Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Paris : Retour de la circulation alternée le 6 décembre

Quelques jours en 2014, un lundi en 2015, et donc un mardi en 2016 : le 6 décembre. C’est le retour du retour de la circulation alternée pour l’automobiliste ! Et comme au loto, cette histoire confine à un problème de bons de mauvais numéros…

Depuis plusieurs jours en alerte de pollution aux particules fines et dioxyde d’azote, la région parisienne -i.e. la capitale + 22 communes de la petite couronne- va reconduire la circulation alternée pour la journée du 6 décembre, a déclaré le Préfet de Police, Michel Cadot. Cela concerne les villes suivantes :

  • Hauts-de-Seine : Boulogne-Billancourt, Clichy, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Malakoff, Montrouge, Neuilly-Sur-Seine, Vanves
  • Seine-Saint-Denis : Aubervilliers, Bagnolet, Les Lilas, Montreuil, Le Pré-Saint-Gervais, Saint-Denis, Saint-Ouen
  • Val-de-Marne : Charenton-le-Pont, Gentilly, Ivry-Sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Saint-Mandé, Vincennes.

Demain, ne seront autorisés à circuler que les numéro d’immatriculation pairs, pairs comme le chiffre 6. Il s’agit du dernier chiffre du milieu pour les plaques récentes (AA-002-AA), ou du dernier chiffre du début pour les anciennes plaques (0002 AA XX). Et si aucune modification sur la qualité de l’air des francilien n’est constatée, le dispositif sera reconduit, pour les numéros impairs. Sans que cela dépende de leur plaque, tous les camions poids-lourds de plus de 3,5 tonnes sont interdis (hormis véhicules d’urgence et frigo) ainsi que toutes les véhicules non catalysés.

En compensation, les transports en commun seront gratuits, et le parking dans la capitale comme ces derniers jours offerts. Les VE seront autorisés à circuler normalement, de même que les GPL, GNV, et toutes les hybrides (sans limitation de leur grammage de CO2/km…). Tous les utilitaires légers (sans limitation de leur grammage de CO2/km, bis) ainsi que tous les véhicules avec 3 personnes ou plus à bord seront aussi laissés libre de circulation (incitation au covoiturage oblige), ainsi que les transports d’handicapés ou de PMR. Idem pour les véhicules d’intervention, d’approvisionnement de marchés, de commerces, de frigo, de citernes, les taxis, les transports scolaires, les autocars de tourisme, les dépanneuses, les camions de BTP, les auto-écoles ou encore les bus. Comme ce lundi, les limitations de vitesse sont baissées de 20 km/h.

Les sanctions iront de 22 à 75 € avec immobilisation potentielle du véhicule et mise en fourrière, le tout sous l’œil des effectifs de Police déployés dans la zone des 22 communes + Paris concernées par la mesure. La Maire de Paris, qui réclamait depuis plusieurs jours l’application de la mesure, a donc obtenu gain de cause. L’on espère que d’ici quelques mois l’on connaîtra les causes de ce pic de pollution aux PM10, qui n’est probablement pas étranger au froid récent et à l’allumage des différentes cheminées et autres chauffages polluants en Île-de-France. Ce chauffage domestique est une des causes principales de la présence de particules dans l’atmosphère et n’a pas fait l’objet, jusqu’à présent, de mesures émanant de l’Hôtel de Ville pour en restreindre ou en convertir l’usage. Quant aux piétons et cyclistes, leurs poumons apprécieront.

Illustration de couverture : Topito

Pour celles et ceux qui voudraient de plus amples renseignements, le site www.prefecturedepolice.fr et le numéro 0811 000 675 sont à votre disposition.