Le Nouvel Automobiliste

Mercedes AMG-GT Roadster 2017 : un toit en moins, des chevaux en plus (galerie, vidéo)

La fin de l’été approche : si cela peut refroidir les ardeurs de certains, ce n’est pas le cas de Mercedes qui dévoile aujourd’hui son AMG-GT Roadster.

Présentée il y a maintenant deux ans, l’AMG-GT Coupé a fait son petit bonhomme de chemin au sein de la gamme Mercedes. Elle s’octroie même depuis juin dernier les services d’une version ultime, baptisée « R » et avançant 585 ch. Mais aucune déclinaison roadster n’était pour l’instant proposée : un comble lorsque l’on sait que la plupart des supersportives disposent de leur version sans couvre-chef, Porsche 911, Audi R8 et Jaguar F-Type en tête.

Heureusement, cette absence prend fin aujourd’hui puisque la firme allemande lève le voile sur l’AMG-GT roadster. N’espérez pas de gros changements esthétiques par rapport à la version coupé : seule la capote en toile vient marquer la différence, tandis que la calandre « à dents », empruntée à l’AMG-GT R, équipera toutes les versions du roadster. Mais en tant que supersportive, il convient de signaler que même pour décapoter ou recapoter, l’AMG-GT roadster est rapide : 11 secondes lui suffisent, et la manœuvre est réalisable jusqu’à 50 km/h.

A l’intérieur, la planche de bord est en tout point identique à celle du coupé. On relèvera tout de même la possibilité d’opter pour du cuir beige sable dans l’habitacle, ce qui n’était pas possible sur la version à toit en dur. L’ambiance, en tout cas, est agréable, et les sièges optionnels « AMG performance » peuvent recevoir la climatisation et le chauffage de la nuque.

Néanmoins, c’est bien le chapitre technique qui est le plus intéressant. Par rapport au coupé, le roadster gagne des chevaux et du couple : tandis que le V8 4.0 litres biturbo développe 462 ch sur le coupé, ou 510 ch sur la version S, le roadster annonce quant à lui 476 ch et 630 Nm de couple dans sa version « de base », et 557 ch et 680 Nm dans sa livrée « C » (qui pèse 1660 kg, soit 65 kg de plus que le roadster « normal » ). En plus de se montrer plus puissante, l’AMG-GT C Roadster (la seule que l’on voit sur ces photos pour l’instant) emprunte quelques éléments à la radicale AMG-GT R, comme des roues arrières directrices, un différentiel actif ou encore un bouclier arrière spécifique.

En tous les cas, l’AMG GT Roadster demeure, comme le coupé, une propulsion. L’exercice du 0 à 100 km/h est plié en 4 secondes pour l’AMG-GT Roadster, et 3,7 secondes pour l’AMG-GT C Roadster, les deux modèles étant bien aidés par la boîte à double embrayage à sept rapports. Les vitesses maxi sont respectivement de 302 et 316 km/h.
L’arrivée en concession est prévue pour le début de l’année prochaine. Malheureusement, seuls quelques privilégiés pourront découvrir le roadster Mercedes au Mondial de l’Automobile, juste avant l’ouverture du salon (prévue le 1er octobre).

Ci-dessous, la bête en vidéo :

Source : Mercedes-benz, Youtube.