Le Nouvel Automobiliste

Nouveau Citroën Berlingo Van 2018 : l’utilitaire bourgeois (galerie, vidéo)

Quatre mois après la version familiale, Citroën dévoile le Berlingo Van. Déclinaison utilitaire du ludospace aux chevrons, le nouveau Citroën Berlingo Van entend bien bousculer la catégorie, notamment grâce à sa dotation en équipements.

Citroën Berlingo Van 2018 : un design différent de la version VP

2CV Fourgonette, Acadiane, C15 et bien-sûr, Berlingo 1 et 2 : Citroën peut déjà se targuer d’une certaine légitimité dans le domaine de l’utilitaire léger. Un marché des utilitaires sur lequel le constructeur a réalisé 9,7% de parts de marché en 2017 en Europe. Il se place ainsi en troisième position sur le podium, avec près de 73.000 unités. Dans ce contexte favorable, la firme aux chevrons dévoile aujourd’hui le nouveau Berlingo Van.

nouveau Citroën Berlingo Van 2018

Si de profil, et à l’arrière, le nouveau venu évoque inévitablement la version particulière du Berlingo (et également, son devancier), l’avant étonne davantage. Son design le rapproche effectivement du Citroën Jumpy. Il ne partage pas la face avant à « double étage » du Citroën Berlingo VP et des autres Citroën de la gamme « non utilitaire » . Pour la première fois, les Berlingo VP et VU ont deux faces avant différentes. Le design du Citroën Berlingo Van se veut « robuste » et « protecteur », selon les termes employés par Citroën !

Ci-dessus : le nouveau Citroën Berlingo VP, au salon de Genève (mars 2018).

A l’image du Citroën Berlingo VP toutefois, le Berlingo Van avance deux longueurs de carrosserie. Celles-ci restent baptisées « M » et « XL », et mesurent respectivement 4,40 m (empattement de 2,78 m) et 4,75 m (empattement de 2,97 m). Les deux partagent la plate-forme EMP2, qui officie déjà sous le Berlingo VP mais également, chez PSA, sous le Citroën C4 Picasso (devenu C4 Spacetourer) ou le Peugeot 3008. En taille « M » comme en « XL », les fourgons sont équipés de série de portes battantes tôlées 40/60 avec ouverture à 180°, et sont disponibles avec 0, 1 ou 2 portes latérales coulissantes.

Une offre adaptée aux besoins des professionnels

Au-delà de ses deux longueurs de carrosserie, le nouveau Citroën Berlingo Van profite également de deux configurations de cabines. La première, nommée « Extenso » , dispose de trois places. Le siège latéral est escamotable : cela permet de faire passer le volume de chargement de 3,3 à 3,8 m3 sur le modèle M et 3,9 à 4,4 m3 sur le modèle XL (un peu moins qu’un Kangoo Express Maxi, qui culmine à 4,6 m3). Une cabine approfondie modulable est également disponible sur la version XL, et offre la possibilité de transporter jusqu’à 5 personnes.

Et en plus de ces deux types de cabines, le Citroën Berlingo Van 2018 propose deux versions, « Worker » et « Driver » . Vous suivez toujours ? La version Worker s’adresse théoriquement aux professionnels transportant du matériel et/ou travaillant sur des chantiers. Ici, le Berlingo Van dispose de 3 places à l’avant, d’une garde au sol réhaussée (+30 mm) ou encore du Grip Control avec Hill Assist Descent. Il se dote également de pneus Mud & Snow et voit sa charge utile augmentée, à 1000 kg. Le Berlingo Van « Driver », quant à lui, privilégie le confort, avec un pack acoustique, une climatisation bi-zone ou encore, des sièges avec réglages lombaires et un écran tactile de 8 pouces.

Un nouveau Citroën Berlingo Van équipé comme jamais

Grip Control, écran tactile de 8 pouces : des équipements que nous n’avons pas l’habitude de voir dans la catégorie ! D’ailleurs, le Citroën Berlingo Van peut proposer, selon les options cochées, jusqu’à 20 aides à la conduite. Parmi elles, certaines sont inédites sur le segment, comme l’indicateur de surcharge ou le surround rear view, qui permet d’afficher des vues des alentours proches du véhicule, afin de limiter les angles morts.

Sur les photos ci-dessus, vous pouvez voir le surround rear view, qui prend en fait la place du rétroviseur.

Mais le nouvel utilitaire Citroën peut également bénéficier de l’affichage tête haute, du frein de stationnement électrique, de la caméra de recul, de l’alerte de franchissement involontaire de ligne, voire du Citroën Connect Nav (système de navigation connectée 3D) et de son écran de 8 pouces. De quoi prétendre au titre d’utilitaire léger le mieux équipé, en plus d’être l’un des plus habitable avec 113 litres de rangements !

Niveau moteurs, le nouveau Berlingo Van pourra compter en essence sur le 1.2 PureTech en 110 ch et 130 ch (uniquement disponible avec la boîte automatique EAT8). En diesel, le 1.5 BlueHDI 130 ch officiera (disponible en BVM6 ou EAT8) aux côtés du 1.6 BlueHDI dans ses livrées de 75 et 100 ch. Pour l’ensemble de ces motorisations, la commercialisation interviendra à la fin de l’année 2018, exception faite du 1.2 PureTech 130 ch EAT8 qui devra attendre le second semestre 2019. D’ici là, vous retrouverez très prochainement notre essai du nouveau Citroën Berlingo dans sa déclinaison VP ! Nous aborderons également dans les prochaines heures les versions utilitaires des Peugeot Rifter et Opel Combo Life, les cousins du Citroën Berlingo.

Ci-dessous : le Citroën Berlingo Van 2018 en vidéo :

Pour tout savoir sur les nouveaux utilitaires et ludospaces PSA-Opel, retrouvez nos articles !