Le Nouvel Automobiliste

Live Genève 2019 : Seat El Born Concept

Seat se présente à Genève avec un inédit concept très proche de la série baptisé El Born. Au programme, design affuté sans pour autant se révéler très novateur, nouvelle plateforme, aides à la conduite et électricité. Mais il y a tout de même un élément devenu presque inhabituel : ce n’est pas un SUV.

Born to be monospace

Oui ça nous change, le Seat El Born se rapproche en effet du monde des monospaces compacts. Une espèce que l’on croyait pourtant en voie de disparition accélérée et qui pourrait, via cette espagnole, retrouver un peu de vigueur. Dessiné avec les lignes saillantes et anguleuses propre à Seat, cet El Born n’est cependant pas sans évoquer un certain nombres de véhicules existants ou à venir : un peu de Tesla Model 3 dans la face avant, un soupçon de Ferrari dans le traitement du spoiler (mais si, mais si), un vitrage de Volkswagen ID (logique nous direz-vous), une custode de BMW i3…

Un patchwork assez surprenant mais qui s’avère assez cohérent, plutôt dynamique, plutôt soigné et, au final, pas si désagréable esthétiquement parlant. Les grandes jantes de 20 pouces ou le traitement des bas de caisse n’y sont sans doute pas étrangers.

A l’intérieur on est extrêmement proche d’une version de série. Enlevez simplement quelques placages de couleur et remplacez les sièges par des assises un peu plus conventionnelles et vous y êtes. Il ne vous reste plus qu’à vous imaginer appuyer sur start pour déclencher le moteur électrique dans le plus grand silence.

Basé sur la nouvelle plateforme MEB du groupe Volkswagen le Seat El Born se dote d’un pack électrique jouant sur la même partition que son style : la performance. Avec 150 kW (204 ch) le véhicule affiche un 0 à 100 km/h abattu en 7,5 s tandis que ses batteries de 64 kWh lui assurent une autonomie de 420 km en cycle WLTP. De quoi prévoir des voyages en famille un peu plus lointains que le périphérique extérieur…

Le concept El Born en photos