Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Live Genève 2018 : Lamborghini Urus

Présenté en grande pompe début décembre lors d’un show dédié en Italie, puis découvert récemment à Paris lors de l’inauguration de la nouvelle concession Lamborghini, l’Urus fait cette fois-ci ses grands débuts publics à l’occasion du Salon de Genève.

Super-rapide Ultra Véloce

C’est la définition de SUV qui convient sans doute le mieux à ce monstre de la route. Jugez plutôt : V8 bi-turbo 4.0l de 650ch, un 0 à 100 km/h expédié en 3.7 secondes seulement, on est clairement dans le monde des supercars bien que l’on parle ici d’un mastodonte de 2 200 kg capable d’accueillir quatre passagers. Le style se veut dans la lignée du reste de la gamme Lamborghini, avec des lignes acérées, anguleuses, agressives, et un dessin d’ensemble faisant plus penser à un gros coupé haut sur pattes plutôt qu’à un vrai SUV.  A l’intérieur, là encore pas grand chose à voir avec ce qu’il se fait d’habitude dans la catégorie : le bas de la console centrale rappelle furieusement l’aéronautique avec des commandes dignes d’un avion de chasse, incluant le célèbre bouton de démarrage protégé par un couvercle rouge, à l’image d’un lance-missile… Tout ces éléments ne sont pas forcément des plus élégants ni des mieux intégrés visuellement, mais au moins c’est original !

Il assume totalement son physique archi-typé, et même si l’on n’est pas forcément fan de ce segment force est de constater que ce Lamborghini Urus fait plutôt bien le job et serait presque moins « vulgaire » qu’un Audi Q7 dont il dérive.

Reste qu’à plus de 205 000 €, on ne risque pas d’en croiser à tous les coins de rue ! Dommage, car le Lamborghini Urus n’est pas le plus désagréable des SUV à regarder ! Et à conduire, il ne doit pas être inintéressant non plus…

Le voici aux côtés de ses petites sœurs sur son stand Genevois :

Crédits photos : The Automobilist