Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Nouvelle Citroën C3 2016 : fraîche et pimpante (photos, vidéo)

Ça y est. Cette fois elle est totalement officielle puisqu’elle vient d’être révélée à Lyon (nos envoyés spéciaux vous en parlent en direct sur notre page Facebook et vous en diront plus dans les jours qui viennent) et elle affiche fièrement la nouvelle philosophie de la marque aux chevrons avec sa panoplie de couleurs fraiches et pimpantes : la nouvelle C3 2016 est FEEL GOOD ! (Qu’on se le dise).

Reprenant la plateforme PF1 de la Peugeot 208 cette nouvelle C3 2016 réussi cependant très largement à faire oublier sa sœur technique aussi bien extérieurement qu’intérieurement. Un spécialiste y retrouvera certainement quelques similitudes nécessairement impliquées par le partage des bases techniques mais il faut vraiment avoir l’œil et la quasi-totalité des clients ni prêtera aucune attention.

Ces derniers seront probablement bien plus attirés par l’aspect vraiment très jovial et sympathique de cette C3. Et ils auront en plus de quoi se concocter celle qui leur fait le plus plaisir puisque Citroën proposera 9 couleurs de carrosserie (Blanc Banquise, Noir Perla Nera, Gris Shark, Gris Aluminium, Rouge Rubi, Almond Green, Cobalt Blue, Orange Power et Sable) associées à 3 couleurs de toit (Blanc Opale, Noir Onyx, Rouge Aden) pour un total de 36 combinaisons possibles (oui parce qu’on y compte les combinaisons avec carrosserie et toit identique). Le principe de base est en tout cas simple : pouvoir se confectionner « SA » C3 grâce également aux touches de couleurs dans les anti-brouillards, les coques de rétroviseur ou sur les Airbump.

A ces couleurs s’ajoute un côté baroudeur marqué qui rattache fortement cette C3 à sa cousine C4 Cactus. Au delà des Airbump, repris de cette dernières mais adaptés et disponibles seulement sur certaines finitions, c’est un esprit qui est partagé avec la voiture qui pique : protections de carrosserie en plastique très enveloppantes, couleurs pimpantes, regard à double étage similaire (avec les DRL en partie supérieure) ou encore jantes qui pour certaines sont identiques.

L’ensemble donne indéniablement un côté fun mais on se montrera plus réservé quant à l’aspect qualitatif de cette C3 qui n’est, à première vue, pas le registre principal sur lequel elle pourra jouer. Non pas qu’elle paraisse de mauvaise qualité, loin s’en faut, mais simplement parce que le côté joyeux prends le pas sur le côté sérieux et statutaire. Ce qui n’est pas forcément un mal, cette C3 ne souhaitant visiblement pas se formaliser avec les codes et jouant justement sur une partition volontairement décalée.

Elle gagne cependant par rapport à celle qu’elle remplace un caractère plus marqué et un peu plus dynamique en éliminant le côté « bouboule » tout en affirmant sans complexe des volumes rassurants qui lui procurent une certaine robustesse. C’est le cas par exemple à l’arrière avec le traitement à la fois moderne et « jouet » des feux qui reprennent le principe du traitement 3D ou encore du pare-choc remontant très haut façon SUV. Bref la nouvelle C3 2016 devient une petite baroudeuse des villes et rajeuni drastiquement son image, Citroën en a besoin, ce qu’Arnaud Belloni nous avait affirmé haut et fort à Genève.

A l’intérieur aussi Cactus est passé par là. On y retrouve une planche de bord très rectiligne et très sobre quoique potentiellement égayée par des couleurs avec des habillages peints, en tissus ou en TEP, avec ou sans surpiqûres et des décors chromés ou colorés. Le tableau de bord accueille en son centre une tablette tactile de 7 pouces qui semble toutefois placée assez bas. On remarquera en particulier la travail réalisé sur les aérateurs qui participent pleinement au style ainsi que les éléments censés rappeler l’univers du voyage, comme les poignées de porte façon lanière, et le bien être à travers les assises larges des sièges et le toit vitré panoramique baignant l’habitacle de lumière. Le dessin global qui reprend comme thème principal des carrés aux angles adoucis (compteurs, sièges, aérateurs, etc) n’est pas sans évoquer l’habitacle d’une Visa ou d’une Axel (bon sang ne saurait mentir comme dirait Vlad), c’en est même troublant et il ne lui manque au final qu’un volant monobranche pour affirmer sa filiation directe.

La nouvelle Citroën C3 propose 4 harmonies intérieures selon la nouvelle politique des Chevrons, à savoir, une ambiance de série et les autres proposées en supplément dès le second niveau d’équipements. De base, la C3 cru 2016 se pare d’une dominante sombre et sobre, simplement valorisée par des surpiqûres jaunes. Trois harmonies optionnelles viennent s’y substituer selon le choix du client :

  • Metropolitan Grey : une nuance de gris parmi 50, ici dans une tonalité plutôt lumineuse associée à des textiles moins basiques que ceux de base et une thématique évoquant le mobilier
  •  Urban Red : des touches de rouge pour agrémenter la dominante noire. La couleur se retrouve sur des empiècements de la sellerie, les surpiqûres du bandeau de planche de bord ainsi que son cerclage. Bref, red is not dead.
  • Hype Colorado : c’est l’harmonie la plus raffinée, selon le dossier de presse avec un volant biton, des matériaux plus valorisants et un thème associant le noir à du marron aussi bien sur la sellerie que sur la planche.

Techniquement parlant cette nouvelle C3 2016 gagne 2 cm en largeur, 5 cm en longueur (elle mesure désormais 3,99 m et voit son empattement s’allonger de 7 cm ce qui laisse présager d’une belle amélioration de l’habitabilité même si dans le même temps elle perd également 5 cm en hauteur. Le coffre affiche une contenance un peu supérieur à celui de la 208 avec 300 l, ce qui est dans la moyenne haute, mais son accès a été nettement amélioré par rapport à sa devancière, le plancher se trouvant moins bas. Elle avance un rayon de braquage de 10,7 m. Citroën promet un grand confort d’assise issu de son programme Advanced Comfort alliant des mousses à faible densité pour l’accueil à des mousses favorables au maintien des passagers sur la durée. A vérifier au moment des essais, en fin d’année.

Côté innovations et équipements, la voiture peut enfin être dotée de l’ADML (accès et démarrage mains libres), une première sur une citadine PSA, bien que lancé il y a plus de 10 ans dans le segment B, équipement toujours refusé à la DS 3. La créative technologie se fait suiveuse, mais mieux vaut tard que jamais. Exit le toit ouvrant panoramique de la première C3, fini le pare-brise Zénith de la seconde mouture, la nouvelle venue se contente de proposer un toit vitré fixe optionnel. L’infotainment n’est autre que le dernier né chez PSA, déjà vu sur le nouveau Peugeot 3008 ou le SpaceTourer : les RCC / NAC à écran tactile 7 » couplés à Mirror Screen (compatibilité Android Auto, Apple CarPlay et MirrorLink). En option ou en série, la nouvelle C3 pourra se doter de la caméra de recul et du park assist. L’aide au démarrage en côte équipe également la dernière citadine des Chevrons.

L’équipement inédit de la C3 est la ConnectedCAM, une première sur le marché qui ravira nos amis russes. Cette caméra grand angle (120°) full HD de 2 millions de pixels se pose à la fois en équipement ludique et en accessoire utile : elle permet aussi bien de prendre des photos ou des vidéos (20 secondes maximum) pour les partager via les réseaux sociaux que d’enregistrer 1 minute et 30 secondes d’image en cas d’accident (30 secondes avant et 1 minute après), pouvant aider en cas de constat pas très amiable. Mieux qu’une GoPro : achetez une C3 ! Côté sécurité, on retrouve également l’alerte prévention de somnolence, la surveillance des angles morts ou l’alerte de franchissement de lignes.

Produite en Slovaquie, dans l’usine de Trnava, aux côtés des 208 et C3 Picasso, la nouvelle C3 sera disponible en deux motorisations : un 3 cylindres essence (EB2) et un 4 cylindres diesel (DV6), produits en France et déclinés en plusieurs niveaux de puissance :

  • PureTech 68 ch BVM5
  • PureTech 82 ch BVM5
  • PureTech 110 ch BVM5 et stop&start
  • BlueHDi 75 ch BVM5 et stop&start
  • BlueHDI 100 BVM5 et stop&start

La boîte de vitesse automatique 6 rapports EAT6 sera proposée en début d’année 2017. La C3 partage sa plateforme PF1, aussi appelée BVH1, avec sa cousine de chez Peugeot ainsi que les C4 Cactus ou DS 3.

Pas de données ni sur les tarifs pour le moment ni d’ailleurs sur la date de commercialisation qui devrait probablement intervenir au mois de novembre prochain. Nous aurons beaucoup plus d’informations sur l’articulation complète de la gamme à l’occasion du Mondial de Paris où cette nouvelle C3 occupera à n’en pas douter une place de choix sur le stand Citroën.

Via Citroën