marque Premier qui l’a proposée.

Restons chez Lada, les 2 images suivantes sont des nouveautés 2021, reconnaissez vous la base?

Vous l’avez reconnu, la base est la Dacia Logan MCV de 2006, devenue Lada Largus en 2019 (retrouvez plus de détail sur les mille et unes vies de la Logan ici).

Dacia est coutumier du partage de modèles. Ils sont souvent proposés sous la marque Renault sur certains marchés (Russie, Turquie, Inde, Afrique, Amérique du Sud), le Duster en fait partie, et il est même utilisé commercialisé sous le nom de Terrano par Nissan.

Pour une fois, c’est Renault qui est cloné chez Dacia. La Renault Kwid a été développée pour l’Inde en 2015. Quelques années plus tard, elle a été pensée pour devenir une petite voiture électrique en Chine : la Renault K Z.E. Et pour l’Europe, elle est devenu Dacia Spring. Nous vous en parlerons dans Pleins Phares le 30 mars !

L’Australie, patrie du dito !

L’Australie est lointaine, et le marché automobile connait certains croisement étonnant. Ford n’a pas fait qu’utiliser ses modèles Européens ou Nord-Américains. Connaissez-vous la base de cette Ford Laser?

Il s’agit de la Mazda 323 de la fin des années 1980.

Une ligne classique, mais elle fut remplacée par une carrosserie bien plus originale, sous le même nom :

Vous l’avez reconnue? Il s’agit aussi de la Mazda 323 de 5e génération (1994), dont cette carrosserie 3 portes été venue sous le nom 323 Sportiva ou 323C.

Restons en Australie, quelle est la base de cette Holden Commodore de 1989?

Il s’agit de l’Opel Senator, sortie en 1987 et pourtant bien plus moderne. Nous avons choisi une version bas de gamme de la Holden pour l’illustration, des versions plus luxueuses existaient sous le nom Calais ou Statemann. Une version Toyota a même existé sous le nom de Lexcen. En 1999, c’est l’Opel Omega qui sert de base à la nouvelle Holden Commodore. La version Australienne a aussi été commercialisée sur certains marchés comme Chevrolet Omega ou Lumina

Avant que la marque disparaisse, c’est l’Opel Insignia qui a servi de base à la Holden Commodore, mais aussi à la Buick Regal. La version Calais n’était plus la version luxueuse, mais la version connue chez nous comme Opel Insignia Country Tourer.

Go West !

La voiture ci-dessus est la Pontiac GTO. Elle n’était pas non plus unique. Si vous regardez bien, la base est la Holden Monaro, coupé de la Commodore de 1999. Les Pontiac G8 ou Chevrolet SS, étaient aussi des dérivés de l’Holden Commodore (de 2006).

Geo trouve tout (chez les autres)

A la fin des années 1980, les marques américaines réfléchissent à contrer les marques japonaises. Comment y parvenir ? En créant une marque utilisant des bases japonaises !. La marque Geo fut créée, et elle utilisa des bases Toyota, Isuzu et aussi Suzuki comme la première génération du Suzuki Vitara, de venu Geo Tracker. Geo n’était commercialisé qu’au Etats-Unis. Au Canada, c’est Pontiac qui s’en charge et son nom devient Sunrunner.

Côté citadine, la Geo Metro de 1990 se base sur la Suzuki Swift. Et cette génération a connu beaucoup d’identité : Subaru Juste, Holden Barina, Pontiac Firefly et même Maruti Esteem.

5 ans après, le Geo Metro se renouvelle sous un nouveau jour, en 3 ou 4 portes. Las, la marques disparait rapidement, et le modèle rejoint la gamme Chevrolet. Pas trop de soucis stylistique, l’avant de la Chevrolet Cavalier est très proche. Mais le format est trop petit pour les états-uniens : elle ne sera pas remplacée.

Ford petite !

Avant Geo, Ford s’est intéressé au petit Format. En 1986, la Ford Festiva est lancée. Vous la reconnaissez, c’est en effet un clône des Mazda 121 ou Kia Pride connues chez nous. Le clonage était prévu dès la conception, afin de rentabiliser les coûts. 3, 4, 5 portes, berline ou break, ce petit bout d’automobile a connu plein de variantes. La Ford Festiva a aussi était produit par Saipa en Iran dès 1993, dont une carrosserie 5 portes type liftback sous le nom de SAIPA 141 ou pick-ip, SAIPA 151. La Chine a aussi connu sa version en 1997: la Yueda Kia Pride YQZ6390, 6370 ou 7141 selon la carrosserie.

Petits arrangements entre partenaires

Nous l’avons vu, la Mazda 121 a connu 2 clones, sur base Ford. Il se murmure que la prochaine génération sera basée sur la Toyota Yaris. En attendant, c’est la Mazda 2 qui a servi de base à la Toyota Yaris Nord-Américaine jusqu’à il y a peu :

Vous aimez?

Même les mythes américains s’adonne au clonage. Nous aurions pu vous parler de la Cadillac Cetera, mais nous avons préféré la Cadillac BLS qui partagé sa structure avec la Saab 9-3 (retrouvez d’autres images de la BLS dans cette visite décalée de Budapest) :

Plus proche de nous, Vokswagen s’était associé à Ford pour commercialiser son Sharan, grand frère du Touran. Au Canada et aux Etats-Unis, 2 lettres sont inversées, et tour de magie : voici le Routan.

Vous reconnaissez la base? Il s’agit du Chrysler Voyager / Town&Country et Dodge Caravan, devenue Lancia Voyager en Europe. Vous aussi, vous le préférez en Volkswagen?

Et oui, à l’époque, Chrysler disparaissait d’Europe et ses modèles ont intégré la gamme Lancia. Mais il y a une exception qui confirme la règle : le Royaume-Uni. Et là, c’est l’inverse. Bye-bye Lancia et say hello to the Chrysler Ypsilon et Chrysler Delta, cette dernière a été prise en photo par Eric.

Retour aux Etats-Unis, vous allez peut être reconnaitre le modèle, mais connaissez vous la marque?

Vous avez reconnu la Ford Scorpio, commercialisé sous la marque Merkur. Nous vous invitons à relire notre article ici pour tout connaître de cette marque éphémère.

Auto-latina

Nous terminons notre tour des clones en Amérique du Sud. Volkswagen et Ford avait alors créé une joint venture au Brésil et en Argentine pour économiser les coûts de développement. C’est comme ça qu’est née la Ford Versailles, clone de la Volkswagen Santana, créée en 1981 et fortement restylée en 1991 (elle servira même à la Volkswagen Santana chinoise en 2008!).

Reconnaissez-vous la base du duo Volkswagen Pointer / Logus de 1993?

Présentée au Mondial de l’Automobile de 1990, il s’agit e la Ford Escort (et Orion) !

Et ce n’est pas la seule Volkswagen qui est basée sur une Ford. La Volkswagen Logus remplaçait alors la Volkswagen Apollo de 1990, une Ford Orion 2 portes brésilienne à peine transformée par son logo !

Autolatina n’a pas durée longtemps : Volkswagen et Ford l’ont dissoute en 1995. Mais c’est pour mieux se retrouver aujourd’hui : les 2 marques collaborent désormais pour créer de nouveaux utilitaires, Pick-Up et voitures électriques !

Alors, le clonage, futur de l’automobile?

Oui, bien sûr. Mais comme on l’a vu, le clonage peut prendre plein de forme différentes. Vendre une même voiture sous des marques différentes, sur des marchés différents, ne semble pas très gênant. Mais si le marché est le même, changer juste un logo sur une voiture particulière ne sera pas adapté à l’image de marque. Alors les constructeurs innovent, à l’aide des ingénieurs mais surtout des designers. Car une Citroën C3 d’aujourd’hui a plus de pièce en commun avec la Peugeot 208 précédente, qu’une Citroën Saxo et une Peugeot 106 pourtant fort proche esthétiquement !

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.