Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Nissan Micra 2017 : Elle change du tout au tout ! (galerie, vidéo)

Nissan profite du Mondial de l’Automobile de Paris pour révéler en avant-première la cinquième génération de sa petite citadine, la Micra. Finie, l’exemplaire international devant plaire à tout le monde, place à un crû 2017 adapté au marché européen pour les européens, avec du style et une vraie personnalité !

Après avoir pu montrer à son insu son habitacle, la Micra se dévoile officiellement au Mondial de l’Automobile de Paris en première mondiale. Diffusée depuis près de 35 ans, la Nissan Micra s’est petit à petit imposée dans l’esprit de la clientèle avide de citadines au même titre qu’une Renault Clio, une Citroën C3 ou une Peugeot 208, par exemple. Elle qui a tant souffert de sa diffusion voulue internationale de la précédente génération K13, la voici complètement renouvelée : dites bonjour à la Micra crû 2017.

Inspirée du concept Sway, présenté l’an dernier au salon de Genève, le cinquième opus K14 de la Micra, citadine de la marque la plus vendue dans le monde (sous le nom de March), efface tout et se doit de redorer un blason terni par la précédente génération, au style beaucoup trop policé et anonyme.

Par où commencer, sur le sujet stylistique… c’est vrai, il y en a tellement à dire, de cette petite citadine du Soleil Levant ! La face avant inaugure une nouvelle calandre en V chromée, avec un logo plus grand. Les feux sont beaucoup plus agressifs, avecu n côté bulbeux au sommet du bloc optique. Enfin, la forme du pare-chocs avant, bulbeuse à souhait et possédant deux ouvertures pour les antibrouillards, ainsi que deux demi-lames afin de « poser » le style du véhicule au sol.

Le profil est marqué par une ceinture de caisse plongeante et tout en souplesse. Les ailes galbées et la surface vitrée latérale « indépendante » de la carrosserie grâce à cet insert noir laqué sur la custode finissent de parachever un travail remarquable.

Enfin, l’arrière semble très haut perché, et rappelle à plusieurs endroits quelques éléments de style du Nissan Juke, notamment au niveau du dessin du coffre. En revanche, le pare-chocs est totalement inédit, avec une large ouverture noire laquée. Enfin, le dessin des feux est totalement inédit et repris de ceux du concept inspirateur, le Sway, vu plus haut.

L’habitacle est aussi affirmé et changé que l’extérieur. Il gagne aussi en habitabilité, avec des côtes que Nissan communique à la hausse, notamment dans l’espace aux jambes à l’arrière du véhicule. A terme, il pourrait se targuer d’être le plus spacieux de sa catégorie. Une véritable bouffée d’air frais sur le plan visuel et qualitatif à l’œil quand on sait que la précédente privilégiait une planche de bord au style timide et aux plastiques durs à foison, ainsi qu’une habitabilité en retrait par rapport à ses concurrentes. La planche de bord s’annonce plus colorée et arbore quelques petits détails intéressants comme la boite de vitesse surélevée et inclinée comme dans un monospace, par exemple.

Sous le capot, la petite nippone disposera dès son lancement d’une motorisation essence 3 cylindres turbocompressée DIG-T de 900 cm3 et un 4 cylindres 1.5 dCi, tous deux d’origine Renault et forts de 90 ch. On annonce aussi l’arrivée plus tardive d’un autre moteur essence atmosphérique de 73 ch qui viendra compléter la gamme de moteurs.

Enfin, côté package technologique, la Micra embarque de nouveaux équipements tels que le freinage autonome d’urgence, l’airbag conducteur à double déclenchement ou le limiteur de vitesse dès le premier niveau de finition. Les exemplaires les mieux dotés pourront se targuer de fournir de série des équipements comme la Vision 360° et ses quatre caméras qui permettent d’avoir une vue aérienne de l’auto sur l’écran central, mais aussi le freinage autonome d’urgence avancé avec reconnaissance intra-rouge des piétons, la reconnaissance des panneaux de signalisation, la surveillance des angles morts ou encore l’alerte / prévention de franchissement de ligne. Des équipements de sécurité active et passive que l’on retrouve notamment chez la grande sœur, la Note.

Si elle conserve son statut de voiture internationale, elle s’affirme avec un style changeant de A à Z ! Carlos Ghosn, le directeur de Renault-Nissan, ne s’en cache pas, il est très fier de sa dernière-née et compte bien faire savoir que la Micra un rôle majeur dans son segment :

« S’inspirant de véhicules Nissan devenus emblématiques, tels que les crossovers Juke ou Qashqai, la nouvelle Nissan Micra consolide la position de Nissan en tant que référence de l’innovation et du design. Elle souligne également l’intention de la marque : se positionner au plus haut niveau sur le marché européen des citadines – le plus important et le plus concurrentiel au monde, » a-t-il expliqué.

La nouvelle Micra sur le stand Nissan au Mondial de l’automobile 2016 :

 

La Micra 2017 en vidéo de promo :

A noter que la citadine japonaise sera fabriquée dans l’usine française de Flins, en compagnie de la Clio IV. Une bonne nouvelle pour ses employés, moins pour la provenance du véhicule, tout sauf française sur le logo.

La nouvelle Nissan Micra sera prête à la commercialisation l’an prochain, au second semestre.

Via Nissan,Youtube.
Crédits photos : NP/The Automobilist