Le Nouvel Automobiliste
Opel Corsa A GT Francfort 2019 LNA FM (28)

À chaque nouvelle génération d’un modèle, les constructeurs aiment souligner l’histoire et la longévité derrière un nom devenu familier. C’est le cas d’Opel qui, lors du Salon de Francfort, exposait sur son stand une Corsa « A » aux côtés de la toute nouvelle mouture. Non-content d’offrir aux visiteurs un moment nostalgique grâce à la première Corsa, la marque à l’éclair a choisi une rare version GT, une sympathique curiosité que nous vous présentons en quelques lignes

Si vous êtes un de ces amateurs de Peugeot 205 GTi ou de Renault 5 Turbo, vous connaissez sans doute l’Opel Corsa GSi, petite sportive des années 80 / 90. Si sa réputation de voiture très vivante mais pas très rigoureuse ni confortable colle encore à la peau de cette dernière, la Corsa GT a vécu dans son ombre c’est donc un bel hommage que lui a rendu Opel en la remettant sur le devant de la scène, littéralement.

Appliqué à notre décennie, la Corsa GT est à la Corsa GSi ce que la Peugeot 208 GT-Line (au hasard) est à la 208 GTi. Une voiture dédiée au plaisir des yeux et de la conduite, mais moins radicale. Elle reçoit donc des éléments esthétiques distincts lui procurant une allure sportive ainsi qu’une boîte 5 vitesses et le 1.3 l de la Corsa SR développant… 70 ch. Cela peut paraître peu, mais la Corsa GT ne pesait que 750 kg !

Produite d’avril 1985 à l’automne 1987, l’Opel Corsa GT a été relativement peu diffusée. En trouver une n’était donc pas chose aisée pour Opel, qui a trouvé cet exemplaire au Portugal et a nécessité quelques travaux avant de prendre la route vers Francfort.

Pour lui redonner tout son éclat, c’est Opel Classic, à Rüsselsheim, qui s’est chargé de la restauration en ne négligeant rien : monogrammes, vitres, peinture, jantes… Tout a été refait ou remplacé comme à l’origine ! En partant d’une base plutôt saine préservée par le climat favorable du Portugal où elle a passé la majeure partie de son temps, les carrossiers sont parvenus à-au résultat que vous pouvez admirer sur nos photos.

C’est donc après cette escale « cure de jouvence » que la Corsa GT a poursuivi son périple jusqu’à Francfort. Un voyage de pas moins de 2 700 km au cours duquel elle s’est arrêtée à Saragosse, dans l’usine qui l’a vue naître. Nul doute que les ouvriers les plus anciens ont dû avoir la larme à l’oeil… tout comme certains visiteurs qui ont revécu leur jeunesse à la vision de cette Corsa dont s’est largement émancipée la nouvelle génération !

Galerie photos Opel Corsa GT

Crédit photos : Le Nouvel Automobiliste