Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Nouvelle Lexus LS : Le porte drapeau de la marque se renouvelle [galerie + vidéos]

Lexus a profité du salon automobile de Detroit pour dévoiler sa cinquième génération de LS. La grande berline très haut de gamme dont la première mouture est née en 1989 adopte les derniers codes stylistiques de la division luxe de Toyota et continue à se présenter comme une alternative toujours plus originale mais aussi toujours plus crédible aux indéboulonnables références germaniques du segment. Il faudra cependant se montrer patient car la commercialisation n’interviendra pas avant 2018.2017_NAIAS_2018_Lexus_LS_500_006_56CC90D585EDDA1948EE17068163D655586BC0EC

Aux côtés de son remarquable coupé LC, présenté il y a un an au même salon de Detroit, le constructeur japonais offrira donc une berline très haut de gamme 2017NAIAS_Lexus_Reveal_03_413CCB43919BB4C3FB9AC1B3275687306F09CBEB (1)élaborée dans la même veine, aussi bien stylistique que technique.

C’est d’ailleurs sur le premier aspect que cette grande LS se remarque le plus car, à l’image des dernières productions Lexus, son style est à la fois démonstratif, non conventionnel et, forcément, assez clivant. En bref elle ne plaira pas à tout le monde mais se fera probablement bien remarquer devant les hôtels de luxe. Tout commence par la calandre. Béante, large, agressive, torturée mais aussi cerclée de chrome, frondeuse et quasiment pénétrée par des optiques très effilées qui intègrent elles-mêmes les DRL en une forme générale en Z. Le tout donne à cette face avant un caractère particulièrement marqué et déterminé prêt à dévorer l’asphalte sur de très longues distances.

Le profil s’avère plus sage, presque simple, mais savamment travaillé pour insister sur la longueur et le dynamisme de la voiture notamment au travers de la ligne de chrome entourant le vitrage. Cette derniere se termine en pointe au dessus de l’essieu arrière dans un mouvement qui n’est pas sans évoquer les productions coréennes de ces dernières années. Probablement pas la partie la plus convaincante.

La poupe quant à elle marque son originalité par ses optiques très travaillées débordant largement sur les ailes en partie haute et intégrant une crosse chromée s’étirant vers le bas à l’instar de ce qui avait été réalisé sur le concept LF-FC mais en nettement moins prononcé que sur le coupé LC. Au final la voiture posée sur des jantes de 19 ou 20 pouces conserve donc une identité Lexus aisément reconnaissable et dégage incontestablement une forte prestance la plaçant immédiatement dans la catégorie qu’elle envisage de conquérir.

Mais sur ce point c’est probablement l’habitacle qui convaincra le plus… ou pas. Proche dans son traitement et dans son style de celui du coupé LC il s’en différencie néanmoins par certaines lignes adoucies et un aspect global qui apparait plus feutré et encore plus haut de gamme. Le choix des couleurs du véhicule des images officielles n’étant pas étranger à cette sensation positive. Élaboré selon les préceptes de la tradition et de l’hospitalité japonaise Omotenashi il se veut un havre de paix et de détente avec des lignes fluides et organiques et naturellement des matériaux de grande qualité. Les inserts en bois sont ainsi réalisés selon les motifs du bois Shimamoku ce nouveau design « joue sur les associations artistiques du bois naturel et les appliqués japonais sophistiqués de bois de placage et de gravure laser ». Les sièges ont également fait l’objet de nombreux soins, ils ne proposent pas moins de 28 positions réglables électriquement et sont bien évidemment chauffants, ventilés et massants (y compris à l’arrière en option).

Sur le plan technique la plateforme GA-L à roues arrière motrices est identique à celle du coupé à ceci près que pour offrir l’espace nécessaire à un véhicule où la place dévolue aux passagers est primordiale cette plateforme est fort logiquement rallongée. Et il n’y a pas que cette dernière qui soit rallongée puisque la grande berline ne sera désormais plus proposée qu’en version L… comme limousine. Cette LS 2018 affiche donc une longueur de 5,23 m, soit seulement deux centimètres de plus que l’ancienne version L mais tout de même 14 de plus que la version classique. Si on prend en compte qu’en plus l’empattement a gagné 3 cm dans l’affaire (à 3,12 m) on imagine aisément que l’espace intérieur se montrera fort généreux. La voiture s’élargie également en atteignant 1,90 m (+ 2,5 cm) et s’abaisse légèrement à 1,45 m (- 3 cm) pour offrir ce design plus racé et fluide évocateur d’un plaisir de conduite que Lexus dit avoir nettement amélioré sur le plan dynamique tout en ayant préservé le confort de la berline.

Pour réussir à lier les deux éléments la voiture est dotée d’un châssis dynamique contrôlé électroniquement. Le système baptisé VDIM pour Vehicle Dynamics Integrated Management gère également les freins, la direction, le moteur et la suspension, pour contrôler les mouvements de caisse et ainsi offrir le fameux compromis idéal entre confort et précision de conduite. Cette dernière est encore renforcée par l’adoption sur la LS d’un système à quatre roues directrices. Les ingénieurs ont également travaillé sur le poids du véhicule et ont placé sous son capot un tout nouveau bloc de 3,5 l à 6 cylindres en V et boosté par deux turbos. Le tout développe 415 ch et 600 Nm et est couplé à une transmission automatique à 10 rapports. Dans sa version 4WD cette cavalerie permet à la Lexus LS d’abattre le 0 à 100 en 4,5 s. Une version hybride devrait naturellement suivre très vite.

Enfin la grande berline se dote de nombreux équipements de haute technologie et inaugurera même de nouveaux systèmes de sécurité à l’instar de la détection intuitive des piétons avec braquage actif (Intuitive Pedestrian Detection with Active Steering) qui devrait « si le système identifie un piéton sur la voie et que l’impact est imminent, [faire que la LS] freine automatiquement et évite la personne sans quitter sa file de circulation ». Dingue !

La LS sera commercialisée en 2018 dans quelques 90 pays et elle devrait se dévoiler un peu plus quant à ses spécificités et son prix lors du prochain salon de Genève. En attendant vous pouvez découvrir encore un peu plus la Lexus LS avec ces vidéos.

https://youtu.be/oIWXRmDR3IU

Via Lexus