Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Live Genève 2018 : Ford Ka+ et Ka+ Active

Lancée en Europe en 2016, la Ford Ka+ avait définitivement rompu avec l’originale et espiègle citadine dessinée par Claude Lobo, présentée 20 ans auparavant. Désormais mondiale, la Ka+ avait grandi pour devenir une proposition abordable et habitable à mi-chemin entre les segments A et B. A l’occasion du salon de Genève, la Ford Ka+ présente un nouveau visage et un nouveau dérivé.

On ne pense Ka devenir un SUV

Bien entendu, la nouvelle face avant saute aux yeux et donne un peu plus de personnalité à la voiture. Mais le plus grand changement côté design, c’est l’arrivée de la version Ka+ Active, dérivé « crossoverisé » de la petite citadine écoulée à plus de 50 000 unités en Europe l’an passé. Ford espère ainsi décupler ses ventes. L’appellation Active suit ainsi celle initiée par la Fiesta. Au programme, une garde au sol majorée de 23 mm, des bas de caisses et passages de roues ceinturés de plastique, une grille de calandre noire et des barres de toit pour affirmer un style proche des SUV.

De nouvelles jantes alu de 15 pouces et un coloris spécifiue baptisé Canyon Ridge vienne parachever la panoplie. Enfin, des jantes alliage 15’’ spécifiques et un nouveau coloris bronze « Canyon Ridge » viennent accentuer l’esprit baroudeur de ce modèle.

Autres nouveautés : un nouvel infotainment et de nouveaux moteurs. On retrouve ainsi  le SYNC 3 de Ford avec ses commandes vocales, l’écran tactile couleur de 6,5 pouces et la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Côté motorisations, le stop&start équipe tous les blocs : l’ancien 1.2 Duratec est remplacé par un nouveau 1,2 l Ti-VCT que Ford promet plus économique de 4%, tandis qu’une offre Diesel apparaît : le TDCi 95 ch. Cela peut sembler à contre-courant mais il faut rappeler que la Ford Ka+ est fabriquée en Inde où le Diesel a encore la cote.

Commercialisée cet été, la Ka+ restylée fait son show à Genève. Retrouvez ici notre essai de l’actuelle version. et juste en dessous, notre galerie en direct de Genève :

Texte et photos : The Automobilist