Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Mercedes-Benz Classe E All-Terrain : Allroad des Etoiles

Mercedes présente une nouvelle variante de son break routier, le Classe E, dans une nouvelle version baroudeuse appelée All Terrain. Destinée à croquer de la Volvo V90 Cross Country ou de l’Audi A6 Allroad, le break stuttgartois se lance pour la première fois dans une niche qu’occupent Audi et Volvo depuis plus de 15 ans.

À l’instar de ses rivales, la Classe E All terrain est une Classe E break surélevé qui se démarque de ses congénères par des arches de roues en plastique de couleur noire, par des inserts couleur chrome sur les bas de caisse et les boucliers avant et arrière. Le bouclier avant mimique celui des SUVs de la marque.

Mercedes vise une cible pourtant vieille de plus de 16 ans sur le marché. En effet, Audi décide de créer en 2000 une niche originale, une sorte de croisement entre un break et un 4×4. L’Allroad quattro est née dans le but de servir le cocktail parfait entre les capacités hors-piste d’un 4×4 et le confort d’un break routier. Elle était dotée de série de protections en plastique noir à l’avant et à l’arrière, de grosses jantes, de nouvelles jupes latérales, d’une transmission quattro et d’une suspension pneumatique permettant de faire varier la hauteur de caisse. Aujourd’hui, elle en est à troisième génération, lancée en 2012 avec une dotation de série encore plus fournie que l’A6 Break classique.

Les qualités de la transmission 4 roues motrices maison alliées à la douceur de la boite automatique sur tous les terrains ont fait de ce break des sentiers battus un modèle à part et apprécié. Volvo lance la même année le XC70, qui adoptera le patronyme Cross Country en 2007 pour sa seconde génération, pour concurrencer l’A6 Allroad C6, parue un an plus tôt.

Plus bas de gamme, on note malgré tout des propositions intéressantes, comme Peugeot et son 508 RXH, sorte de « A6 Allroad du peuple », même s’il ne rencontra pas forcément le succès escompté, dû à une technologie embarquée trop spécifique et un prix trop élevé par rapport à ses prestations hors-piste. On peut aussi citer le Subaru Outback dans cette catégorie retranchée, la marque nippone étant spécialiste des moteurs Boxer et de la transmission 4 roues motrices dans son marché domestique, mais aussi le Citroën C5 Cross Tourer (FWD), l’Opel Insignia Country Tourer (FWD), la Volkswagen Passat Alltrack ou encore l’ancienne Alfa Romeo 156 Q4 Crosswagon et la défunte Saab 9-3x.

Au delà de tout ces modèles, on n’oubliera pas que l’initiatrice de cette niche du marché est née au USA en 1980 et portait le nom d’AMC Eagle.

Si Audi a présenté sa troisième génération en 2012, et même doté l’A4 d’une version Allroad, il aura fallu attendre finalement 16 ans pour voir Mercedes tenter sa chance sur ce marché de niche avec le Classe E All Terrain en reprenant exactement la même recette que la marque d’Ingolstadt.

L’extérieur diffère peu de la version classique, si ce n’est avec la présence de protections en plastique noir et de chrome à l’avant, à l’arrière, et sur les jupes latérales et les élargisseurs de roues. On note aussi la présence de jantes de plus grand diamètre. Sachant le break « perché » à 121 mm du sol, la suspension pneumatique Air Body Control est bien évidemment de série et permet de relever la caisse jusqu’à 35 mm supplémentaires au-dessus du sol. On a la possibilité de la contrôler depuis l’habitacle via un bouton sur la console centrale.

L’habitacle est strictement identique à la version classique, si ce n’est la présence d’un insert décoratif carbone/aluminium et de tapis de sol badgés « All-Terrain ». Un peu chiche pour une auto qui sera vendue au minimum plus de 60 000 €. Sachant le break « perché » à 121 mm du sol, la suspension pneumatique Air Body Control est bien évidemment de série et permet de relever la caisse jusqu’à 35 mm supplémentaires au-dessus du sol. On a la possibilité de la contrôler depuis l’habitacle via un bouton sur la console centrale. Trois réglages sont disponibles. Si la Classe E All-Terrain affiche de base une garde au sol de 121 mm, la position intermédiaire permet de relever la garde au sol à 141 mm, et même 156 mm du sol dans sa position la plus haute. Ces réglages peuvent être changés sur place ou en roulant jusqu’à 35 km/h. La Classe E All-Terrain est également équipée du système Dynamic Sélect qui offre 5 modes de conduite, y compris un mode spécifique All-Terrain. Une fois sélectionné, ce réglage relève la garde au sol à 141 mm et modifie les seuils de déclenchement de l’ESP et de l’antipatinage ASC, et la répartition du couple entre les quatre roues motrices.

Sur le plan technique, le break surélevé de la marque à l’Etoile offrira un seul moteur : le 220d 4Matic de 194 ch et 400 Nm. Il sera ensuite rejoint par un 6 cylindres Diesel, sûrement le 250d 4Matic. Ces deux moteurs seront associés à la nouvelle boîte automatique à 9 rapports 9G-Tronic. Pas de moteur essence au programme, pour le moment. Une petite faute technique, sachant que l’Audi A6 Allroad est disponible avec le V6 TFSi de 333 ch et le Volvo V90 Cross Country embarque les T5 de 234 ch, T6 de 320 ch et même T8 Twin Engine hybride rechargeable de 400 ch.

La Classe E All-Terrain est également équipée du système Dynamic Select. Fort de 5 modes de conduite, contre 4 sur le break classique, ce dispositif permet d’adapter les aides électroniques et le comportement de la boite automatique en fonction de l’état de la route. Il offre toutefois un cinquième réglage nommé All Terrain qui relève la garde au sol à 141 mm et modifie les seuils de déclenchement de l’ESP et de l’antipatinage ASC, ainsi que la répartition du couple entre les quatre roues motrices. Enfin, si la suspension pneumatique est de série, la Classe E All-Terrain se voit dotée de façon sine qua non d’une transmission intégrale 4Matic modifiée afin d’accommoder les pneus 19 pouces à profil haut spécifiques à cette version.

Si la Classe E All Terrain est le premier modèle du genre pour la marque à l’Etoile, il ne devrait pas en rester ainsi : le Classe C héritera, lui aussi, du label All Terrain dans quelques mois, afin de concurrencer l’Audi A4 Allroad.

La Mercedes Classe E All-Terrain arrivera en concession début 2017 et sera révélée en première mondiale au grand public à l’occasion du Mondial de l’automobile de Paris en octobre prochain.

Via Mercedes-Benz, Youtube.