Le Nouvel Automobiliste

Lexus LM : Quoi ma gueule ?

Profitant du salon automobile de Shanghai, la division luxe du groupe Toyota a dévoilé son tout nouveau Lexus LM, un monospace qu’on qualifiera pudiquement de très démonstratif.

Du Toyota Alphard au Lexus LM

Si vous avez déjà voyagé en Asie ou si vous êtes féru d’automobiles asiatiques vous aurez certainement reconnu le véhicule qui se cache sous ce Lexus LM. La marque n’a pas eu à chercher bien loin pour trouver la base nécessaire à la réalisation de son engin puisque le catalogue Toyota compte dans ses nombreuses pages et depuis déjà de longues années (la première génération date de 2002 et nous en sommes à la troisième) un certain Alphard. Ce monospace, très répandu en Asie, était déjà assez spectaculaire avec le logo de la marque d’Aichi en jouant sur un design que Goldorak lui-même n’aurait pas renié.

Mais en adoptant le blason Lexus il entre dans une autre dimension. Et quelle dimension si l’on tient compte de la calandre de ce LM ! Reprenant le dessin des autres Lexus elle s’adapte ici à la taille du véhicule et atteint des proportions particulièrement impressionnantes que même BMW n’a pas (encore) atteint. Chromes à outrance, signature lumineuse acérée, optiques fines et agressives, difficile de ne pas voir le LM arriver dans votre rétroviseur et difficile aussi sans doute de ne pas être un minimum intimidé par ce gros bébé.

Lexus LM pour Luxueux Monospace ?

Si l’aspect extérieur de ce Lexus LM peut potentiellement effrayer ce n’est en revanche pas du tout le cas de son habitacle où tout est au contraire fait pour apaiser les passagers. Le traitement se veut effectivement particulièrement luxueux avec notamment un travail très important réalisé sur les assises, y compris en configuration 7 places, qu’il faut considérer comme de véritables sofas. L’espace aux jambes est naturellement royal, les sièges intégralement électriques peuvent se transformer en lit, les matériaux sont triés sur le volet et le véhicule peut s’équiper d’un système de divertissement haut de gamme proposant un écran de 26 pouces le transformant en véritable salle de cinéma roulant. A regarder bien entendu en sirotant une coupe de champagne fraichement sortie du compartiment réfrigéré spécialement dédié.

Tout est naturellement pensé pour transporter avec la plus grande attention et la plus grande prévoyance de riches passagers mais Lexus n’oublie pas le conducteur qui pourra profiter de la spécialité maison : l’hybride. Le lexus LM 300h adopte un 4-cylindres 2,5 litres couplé à un moteur électrique mais une version 6-cylindres LM 350 équipée du V6 3,5 litres sera aussi proposée selon les marchés. Et justement, en parlant de marché, ce LM étant avant tout destiné à l’Asie, il y a donc fort peu de chance de le voir débarquer un jour en Europe où il constituerait pourtant une alternative tout à fait crédible au Mercedes-Benz Classe V

Source : Lexus