Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Nuova Lancia Stratos : Feu vert pour sa renaissance !

La Lancia Stratos est de retour !

Pour ceux qui l’ignoreraient, la Lancia Stratos HF c’est une légende des rallyes et des jeux vidéo. Elle a remporté 3 titres consécutifs du championnat du monde des Rallyes (1974, 75 et 76) ainsi que 3 titres consécutifs du championnat d’Europe des Rallyes (1976, 77 et 78), pour ne citer que ceux-là. En 2010, un projet de renaissance avait vu le jour avec la présentation au Salon de Genève d’un concept-car… dont la version de production va enfin voir le jour !

…Mais ne vous emballez pas trop vite : Sergio Marchionne n’est pas à la manœuvre, et Lancia est toujours destiné à rivaliser avec Rover et Saab dans le premium d’outre-tombe -un objectif qui devrait être atteint dans les mois qui viennent. La Stratos du XXIème siècle ne sera pas une Lancia mais une œuvre de la réputée Manifattura Automobili Torino (MAT).

Un renouveau sans Ferrari pour la New Stratos

Le revival de la Lancia Stratos était dû, à l’origine, à l’allemand Michael Stoschek, directeur de l’équipementier Brose et fan de rallye. Il avait convaincu Pininfarina de dessiner une robe en hommage à la Stratos de Bertone sur une base de Ferrari 430. Pare-brise panoramique, design cunéiforme, moteur en position centrale arrière, tous les ingrédients y étaient. C’était en 2010.

Malheureusement, le projet s’est heurté à un refus de Ferrari en 2011. La firme de Maranello ne souhaitait pas que ses équipementiers se lancent dans de tels projets consistant à dépecer d’anciennes Ferrari (produire une nouvelle Stratos impliquait d’acheter une F430 d’occasion pour la transformer).

Qu’à cela ne tienne, Manifattura Automobili Torino a obtenu de l’entrepreneur allemand la permission d’utiliser le nom « New Stratos » et de poursuivre le projet. Elle est partie à la recherche d’une nouvelle base technique et profitera du Salon de Genève pour nous présenter une voiture que l’on dit très ressemblante à la version de 2010. 25 exemplaires sont prévus pour autant de privilégiés. C’est peu mais c’est à rapprocher des 492 exemplaires de la Lancia Stratos originelle.

Michael Stoschek déclare à ce propos être « très heureux que des passionnés soient en mesure de profiter du successeur de la légende des rallyes des années 70, qui donne encore le ton lorsqu’il s’agit de performances et de design ». On se rappellera qu’en 2011, entre 40 et 50 acheteurs s’étaient manifestés pour faire l’acquisition d’une New Stratos (nom officiel du projet) ou mieux, d’une Nuova Lancia Stratos.

Des détails techniques au compte-goutte

On sait encore peu de choses de cette voiture : la base ne sera donc pas à chercher du côté de Ferrari, tout juste sait-on que le moteur V8 développera 542 ch : on peut donc exclure le 1.6 TDI de VW ainsi que le 1.2 TCe de Renault même dans une version boostée !

L’intérieur devrait être, à l’image de l’originelle et du projet de 2010, très dépouillé, destiné à l’usage premier de la voiture, la conduite, le pilotage, la course et le plaisir au volant. Nous devrions retrouver un environnement fait d’aluminium, de fibre de carbone, de suédine noire mais aussi de vrais sièges baquets, des harnais et un volant tulipé comme les constructeurs ne savent plus en faire en ces temps de « Drive by wire », « voiture autonome » et de voiture « full connected ».

Trois déclinaisons à venir

Si on en croit les propos de la Manifattura Automobili Torino, la New Stratos

  • Une version GT
  • Une version « Safari », hommage à la Stratos des rallyes
  • Une « Supercar pour tous les jours », selon les termes de MAT

C’est le peu de détails que MAT a communiqué : les dimensions devraient s’approcher de celles de la Lancia Stratos (3,71 m) et le poids devrait être en phase avec celui de la New Stratos de 2010 (1.274 kg). La Stratos 2010/2011 avançait un rapport poids/puissance de 2,35 kg/ch, celle de 2018/2019 devrait proposer une valeur similaire.
MAT n’ayant pas obtenu l’accord du constructeur de Maranello, le châssis de cette nouvelle Stratos s’inspirera surement de celui de la version de 2010 mais il sera spécifique.
On parle d’un moteur V8 qui développera aux environs de 550 ch mais nous n’en connaissons pas encore l’origine. Dans ce domaine c’est un peu le flou artistique puisque dès ce vendredi on a aussi entendu parler du beau et performant V6 2.9 L Biturbo Alfa Romeo. Affaire à suivre donc !

Pour rappel, la New Stratos de 2011 allait chercher les 275 km/h et expédiait l’exercice du 0 à 100 km/h en 3,3 secondes et celui du 0 à 200 en à peine 9,7 secondes.

La Lancia Stratos en video

La New Stratos au Paul Ricard avec Michael Stoschek et Bernard Darniche en 2011.

Au rallye de Majorque en 2012

Sept ans plus tard, on constate avec plaisir que le charme agit toujours et qu’on est heureux de se dire que quelques dizaines d’unités du modèle vont prendre la route dans quelques mois. A l’heure actuelle, nous n’avons aucune idée du prix de la Stratos 2018 car les premières rumeurs parlent d’un tarif client qui serait compris entre 500.000 et plus de 800.000€. Il est donc urgent d’attendre et sans doute aurons-nous plus de détails et de précisions tarifaires dans quelques semaines en terre helvète lors du salon de Genève.

Un regret toutefois même si nous l’avons mis dans le titre de l’article, la New Stratos ne devrait pas porter le nom de Lancia, sauf si Sergio Marchionne fait un beau geste.

A revoir très vite.

Via ManifatturaAutomobiliTorino, Autocar, NewStratos, Vimeo.