Le Nouvel Automobiliste

En prélude à notre série d’articles sur les nouveautés du Salon de Genève, commençons par une des (quelques) marques aux abonnés absents du rendez-vous : l’américain Tesla. Comme en 2018, et comme depuis 2017 et la première européenne du Model X, le constructeur de Palo Alto ne vient pas. Cependant, deux de ses productions, elles, sont bien à Genève : une Model 3 mais… pas seulement.

Découverte de la Tesla Model S Shooting Brake

Discrètement exposée Hall 1 sur le stand du pneumaticien Vredestein, la version break de la Model S est présentée pour la première fois au grand public à l’occasion du Salon de Genève. C’est une création signée du designer Niels van Roij, qui a su habilement doté d’un sac à dos la berline électrique américaine sans trop dénaturer son dynamisme. Notez que de 3/4 arrière, on penserait avoir affaire à une Jaguar XF Sportbrake !

Réalisé par le carrossier néerlandais RemetzCar, le modèle est sorti de leur atelier en juin 2018, sur commande du collectionneur Floris de Raadt. S’il était initialement prévu d’en faire une vingtaine, la carrosserie a pourtant cessé son activité après 22 ans en juillet 2018. Pas idéal pour se lancer dans une petite série. Le bandeau chromé du hayon, initialement signé Remetzcar, est même à présent écrit « Model SB » pour Shooting Brake.

Alors, pour rêver comme pour peut-être susciter un élan de relance du projet, la première Tesla break est exposée à Genève.

Crédit photos : Le Nouvel Automobiliste