Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Pas de Genesis en Europe avant 2019

Genesis, la marque premium lancée par le coréen Hyundai et qui ne compte pour le moment que deux modèles ne sera pas distribuée en Europe avant la fin de l’actuelle décennie.

Genesis -  un très bon départ pour la future G90C’est lors d’une conférence tenue à Munich mercredi dernier que l’un des responsables de Hyundai en Europe, Thomas Schmid, a annoncé cette nouvelle. Il s’agit en fait d’un d’un report (mais oui, il n’y a pas que FCA qui en fait !) puisque la nouvelle marque premium était attendue plus rapidement sur le vieux continent. Genesis était d’ailleurs présent, discrètement il est vrai, lors du dernier salon de Genève (toutes nos photos ici, ici, ici ou encore ici) où une G90 était exposée.

Les raisons de ce report sont cependant clairement expliquée et, il faut le reconnaitre, elles sont assez logiques. Genesis est une marque toute nouvelle qui s’appuie certes sur des produits fiables et éprouvés (la G90 était auparavant connue sous le nom de Hyundai Equus) mais qui doit s’attaquer à un marché et surtout à un segment très particulier dans lequel les références font la loi… et en plus jouent à domicile. Je veux naturellement parler ici des productions germaniques qui constituent incontestablement des benchmark dans le domaine et auxquelles il n’est guère facile de grignoter des parts de marché. Difficile en effet de s’attaquer de front à des marques mondialement connues et jouissant d’une réputation en béton armée avec une marque inconnue ou seulement depuis peu, les premium japonnais en savent quelques choses, du moins en Europe (aux États-Unis c’est déjà très différent).Teaser Genesis G90.1C’est d’autant plus vrai quand cette marque s’attaque à un marché avec une gamme réduite. Genesis ne peut pour le moment proposer qu’une G90 et une G80 qui vient récemment, au salon de Busan, de s’offrir une petite mise à jour et une version un peu plus pimentée. Mais à côté de cela, rien. Sauf que ça ne va pas durer puisque Thomas Schmid a aussi annoncé que Genesis poserait ses roues en Europe avec une gamme complète et cohérente. Cette dernière offrira des modes de transmission classique mais également plus novateurs, des hybrides ou des tout-électrique, et se dotera également d’un élément absolument indispensable pour prétendre à une existence économique dans nos contrées : des blocs diesel.

Par ailleurs le responsable précise aussi que la gamme proposée au départ sera plus étoffée que l’actuelle. De deux elle passera à six modèles différents à l’horizon 2020 (mais seuls cinq seront distribués en Europe) et sera surtout composée d’un autre incontournable pour espérer le succès puisque deux de ces six modèles seront des SUV.

En attendant les premières Genesis seront vendues dès cette année en Amérique du Nord, au Moyen-Orient, en Chine et bien entendu en Corée du Sud.

Via Automotive News Europe