Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Live Francfort 2017 : Lamborghini Aventador S Roadster

Cherchez l’intrus : alors que le salon du SUV autonome bat son plein, Lamborghini arrive avec un voiture basse qui se pilote avec les mains et les pieds (et un peu la tête). Mieux encore, c’est un roadster. Vroum vroum cheveux aux vent : nous sommes toujours en 2017 et la Lamborghini Aventador S Roadster est là pour notre plus grand plaisir et surtout décorer les murs de la chambre de votre ado. A défaut de se payer ce bolide, on va l’admirer de plus près.

La Batmobile qui décoiffe

Le coupé Aventador S était une jolie mise à jour de l’Aventador LP700-4 : un design un peu retouché, quelques évolutions techniques et 40 chevaux de plus histoire de ne pas rester coincé sur la file de droite. Mais voilà, la perfection n’étant atteinte que lorsqu’il n’y a plus rien à retrancher, le coupé souffrait d’une imperfection : son toit.

Devenu roadster, on frise enfin le sans faute. Grâce à un hardtop en carbone que l’on peut stocker dans le petit coffre à l’avant, l’Aventador vous permet de profiter du grand air. Ledit hardtop pèse moins de six kilos, et la voiture n’est que 50 kilos plus lourde que le coupé du fait des renforts de caisse. Conséquence : les performances sont quasi identiques à celles de l’Aventador S coupé, avec une perte d’un dixième de seconde sur le 0 à 100 km/h et une vitesse maxi inchangée de 350 km/h. Vous pourrez ainsi expédier le 0 à 100 km/h en 3 secondes, à peine le temps de dire « Lamborghini Aventador S Roadster ». Quant au 0 à 200 km/h, il ne vous prendra que 9 petites secondes. Le temps, c’est de l’argent. L’Aventador S Roadster sera à vous pour à peine 313 666 € HT, soit une bonne douzaine de Mazda MX-5.

Roadster V12, oui, mais Crit’air 1

La Lamborghini Aventador S Roadster, c’est aussi une occasion de jouir d’un des rares V12 du marché. D’une cylindrée de 6,5 litres, il est couplé à une boîte de vitesse robotisée à simple embrayage. Eh oui, votre Clio EDC aura ce p’tit truc en plus qu’elle ! Mais avec 740 chevaux et 690 Nm de couple à 5 500 tr/min, la Lambo’ aussi aura ce p’tit truc en plus que la Renault. Transmission intégrale et quatre roues directrices de rigueur, suspensions magnétiques : la dernière née de Sant’Agata Bolognese devrait tenir toutes ses promesses sur la route. Enfin, à défaut de mode « Eco », on trouve un mode « Ego » qui permet de personnaliser la direction, les suspensions et la motricité.

Si vous voulez encore mieux profiter du moteur, vous pouvez commander un capot à lames transparentes pour le plus grand plaisir des badauds. La lunette arrière électrique fait office de saute-vent pour vous permettre de jouir de la conduite au grand air en toute quiétude, au son des 12 cylindres de ce bolide italien. Et puis, quelle allure, surtout dans ce joli bleu. Avouez que ça aurait de la gueule dans votre garage et pas uniquement en poster.

Premières livraisons en février 2018, ça vous laisse 6 mois pour rassembler les fonds.