Le Nouvel Automobiliste
Peugeot Landtrek Pick-up

Peugeot Landtrek : un Lion sort son pick-up… mais pas chez nous !

En présentant son Peugeot Landtrek, la marque au lion renoue avec une tradition du pick-up qui, avec la mythique 504 notamment, a aussi participé à ses heures de gloire et à son excellente réputation, tout spécialement sur le continent africain. Le nouveau Peugeot Landtrek qui s’affiche comme un pick-up moderne et dans l’air du temps n’a plus grand chose à voir avec son ancêtre. Plus abouti et surtout plus ambitieux que le récent Peugeot Pick-up tunisien sur base Dongfeng, il se frottera à une concurrence mondiale particulièrement relevée. A-t-il les atouts pour relever ce défi ? Pour essayer d’y répondre, voici une première présentation des caractéristiques du pick-up au félin sochalien.

Peugeot Landtrek Pick-up

Peugeot Landtrek : accéder au marché avant tout

Cela fait un moment que la marque au Lion cherchait à proposer un pick-up d’une tonne dans son catalogue, afin de coller aux attentes d’un marché mondial très demandeur de ce genre d’engin. Représentant selon Peugeot 2,4 millions de véhicules par an dans le monde et ne cessant de croitre, on comprend aisément que l’envie de croquer une petite part du gâteau se soit faite ressentir. Ce n’est pourtant pas gagné d’avance car, même en s’appuyant sur des bases solides de spécialistes, un nouvel arrivant dans le segment n’est absolument pas assuré d’obtenir le succès. Ni Renault avec son Alaskan, ni surtout Mercedes-Benz avec son Classe X ne viendront nous contredire. Peugeot ayant choisi dans ses livrées de présentation une couleur vert kaki au moins aussi originale que le jaune doré adopté par la marque à l’étoile pour la première en salon de son Classe X, espérons que cela n’aura pas d’incidence…

Ne disposant pas d’une base technique nécessaire à la création d’un pick-up une tonne répondant aux exigences actuelles (transmission 4×4, châssis…), Peugeot s’est bien évidemment associé à une autre marque. Si une collaboration avec Toyota a longtemps été l’objet de rumeurs, c’est finalement en Chine que Peugeot a trouvé son bonheur avec Chang’An qui n’est autre que son ancien partenaire de joint venture. Le constructeur chinois, après une présentation en mai, a lancé son pick-up Kaicene F70 en novembre dernier, c’est à présent au tour du Peugeot Landtrek d’entrer dans la danse.

Peugeot Landtrek : familial et moderne malgré tout

D’un point de vue stylistique le Peugeot Landtrek ne cherche pas, à l’instar du délirant Tesla Cybertuck, à révolutionner les codes du genre. Comme tous les véhicules de sa catégorie, il propose un profil des plus classiques avec une benne se terminant, comme souvent, par un traitement vertical des feux rendant bien difficile l’identification à une quelconque marque. Fort heureusement, le conducteur intrigué qui suivra ce pick-up verra sa curiosité vite comblée grâce au large monogramme Peugeot et au lion le surplombant. Du moins si la ridelle est fermée.

A l’avant, l’identité de marque est plus présente avec un traitement de la grille de calandre qui, en se montrant un peu moins démonstrative que celle du cousin Chang’An, adopte un style pas si éloigné des dernières productions Peugeot comme le 3008 ou le 2008. L’intégration des feux de jour à LED semble avoir été un peu délicate mais, même si la forme fait plus penser aux signatures des précédentes générations de 508/308, l’esprit des canines du félin est bien là.

D’une largeur de 1,92 m, le Peugeot Landtrek sera proposé en simple ou en double cabine. Il atteint alors une confortable taille de 5,33 m pour la deuxième proposition et même 5,39 m pour la première. En revanche il n’est pas prévu de version King Cab. Qu’importe, Peugeot se targue néanmoins d’offrir un habitacle logeable, moderne et spacieux. Reprenant un dessin visiblement imposé à Chang’an, compte tenu de son inspiration très sochalienne, la planche de bord intègre le pick-up dans un univers bien plus SUV qu’utilitaire même si les matériaux y sont sans doute plus rustiques. Avec le volant à deux branches, l’écran 10 pouces HD en haut de la planche de bord, les toggle switches ou encore les buses d’aération, l’identité Peugeot est bien préservée et offre un certain cachet à ce cockpit.

Peugeot Landtrek Pick-up

On notera par ailleurs que cet habitacle adopte une belle panoplie d’astuces ou de compositions possibles afin de rendre la vie quotidienne à bord simple et même agréable : une banquette arrière dont le dossier est rabattable 60/40 (unique sur le segment), la possibilité d’opter à l’avant pour deux sièges indépendants ou une banquette trois places (et donc 6 passagers), de nombreux rangements, une climatisation automatique bi-zone, un écran tactile généreux et une connectivité de bon niveau (USB/Bluetooth, Apple CarPlay, Android Auto).

Peugeot Landtrek : utilitaire ou loisir, il est fait pour tout

Conçu pour les particuliers comme pour les professionnels le Peugeot Landtrek offre des caractéristiques techniques adaptées à de multiples activités. La taille de sa benne, éclairée par des LED, est ainsi prévue pour accueillir deux Euro-palettes en double cabine et même trois en simple cabine. Une version workhose simple cabine offre même la possibilité de se passer de pare-choc arrière pour permettre à la ridelle de s’ouvrir à 180°. La charge utile est naturellement d’une tonne mais peut atteindre 1,2 tonne sur certaines versions. Une quarantaine d’accessoires permettent par ailleurs d’améliorer encore la praticité du véhicule au travail ou son style : marchepieds, hard top vitré, arceau de sécurité chromé…

Un pick-up moderne se devant également de briller par sa polyvalence sur tous les terrains, le Landtrek sera disponible en version 4×2 (propulsion) ou 4×4. Avec un tel nom il se devait naturellement d’offrir des prestations élevées en tout-terrain. Il dispose pour cela d’une garde au sol allant jusqu’à 235 mm et, en transmission intégrale, de 2 modes de fonctionnement : 4H (4 High Speed) en standard ou 4L (4 Low Speed) avec réducteur pour obtenir des rapports courts. Une assistance à la descente (Hill Descent Control) ainsi qu’un système de caméras offrant une vision 360° sont également de la partie. Enfin, sur route, le Landtrek vous assistera dans votre remorquage (jusqu’à 3 tonnes) avec le Trailer Swing Control et veillera à ce que vous restiez sur votre voie avec l’alerte de franchissement de ligne

Peugeot Landtrek Pick-up

Peugeot Landtrek : pour le reste du monde surtout

Le Peugeot Landtrek sera commercialisé dès la fin de l’année 2020 avec seulement deux motorisations alors que le Chang’An Kaicene C70 en propose cinq. Le premier bloc est un 1,9 l Turbo Diesel d’origine Kunming Yunnei Power de 150 ch et 350 Nm couplé à une boîte manuelle à 6 rapports. Le second, un bloc essence turbo de 2,4 l de cylindrée d’origine Mitsubishi offrant 210 ch et 320 Nm, est pour sa part proposé en boîte manuelle ou en boîte automatique, à 6 rapports dans les deux cas.

Des motorisations modestes mais surtout pas très adaptées aux exigences européennes puisqu’elles ne permettent pas de rester dans les clous de la norme Euro 6. Sauf que l’Europe, le Peugeot Landtrek n’y posera pas la moindre benne. En effet, la commercialisation du pick-up Peugeot se fera tout d’abord en Amérique latine et en Afrique subsaharienne. D’autres pays suivront mais, selon les termes mêmes du communiqué de presse PSA : « l’Europe n’est pas prévue dans le périmètre de commercialisation« . Le pick-up Peugeot Landtrek sera donc à découvrir lors de vos prochains voyages en Afrique ou en Amérique du Sud. N’hésitez pas à nous ramenez des photographies !

Le Peugeot Landtrek en images :