Le Nouvel Automobiliste
Opel Movano restylé Le Nouvel Automobiliste

Opel Movano restylé : des révisions en vue du Master

Malgré un score honorable de 170.000 ventes et des résultats commerciaux en progression depuis 2013, l’Opel Movano ne peut rester les bras croisés : les ténors du segment, Renault Master et un Transit 2 tonnes en tête, se renouvellent et annoncent un nouveau bras de fer commercial. Opel réplique et apporte un certain nombre d’évolutions de tout ordre à son grand fourgon pour atteindre ses objectifs ambitieux.

Design : petit restylage mais grand écart avec le losange

Opel-Movano-restyle-Le Nouvel Automobiliste

Dérivé du Renault Master, l’Opel Movano cherche à s’en éloigner d’un point de vue stylistique pour être dans les canons de la marque au Blitz. Un choix d’autant plus logique que la marque est désormais sous le giron du groupe PSA. La prochaine génération du Movano sera d’ailleurs produite aux côtés des modèles Citroën et Peugeot, dans l’usine polonaise de Gliwice. En attendant, Opel use de cosmétique pour maquiller la filiation avec le fourgon au losange.

De face, on retrouve ainsi la signature lumineuse de l’Astra ou encore du récent Combo Cargo et la calandre à barrettes horizontales façon « moustaches ». Si les évolutions sont assez subtiles, la distinction du cousin français est fortement accentuée par le restylage profond de ce dernier, en tout cas sur la face avant. 

Prêt ? Chargez !

Opel-Movano-restyle-Le Nouvel Automobiliste

Déjà polyvalente avec quatre longueurs, trois hauteurs et pas moins de 150 versions de carrosseries et de conversions usine (benne, plateau…), la gamme Movano n’évolue pas. En version fourgon, l’utilitaire garde sa capacité de chargement intéressante allant jusqu’à 17m3 et permettant d’accueillir jusqu’à cinq europalettes. L’espace de chargement s’agrémente de petites nouveautés, comme des poignées sur les piliers intérieurs et un éclairage LED. Rien de révolutionnaire, ce type d’éclairage étant déjà proposé par exemple sur un Ford Transit Custom.

Si la capacité et la facilité de chargement sont indéniablement LA priorité, le Movano ne néglige pas ses occupants pour autant. Les sièges peuvent recevoir un réglage lombaire, tandis que le conducteur peut voir son confort amélioré grâce à l’adoption d’une suspension pneumatique réglable. L’habitacle reçoit 22 compartiments et espaces de rangement pour toutes les petites affaires et le matériel des professionnels, soit une capacité totale de 104 litres. Parmi eux, la boîte à gants FlexTray à ouverture façon tiroir, comme sur… un Renault Captur. 

Toujours du côté du poste de conduite, la planche de bord a été redessinée pour optimiser l’ergonomie et accueille, en option, l’interface multimédia Navi 50 IntelliLink Pro et sa tablette 7’’, proposant une connectivité digne d’un véhicule particulier : compatible Apple CarPlay et Auto Android, Bluetooth et USB. 

Suffisant pour lutter sur un marché dense où même le constructeur de poids lourds MAN propose désormais un fourgon du segment E ?

Technologies en VU

Opel-Movano-restyle-Le Nouvel Automobiliste

Les vraies nouveautés et la plus-value potentielle de l’Opel Movano restylé sont d’ordre technologique et calquées sur le Renault Master. On retrouve ainsi l’alerte de véhicule dans l’angle mort et, toujours pour faciliter la visibilité vers l’arrière problématique sur ces engins tôlés, la caméra « Rear Vision ». À ne pas confondre avec la caméra de recul, qui vient en sus. 

Opel-Movano-restyle-Le Nouvel Automobiliste

Pour la sécurité de tous (chaque conducteur a vécu une situation périlleuse avec un utilitaire…), Opel propose un avertisseur de changement de voie intempestif sous forme de signal sonore et visuel, opérant au-delà de 30 km/h.

La sécurité est également assurée par un autre dispositif d’assistance au vent latéral, qui compense les contraintes exercées sur le véhicule par une action de l’ESP. Cet équipement est installé de série sur l’Opel Movano, tout comme les essuie-glaces et les feux de croisement automatiques.

Opel-Movano-restyle-Le Nouvel Automobiliste

Avec ce renouvellement, Opel annonce disposer de l’offre la plus jeune du marché. Mais l’âge ne fait pas tout et la concurrence est féroce : la gamme VU de Ford est elle-aussi très jeune, dispose d’un pick-up et sera bientôt complétée de versions électrifiées des Transit Custom et 2T. Renault dispose d’ores et déjà de véhicules électriques et mise sur le zéro émission, en atteste la présentation du EZ-Flex, annonciateur du prochain Kangoo. Quant à Mercedes-Benz, la marque nous a déjà fièrement présenté ses utilitaires électrifiés. Il n’est donc pas impossible que de nouvelles mises à jour arrivent prochainement sur les utilitaires de la marque à l’éclair, pour jouer à armes égales face à ses rivaux !

Source : Opel