Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Mercedes-Benz privé d’Airscarf : coup de froid à Stuttgart

En procès depuis de nombreuses années contre Ludwig Schatzinger autour du brevet du système Airscarf Mercedes-Benz qui se croyait tranquille sur le sujet après avoir remporté les premières batailles judiciaires vient de subir un sérieux revers (un vent ?) devant une juridiction plus importante.

Airscarf 3Résultat, la firme de Stuttgart se voit interdire l’utilisation du système installé sur ses cabriolets depuis des années et qui permet de rouler cheveux au vent même en plein cœur de l’hiver, une ventilation installée à la base de l’appui-tête permettant de réchauffer la nuque des passagers. Mercedes-Benz n’aura plus le droit d’utiliser des visuels ou des informations sur le système dans ses brochures ou ses publicités et ne pourra donc pas le proposer à ses clients. Mais l’étoile devra aussi le désactiver pour tous les véhicules qui doivent être livrés. Si la marque ne parvient pas à désactiver le système elle s’expose par ailleurs à une amende.

La justice allemande a également condamné le constructeur à l’étoile à dédommager l’inventeur du système, Ludwig Schatzinger qui avait déposé le brevet du système en 1996, mais le montant du dédommagement n’a pas été révélé.

Du côté de Stuttgart onAirscarf 2 a surtout réagit à cette décision par un très grand étonnement mais on imagine tout de même que derrière les déclarations officielles à la presse l’agacement a dû être plus que conséquent. Ce d’autant plus que la décision de justice ne s’appliquera qu’à l’Allemagne (vous pourrez donc profiter du système en France mais quid des allemands qui achèteraient leur cabriolet dans un pays frontalier ?) et surtout qu’elle ne sera que très temporaire puisque le brevet sera libre de droit dès le 25 décembre 2016. Mercedes réfléchit donc déjà à un moyen de réactiver automatiquement l’Airscarf à cette date.

Une affaire qui décoiffe 😀

Via Autmobile Woche, Europe Auto News, Auto Motor und Sport, Left Lane