Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Live Francfort 2017 : Alpina B5 et D5 S

A Francfort on peut aussi visiter les stands de certains préparateurs de prestige aux productions plus ou moins sages et discrètes. La marque Alpina que nous vous avions fait découvrir ici et dont nous avions eu le privilège de tester quelques productions présentait sur son stand les magnifiques B5 et D5 S (et non DS 5…).

Berline ou break, l’esprit GT

Reprenant la nouvelle BMW série 5 comme base, aussi bien en berline qu’en break, Alpina retravaille la quasi intégralité du véhicule pour produire un modèle unique aussi bien dans son look que dans ses performances. Le dessin des voitures reste plutôt sage et on ne retouche que ce qui est nécessaire pour parvenir au style particulier et immédiatement identifiable de la firme de Buchloe.

Bas de caisse, jupes latérales, sorties d’échappement, magnifiques roues à bâtons et couleurs spécifiques (bleu ou vert mais il y en a d’autres au catalogue) sont les marqueurs de la partie extérieur. L’habitacle pour sa part adopte les couleurs, selleries et décors que vous aurez choisi avec deux constantes absolues, des cuirs de grande qualité et un soucis du travail bien fait. Le résultat est splendide.

Essence mais aussi gazole de prestige

Sous le capot des modèles B5 et D5 S les moteurs d’origine BMW sont retravaillés avec pour objectif un gain de puissance bien évidemment mais surtout un gain de couple. Les Alpina ne sont pas des pures sportives mais avant tout des GT remarquables faites pour rouler longtemps… et vite bien entendu.

La B5 place donc sous son capot un V8 Biturbo de 607 ch et de 800 Nm. Un couple de camion que la D5 S atteint également malgré les « seulement » 388 poneys tirés de son 6 cylindres Triturbo, soit à peine moins bien que la BMW M 550d et ses quatre turbos mais seulement 760 Nm. De quoi dans tous les cas dépasser sereinement…